Autor Thema: Au-delà des frontières de la science  (Gelesen 5030 mal)

0 Mitglieder und 1 Gast betrachten dieses Thema.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #15 am: 21. November 2013, 07:00:25 Uhr »
Coucou les filles !

voici la réponse à vos questions ! Par contre, je n'ai plus du tout d'avance sur cette histoire, donc ça va me prendre un peu de temps pour refaire le plein  :D

bizz

Limeye  :)


- Très intéressant, ces particules, Simon. Tu as vu comment elles se comportent ?
- Oui, Curt. Cette expérience est vraiment enrichissante. Nous devrions...

Le bip du transmetteur résonne dans le laboratoire. Les tubes oculaires du professeur Simon remuent légèrement, il plane jusqu'à l'appareil et prend l'appel. Le jeune homme qui travaille à ses côtés lève juste la tête. Le visage du professeur Monks s'affiche sur l'écran.

- Bonjour, Professeur Simon.
- Oh, bonjour Professeur Monks, comment allez-vous ?
- Bien, merci et vous ?
- Nous sommes en pleine recherche sur des particules cosmiques aux propriétés étonnantes.
- Je m'excuse de vous déranger en pleine étude, professeur, mais j'ai quelque chose à vous signaler. Quelque chose qui pourrait vraiment vous intéresser.
- Nous vous écoutons, professeur. Curtis est avec moi.

Le jeune homme s'avance vers l'écran et salue à son tour le petit chercheur. Son ton l'intrigue.

- Professeur Newton, bonjour. Voilà... je viens de recevoir un appel de la fille d'anciens collègues. Je vous avais parlé d'eux, autrefois, professeur Simon. Il s'agit d'Alex et Mary Randall, des biologistes, comme moi. Ils ont disparu il y a huit ans, en pleine expédition, en mer. On n'a jamais eu aucune nouvelle d'eux.
- Oui, je me souviens..., dit Simon.

Curtis, lui, n'a aucun souvenir de cette histoire. Il était encore bien jeune il y a huit ans, Simon ne lui en avait pas parlé, ce qui, d'ailleurs, n'est pas étonnant. Simon poursuit :

- Et donc ?
- Leur jeune fils vient d'être enlevé. Mais le plus étonnant, c'est que Joan, sa soeur, a pu voir les ravisseurs. Il a été enlevé, avec deux petits voisins, par de grands oiseaux à visage humain.
- Quoi ?, s'écrie Curtis. Que dites-vous ?
- Oui, professeur Newton, vous avez bien entendu... des oiseaux à visage humain. Et c'est pour cela que je vous appelle. Sur aucun monde habité n'existe une telle évolution génétique, du moins à notre connaissance.
- C'est incroyable...

Le visage de Curtis se tourne vers Simon, interrogateur. Le professeur Monks poursuit :

- Comme vous le savez, une grande partie de notre planète nous est encore inconnue, et c'est pourquoi j'ai pensé à vous, que cela pourrait vous intéresser de venir faire un tour par ici... sans compter qu'il y a trois garçons à retrouver, mais les moyens de notre police ne seront peut-être pas adaptés...

Curtis hoche la tête.

- Professeur Monks, cette découverte serait en effet très intéressante à étudier. Nous pouvons partir rapidement, et dans moins de trois jours, nous serions en vue de Korinthe.
- Merci, professeur, capitaine. Je suis inquiet aussi pour Joan. Cet enlèvement n'est pas un hasard pour moi.
- Nous allons préparer notre expédition, professeur. Nous vous tiendrons informé de notre arrivée.

Et quelques minutes plus tard, Otho et Grag commencent les préparatifs du Comète.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #16 am: 21. November 2013, 12:21:37 Uhr »
Coucou Limeye!

Ça s'en vient... C'est vraiment le Curtis et le Simon qu'on connaît, poussés par leur curiosité scientifique, leur attrait pour la découverte!

J'ai vraiment hâte à la rencontre... Que va penser Joan en voyant l'équipe (dont un en particulier), que va penser l'équipe (dont un en particulier) en la voyant... Peut-être feras-tu les choses différemment, je m'attends à tout!

Mais peu importe ce que j'imagine, ça fait toujours la même chose au final:  [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

Bizz et bonne journée!
Flamme
 :D

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #17 am: 26. November 2013, 06:02:16 Uhr »
Coucou Limeye,

Voui voui, Curtis et Simon fideles a eux-meme!

Je suis moi aussi tres tres curieuse de voir la suite.... ;D

O-tho [jump] [jump] [jump]

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #18 am: 27. November 2013, 19:07:34 Uhr »
Hello les filles !

j'ai eu beaucoup de mal à avancer ce récit, mais voilà, c'est débloqué et ça repart sur les chapeaux de roue...

voici donc la suite !

bizz et bonne fin de journée !

Limeye  :)


Lorsque le professeur Monks la rappelle, ce n'est pas seulement le visage intrigué de Joan qui s'affiche sur son écran, mais aussi celui de Julian et Valentine.

- Voilà, Joan, commence-t-il. J'ai pu prévenir un vieil ami. Le professeur Simon Wright. Je lui ai raconté rapidement ce qui t'est arrivé, il est très intéressé par cela. Il va venir t'aider.
- M'aider ? Mais... la police...
- La police ne possède pas les mêmes moyens que le professeur Wright et son équipe. Ou plutôt devrais-je dire... enfin, tu verras. Ils seront là d'ici trois jours. En attendant, ne reste pas seule, on ne sait jamais. Tout cela est vraiment intrigant.
- Bien, professeur Monks, mais pourriez-vous m'en dire plus sur les recherches de mes parents ? Est-ce que cela a à voir avec l'enlèvement de Ken ? Avec ces hommes oiseaux ?
- Ton père avait recueilli des témoignages, il voulait en apprendre plus... il m'en avait parlé, car il savait que j'aurais considéré ses remarques avec sérieux. J'étais dubitatif, certes, mais moins que certains, et moins que les autorités, surtout... Néanmoins, ah, je regrette... j'aurais dû être plus attentif à certaines remarques qu'il m'avait faites à l'époque. Plus personne ne m'a parlé de ces êtres étranges, jusqu'à aujourd'hui. Et si à l'époque j'avais du mal à croire ton père, alors, aujourd'hui, je crois qu'il avait raison. Ces êtres vivent sur notre planète. Alors sois prudente, Joan. Tant que le professeur et son équipe ne sont pas avec toi. Cette équipe est surprenante, tu verras, mais ils sont très efficaces.
- Je vous remercie, professeur..., soupire Joan. Je crois... je crois qu'il ne nous reste plus qu'à essayer de trouver le sommeil, maintenant.
- Oui, il est déjà tard pour vous. Repose-toi bien, mon enfant. N'hésite pas à me rappeler si nécessaire.
- Merci de votre aide. A bientôt, professeur.
- A bientôt, Joan.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #19 am: 27. November 2013, 23:45:53 Uhr »
Coucou Limeye!

J'ai hâte, j'ai hâte, j'ai hâte... à THE meeting...

 [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

Je crois que nous aurons droit à des retrouvailles avec les parents de Joan également, ce serait bien!

Bizz
Flamme
 [flower]

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #20 am: 28. November 2013, 17:31:59 Uhr »
Coucou Flamme,

hum, pour THE meeting, j'ai beaucoup de possibilités... j'hésite encore un peu  ;) ;D

en attendant suite...

bizz

Limeye  :)


CHAPITRE 3

Dans un grand laboratoire ultra-moderne, un homme assez grand, aux cheveux châtains foncés et aux yeux bleus, est penché au-dessus d'un appareillage complexe. Il est seul dans la pièce, son front est marqué par un pli soucieux. La porte du laboratoire s'entrouvre sans bruit, une panthère grise se glisse, ondulant jusqu'à lui. Elle s'approche, pose sa patte contre la jambe de l'homme. Il se détourne un instant de ce qu'il regardait, la fixe avec intérêt. Elle lui murmure :

- Le garçon est à l'abri. Skeen et les siens l'ont récupéré.
- Et la jeune fille ?
- Ils n'ont pas réussi... ils vont essayer autrement.
- Soyez prudents, Zorma.

La panthère hoche la tête. Son visage d'humaine s'éclaire d'un sourire. Puis elle fait demi-tour et ressort aussi discrètement qu'elle est entrée.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #21 am: 28. November 2013, 23:30:28 Uhr »
Coucou Limeye!

Ce grand homme aux cheveux châtains foncés et aux yeux bleus, est-ce le père de Joan? Et sa mère, où est-elle?

Je replace bien le nom de Skeen... Et Zorma, est-elle au courant de l'identité réelle du garçon et de la jeune fille, et du possible lien de parenté avec l'homme du laboratoire?? Si je ne me trompe pas...

Ça fait toute une avalanche de questions... Et encore, je me suis retenue!  :o ;D

 [jump] [jump] [jump] [jump]

Bizz
Flamme
 :D

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #22 am: 29. November 2013, 05:25:15 Uhr »
Coucou Flamme !

c'était une avalanche blanche de questions  ;) ?

réponses à toutes au fil du récit... mais voici THE meeting !

bizz

Limeye  :)


Durant trois jours, Joan, Valentine et Julian restent prudents. Ils se rendent chaque jour à Terenez, pour avoir des nouvelles de l'enquête. Joan a récupéré quelques affaires chez elle, Valentine l'a accompagnée, mais elle n'est pas restée et n'a pas fouillé dans les affaires de ses parents. Le professeur Monks les a rappelés et lui a conseillé de tout laisser en place. Que le professeur Simon et son jeune "disciple" (c'est le mot qu'a utilisé Monks avec une certaine retenue - ce qui n'avait pas manqué d'attirer l'attention de Julian) préfèreront faire les recherches dans des dossiers qui n'ont pas été fouillés ou déplacés. Elles n'ont donc touché à rien. L'équipe de Wright est attendue pour ce début d'après-midi, et tous trois sont impatients de les voir. Les nouvelles du côté de la police sont inexistantes. Aucune piste, aucune trace. Des policiers sont venus faire des relevés, dans le jardin, mais depuis la veille, ils sont repartis. Le calme règne sur le hameau, un calme étrange.

Il fait lourd, tous les trois se disent qu'il va y avoir de l'orage en fin de journée. La tension et la fatigue se font sentir pour eux tous. Le désespoir pointe, par moments. Joan aimerait croire le professeur Monks, mais parfois, elle commence à douter.

Soudain, le silence s'impose. Les oiseaux se taisent, le chien jappe et se réfugie dans la maison. L'air vibre. Une grande ombre passe au-dessus d'eux. Ils restent tous les trois ébahis. Jamais ils n'ont vu un vaisseau aussi grand, fin, majestueux. Julian murmure :

- Et bien, ma foi, le pilote n'est pas un apprenti...
- Ce sont eux, tu crois ?, demande Valentine, inquiète.
- Je pense que oui... Nous n'allons pas tarder à le savoir.

Le grand vaisseau se pose au-delà du hameau, dans un grand champ. Julian, suivi des deux femmes, se rend à la rencontre de l'équipage. Un grand jeune homme roux, souriant, à l'air décidé et volontaire, se dirige droit vers eux. Il est accompagné par une boîte volante, dans laquelle ils distinguent bien vite un cerveau.

- Bonjour, je suis Curtis Newton, le Capitaine de ce vaisseau. Et voici le professeur Wright, ajoute-t-il en se tournant légèrement vers le cerveau volant.
- Le professeur Wright ?

Valentine s'étonne. Le regard de Joan va de l'un à l'autre, sans vraiment comprendre.

- Je sais que mon apparence peut surprendre, dit le cerveau de sa voix métallique si particulière, mais je peux vous certifier que je suis bien le professeur Wright, l'ami du professeur Monks. D'ailleurs, il va vous l'assurer tout de suite. Nous sommes passés le chercher avant de venir ici.

Le professeur Monks apparaît en effet en haut du petit escalier qui descend du vaisseau. Son visage exprime un vif soulagement à voir Joan et ses voisins.

- Joan, j'étais vraiment inquiet pour toi. Tout va bien ?
- Oui, oui, professeur. Je suis heureuse de vous voir.
- Nous allons retrouver votre frère, Mademoiselle, reprend le grand jeune homme, et vos garçons, dit-il en se tournant à nouveau vers Julian et Valentine.
- Mais... comment allez-vous faire ?, demande Valentine, trop abasourdie par leur "apparition" pour avoir encore dit le moindre mot.
- Hé bien... vous allez commencer par nous raconter tout ce que vous avez vu, tout ce qui s'est passé, puis nous ferons des recherches dans les documents de vos parents, si vous le permettez, Mademoiselle.
- Oui, bien entendu.
- Venez jusqu'à la maison, dit Julian. D'autant que l'orage menace...
- Tu laisses Grag et Otho à l'intérieur ?, demande Simon à Curtis.
- Pour le moment, oui. Allons.

Et d'un pas déterminé, il suit Julian qui s'est déjà engagé vers le chemin les ramenant au hameau.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #23 am: 29. November 2013, 13:25:30 Uhr »
Coucou Limeye!

Pas de coup de foudre, alors, même unilatéral... ou bien ai-je conclu trop vite?  ;D Rien à signaler encore, mais c'est très récent, la rencontre! Ça va se faire petit à petit, je crois... Tu vas faire durer le plaisir, petit train va loin... [jump] [jump] [jump] Curtis semble vraiment concentré sur cette affaire, de la même façon que dans le DA...  :o

S'il laisse Grag et Otho à l'intérieur du Cyberlabe, c'est qu'il prévoit déjà leurs futures allusions?  ;D [rolllaugh] Va-t-il être aussi indécrottable que dans le DA? Je ne peux pas le croire...

Bizz et belle journée!
Flamme
 ;)

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #24 am: 29. November 2013, 13:40:27 Uhr »
Coucou Flamme !

pas de conclusions hâtives ! Je vous réserve quelques surprises...  [confusion3] quant à Otho et Grag, je prévois quelques moments d'antologie entre eux deux  [rolllaugh], c'est évident, mais j'en suis encore loin !

par contre, nouveau tiboutte... et après, je me remets dans mon taf...

bizz et bonne journée  [flower] !

Limeye  :)


C'est Joan que Simon et Curtis écoutent avec attention, l'interrompant rarement pour lui demander une précision. En fait, son récit tient en peu de choses, mais elle apporte le plus de détails possibles. Monks prend la relève, racontant à son tour ce dont il se souvient des recherches d'Alex et Mary Randall, mais ses souvenirs manquent de précision et bien vite Curtis demande à Joan la possibilité d'entamer des recherches parmi les affaires de ses parents. Elle accepte, mais avant de se rendre dans la grande maison voisine, Curtis appelle Otho.

- Otho, rejoins-nous, s'il te plaît. Mais que Grag reste vigilant, à bord du Comète.
- Bien, Capitaine, j'arrive.

Quelques instants plus tard, l'androïde à apparence humaine s'avance alors que tous les attendent sur le perron, mais seuls Simon va les accompagner.

Ils traversent le jardin des Randall, alors que les nuages se font de plus en plus menaçants. La grande maison dégage un certain charme, mais Curtis ne s'arrête pas à ce sentiment un peu confus. Ils gagnent rapidement l'étage où se trouvent les deux bureaux.

- Ici, c'était le bureau de ma mère, dit Joan, et à côté, celui de mon père.
- On va commencer par celui de votre mère, dit Curtis. Otho, tu retournes en bas, tu fais le guet.

A ces mots, la jeune fille le regarde, intriguée.

- Il vaut mieux rester prudent, mademoiselle.

Elle ne répond rien et entre dans la pièce. Elle explique rapidement comment sa mère organisait le rangement de ses recherches, de ses archives, d'une manière bien différente de son père. Elle voit le professeur Simon manipuler avec aisance grâce à ses rayons tracteurs un gros cahier dans lequel Mary Randall prenait toutes sortes de notes. Curtis, lui, s'est installé devant l'ordinateur de Mary et entreprend d'en lister les dossiers. Il fait quelques copies, s'arrête sur un fichier contenant des photos.

- Aviez-vous déjà vu ces photos ?, demande-t-il à Joan.

Elle se penche vers l'écran, et secoue la tête à la négative.

- Non. Je ne sais même pas où c'est pris... Une vaste forêt, la montagne derrière... cela doit être identifiable. De quand date la photo ?

Curtis lui indique la date, mais elle comprend que c'est en fait à Simon qu'il s'adresse, car celui-ci tourne rapidement les pages du cahier de Mary.

- A cette date, Mademoiselle, vos parents auraient mené une expédition sur le site de Kalibri. Cela vous dit quelque chose ?
- Oui, c'est situé dans une zone non habitée de notre planète, vers le nord-est par rapport à nous. A... enfin, tout dépend du moyen de transport que l'on utilise bien entendu, mais à environ 4500 kms d'ici.
- A peine une heure de vol, dit Curtis, machinalement. Bien, je pense que j'ai récupéré ce qui pouvait être intéressant sur l'ordinateur de votre mère. Simon ?
- J'ai terminé les copies moi aussi.
- Alors, occupons-nous du bureau de votre père.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #25 am: 29. November 2013, 13:49:12 Uhr »
Coucou!

Il est très concentré...  ;D

Bizz
Flamme
 ;)

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #26 am: 29. November 2013, 13:59:15 Uhr »
Oui, vraiment, très, très concentré...  ;D
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #27 am: 29. November 2013, 19:08:22 Uhr »
La question est: va-t-il demeuré concentré, et jusqu'à quand?  ;D

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #28 am: 29. November 2013, 19:16:34 Uhr »
et bien disons... encore un peu de concentration au programme !

bizz

Limeye  :)


Ils y réalisent sensiblement le même travail, sauf que le professeur Simon s'attarde plus longuement sur divers documents. Alors qu'ils s'apprêtent à quitter la pièce, Joan jette machinalement un oeil par la fenêtre du bureau de son père, qui donne sur le devant de la maison. Elle étouffe un léger cri de surprise, qui fait aussitôt lever les yeux à Curtis.

- Qu'y a-t-il ?
- Je crois... je crois que j'ai vu des ombres... oh, je dois devenir folle... c'est sûrement une erreur.
- On ne va prendre aucun risque.

Il appelle aussitôt Otho avec sa montre. L'androïde est en bas, lui aussi a vu quelque chose.

- Je vais sortir par l'arrière de la maison, chef. Ils ne sont pas plus de trois.
- Ok, je descends au premier, je vais tenter de les surprendre s'ils essayent d'entrer dans la maison, répond-il en se saisissant de ses deux pistolets, accrochés à sa jambe.

Sans un mot pour Joan et Simon, il sort sans bruit du bureau. Mais Joan s'est approchée du bureau de son père, ouvre le deuxième tiroir et en sort un antique petit pistolet.

- Il est chargé, murmure-t-elle à l'attention du professeur, et je sais m'en servir.

Mais avant que Simon ait pu lui dire quoique ce soit, elle suit Curtis dans le couloir. Il est déjà en bas de l'escalier, et se cache dans le recoin, sous celui-ci. Une ombre apparaît derrière la fenêtre de la porte d'entrée. Puis soudain, celle-ci s'ouvre brusquement. Trois hommes masqués surgissent, l'un se précipite vers le salon sur sa droite, l'autre vers la cuisine sur sa gauche, le dernier commence à monter à l'étage, rapidement suivi par les deux autres quand ils comprennent que personne ne se trouve en bas.

Joan s'est cachée dans la chambre de Ken, située en face du bureau de son père. Elle entend soudain une voix résonner.

- Que faites-vous ici ?

Les trois hommes se retournent, font face à Curtis Newton qui les menace de son arme depuis le bas de l'escalier. Sans répondre, celui qui se trouve le plus près de lui tire, mais le jeune homme s'esquive rapidement et répond aussitôt d'un tir bien ajusté. L'homme tombe, inanimé et roule jusqu'en bas de l'escalier. Mais Curtis n'a pas attendu qu'il arrive à ses pieds pour tirer vers le deuxième. Celui-ci l'évite, court jusqu'à l'étage et entre dans la chambre Ken. Le troisième est entré dans le bureau de Mary, d'où il peut tirer tout en s'abritant. Il a un angle de tir parfait, une vue plongeante sur l'escalier. Simon, de son côté, n'a pas attendu que les tirs s'échangent pour prévenir Otho. L'androïde entame alors de grimper le long de la façade arrière de la maison, brise d'un coup de pied bien ajusté la vitre de la fenêtre du bureau de Mary et surprend l'homme, le désarme rapidement. Curtis remonte alors vivement les marches, ouvre chaque porte avec prudence pour trouver leur troisième adversaire. Quand il pousse celle de la chambre de Ken, il est aussitôt surpris par un tir d'un bruit étrange. Un ombre s'affaisse devant lui, de derrière l'armoire, il voit sortir Joan Randall, avec un vieux pistolet à la main.

Il la regarde, surpris. Elle affiche un petit sourire d'excuse.

- J'espère que je ne l'ai pas tué...

Le jeune homme se penche vers l'ombre, une tâche de sang apparaît dans son dos. Il le retourne, l'homme est seulement blessé et gémit. Il appelle Otho, puis Grag. En quelques minutes, le blessé est conduit au Comète où Simon va le soigner. Les deux autres hommes ont été seulement paralysés, et Curtis les entrave soigneusement.

- Quand ils se réveilleront, on pourra les interroger.
- Que veulent-ils, à votre avis ? Pourquoi venir ici...
- Pour chercher quelque chose qu'ils n'ont pas pris l'autre jour. Quelque chose ou... quelqu'un, répond le jeune homme en la fixant droit dans les yeux d'un regard grave.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Au-delà des frontières de la science
« Antwort #29 am: 30. November 2013, 03:34:01 Uhr »
Coucou Limeye!

Quand un regard gris croise un regard bleu...  [flower]  Tout devient possible!

Bizz
Flamme fleur bleue
 ;D