Autor Thema: Dragons, traduction de Drachen de earthquake  (Gelesen 4915 mal)

0 Mitglieder und 1 Gast betrachten dieses Thema.

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #15 am: 19. August 2013, 09:09:27 Uhr »
Merci Flamme,
cela me tient à coeur car j'aime beaucoup cette histoire. la traduction est parfois délicate et j'essaye de trouver l'équivalent en espérant ne pas faire de faux sens.
bizz



Penthara déploya ses puissantes ailes sans attendre d’ordre et s’éleva du sol. Curtis en eut la chair de poule, une sentiment de majesté le parcouru, pourtant il ne se laissait pas facilement impressionner.Son cœur battait la chamade de joie. Penthara était une experte, ce n’était pas un problème pour elle de gagner en hauteur  entre les dangereux rochers de cette vallée encaissée.
Curtis en eut le souffle coupé, peu importe si la femme derrière lui s’en rendait compte, il n’avait depuis  longtemps éprouvé quelque chose d’aussi pur et beau.
« cela lui plaît!“ La voix de Penthara éclatait de fierté dans la tête de Sanara. Sanara avait remarqué que son passager avait réagi, c’est ce que faisaient la plupart des hommes, qui ne vivaient pas dans le Weyr, pour elle c’était aussi banal que de boire de l’eau. Sanara avait appris à l’ignorer.
„Tu sais très bien que la plupart des Hommes de l’extérieur ressentent cela!“
« Cela le rend heureux ! »Sanara fronca le front.
„Qu’est-ce qui t’arrive Penthara? Pourquoi cela at-il de l’importance pour toi? Sinon tu ne t’intéresse qu’à savoir si je suis heureuse!“
„C’est quelqu’un de spécial“
„Pourquoi? „
Au lieu de répondre Penthara fit crânement  une volte imposante  au dessus du lac, où régnait beaucoup d’activité.
L“homme au cheveux roux respira profondément. Penthara atterrit à un endroit où il y avait suffisamment de place.
Les autres dragons tempêtèrent rapidement pour saluer leur reine. Sanara descendit, l’étranger  se pencha vers Penthara qui s’était incliné vers lui pour lui chuchoter quelque chose à l’oreille. Sanara n’avait pas encore évoqué dans sa tête la question en rapport lorsque Penthara lui dit gonflée d’orgueil :
« Il m’a remerciée » Sanara ressentit de la mauvaise humeur.
« Si je n’en savais pas plus, j’affirmerai que tu es amoureuse » Le dragon de bronze de Tyndal grogna au loin de rage.
«  Idiotie » Penthara semblait sourire. Curtis descendit. Ses yeux gris brillaient en regardant le dragon.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #16 am: 19. August 2013, 09:43:12 Uhr »
Hello Elaine !

je rejoins Flamme également pour te féliciter pour la traduction : j'ai lu évidemment l'histoire, mais certains passages étaient un peu confus (plus loin) pour moi. Je suis contente que tu parviennes à en continuer la traduction, car c'est une histoire très originale et belle.

et j'aime beaucoup le "personnage" de Penthara, la reine dragon, et cette idée de "communion" entre les dragons et leurs cavaliers. Sans compter que le personnage de Sanara est aussi un très beau personnage. Ce qui était assez "étrange", c'était qu'Earthy publiait cette histoire quand je publiais moi-même celle de Jennifer... et j'y trouvais quelques similitudes.

belle journée ! continue à être aussi prolifique  :D

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #17 am: 19. August 2013, 21:17:19 Uhr »
 ;) danke earthy!

Sanara se retourna, se déshabilla et ne garda que la sous chemise pour sauter dans l’eau, Penthara lui emboîta le pas. Curtis essaya d’ignorer la femme à moitié nue, vu que la petite chemise une fois trempée ne constituait pas vraiment de protection contre les coups d’oeil curieux mais les autres habitants du Weyr étaient tout sauf pudiques. En fait tous se baladaient pratiquement nus au bord du lac. Penthara était de loin le plus grand dragon, venaient ensuite les dragons de bronze,  les bleus et les verts. Tous les cavaliers étaient des hommes, sauf les rares cavalières qui montaient des reines. La cavalière de la reine était à la tête du Weyr, hiérarchiquement  le cavalier dont le dragon avait conquis la reine dragon était inférieur, Curtis devait encore  travailler ce que cela supposait concrètement. La physionomie des animaux était au premier plan. Les animaux avaient de grandes têtes, couronnées d’épines et de cheveux épais. Les ailes étaient tendues comme celles des chauves souris, entre les quatre longs doigts surdimensionés battait la peau vivante du dragon. Ce fut difficile de classer les yeux, ils étaient grands, Les paupières ridées, mais ils n’avaient pas vraiment de couleur, elle semblait fluctuer et  sa profondeur ressemblait à un abîme tridimensionnel. Penthara se laissait gratter doucement le dos par une objet similaire à un balai que tenait sa cavalière, pas très loin du rocher sur lequel il était assis. Curtis retira sa veste, ses chaussures et son tee shirt pour nager lui-même quelques rondes. L’eau lui fit du bien. Curtis comptait les animaux au cours de ses longueurs. Il y en avait 25 et tous n’étaient pas là. Certains se baignaient, d’autres volaient pour chasser au dessus des champs verdoyants, où ils volaient les moutons qui bêlaient. Curtis entendit la femme rire. Elle lui parut très jeune et naturelle,elle avait à peine 25 ans. Curtis sourit ironiquement. Elle n’était pas trop jeune, c’est lui qui était si vieux parmi les jeunes cavaliers de dragons. Il n’avait que 36 ans, un cas désespéré. Même Simon avait renoncé à le convaincre de se marier et fonder une famille. Après la mort de Joan on l’avait d’abord laissé avec tact  tranquille, mais s’en suivirent d’humiliantes tentatives de rapprochement,jusqu’à ce que le thème soit tranché. Joan était décédée il y a 6 ans. L’année dernière il l’aurait pratiquement suivi. Un attentat l’avait presque tué, le gouvernement l’avait officieusement  réformé, ce qui ne l’avait pas désobligé. On l’avait enfin laissé faire ce qui pour lui avait un sens, mener des expéditions et ouvrir de nouveaux thèmes de recherche.Curtis  était heureux, enfin dans la mesure du possible après la mort de Joan.

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #18 am: 19. August 2013, 23:41:01 Uhr »
Coucou!

Elaine: je suis très heureuse de pouvoir lire cette histoire, elle est originale et captivante... Je suis très curieuse de savoir ce qui va se passer... Et merci de nous avoir prévenues pour Joan... J'ai pu absorber le choc plus doucement...   :D

Limeye: C'est vrai qu'il y a des similitudes avec Jennifer... une histoire qui m'avait beaucoup remuée, et que j'avais beaucoup aimée...  [eyeheart]

Earthy: I like your story, it's interesting and captivating!  [goodjob] I'm anxious to know what will happen now...  [jump] [jump] [jump]

Bizz,
LG
Flamme
 ;)

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #19 am: 20. August 2013, 22:06:16 Uhr »
 ;) Bonsoir  Flamme,

tant mieux, j'espère la rendre suffisamment fluide!

Siehst du earthy, deine Geschichte verursacht keine krise bei uns! Nun hab ich eine übersetzungsproblem, Weyrherrin : wäre es treffend "Königin "zu sagen?
Bei uns der Herr ist "le seigneur" aber es gibt keine weibliche Form...ansonsten spricht man die Frau mit dem Titel an (duchesse, comtesse, abbesse)
deswegen habe ich  manchmal "reine" ( Königin) wenn sie mit der Drachenkönigin ist gesagt und "maîtresse" wenn sie einem Mann anspricht? Ist es dir recht?

bizz/LG


« Il est fort » Sanara se força à ne pas regarder Curtis, qui tournait en rond,  à la remarque de Penthara.
« je n’aime pas les hommes trop musclés »
Penthara s’ébrouait si fort dans l’eau, qu’elle éclaboussa et trempa Sanara jusqu’aux os.
« Tu ne t’es même pas convenablement présentée. C’est très impoli et indigne d’une reine du Weyr ! »
« Que ce soit toi qui dise cela, le modèle des bonnes manières! D’habitude nos formules de politesse te sont égales !
Penthara s’envola élegamment hors de l’eau. Sanara sortit du lac. Elle s’assit en plein dans le magnifique soleil  matinal pour se sêcher, l’étranger fit de même à distance respectueuse. C’était facile avec ses cheveux courts tandis que l’eau froide gouttait abondamment de ses longues mêches de cheveux. Sanara observait comment il enfilait ses étonnantes chaussures.
« Des chaussures comme cela je n’en  ai encore jamais vu ! ». Il la regarda poliment parce qu’elle lui avait parlé mais il détourna rapidement le regard. Sanara fronca les sourcils.
« J’ai déjà dit que je venais de très loin » répondit-il de sa voix profonde et tranquille. Sanara ne pouvait que difficilement imaginer sa voix s’il perdait  sa contenance
« d'où déjà ? «
« Vous ne connaissez sans doute pas ici au Nord  mon petit village ! »
« Quel village ?
« La lune ».
Sanara était sincèrement déconcertée
« La lune ? "
« Oui ! »
„Jamais entendu! Et là bas on fait de si intéressantes chaussures? „ Sanara était debout pour  déambuler jusqu’à lui.
« Cela lui est désagréable ! » intervint Penthara malgré sa chasse.
„ Cela ne m’intéresse pas!“

Sanara  se mordait la lèvre supérieur . Il enleva la chaussure à nouveau  pour la lui donner.
Il fit alors  attention.  La vue de ses yeux si étonnemment clairs la bouleversa, elle n’aurait pu dire de quelle manière, mais elle rougit, consciente tout à coup de sa nudité.
Elle avança sa main d’un air entêté pour  prendre la merveilleuse chaussure
« Ce n’est pas du cuir ! »
« Non, c’est une nouvelle matière »
« Elle a l’air d’être résistante ! »
Sanara redonna la chaussure pour se diriger dignement vers ses vêtements secs et enfin enfiler quelque chose par-dessus.Penthara revint vers eux.  Sanara s’approcha à nouveau de Curtis.
«  Je ne me suis pas encore présentée » elle ne regardait pas Curtis «  je m’appelle Sanara, je suis la maîtresse du Weyr. »
« Letzte Änderung: 21. August 2013, 08:32:20 Uhr von Elaine »

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #20 am: 21. August 2013, 12:46:16 Uhr »
Coucou!

Oui, Elaine, c'est très fluide... Et sensuel, aussi! Je suis curieuse de voir la suite, je me demande si je devine bien ce qui va se passer!   ???  J'imagine déjà toutes sortes de rebondissements...

Bizz et bonne journée!
Flamme
 ;)

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #21 am: 21. August 2013, 21:18:18 Uhr »
 ;) coucou,

imagine, imagine, des rebondissements va y en avoir!!

bizz

Curtis était assis à la longue table en bois commune, les autres habitants de Weyr y prenaient leur petit déjeûner ensemble, une sorte de bouillie au gout assez neutre, ce qui le ne dérangeait pas vraiment. Les habitants, qui entraient les uns après les autres, l’observaient avec curiosité ce qui était compréhensible. Sanara l’avait amené ici après que Penthara les ait déposé dans les étages supérieurs. Sanara ne s’était pas occupé davantage de lui, elle était sortie vers la grotte qui servait de cuisine où Tyndal et elle s’affrontaient. Il les observa sans se faire remarquer.

Ils semblaient être d’opinion différente, et lorsque Tyndal regarda dans sa direction, Curtis eut le sentiment de connaître le sujet de leur différend.Il faudrait rester prudent, un revirement pouvait arriver très vite.La nuit dernière il avait envoyé un message rassurant à Simon, qu’il n’était pas en danger mais qu’ils devaient surveiller  sa situation.
Curtis mâchait la bouillie infâme, qui était incroyablement saine. Peu de temps après il entendit des pas précipités vers lui, furieux, mais Curtis ne se mit pas en position d’attaque. Aucun homme dans le Weyr ne lui était corporellement équivalent  et leurs armes ne servaient qu’à chasser, aucun cavalier de dragon n’allait chasser en plus, ils le délégaient aux autres !
Brutalement quelqu’un le prit par l’épaule pour le hisser, mais Curtis était trop costaud. Sinon le numéro de Tyndal aurait marché , chez Curtis c’était plutôt ridicule.
«  Maintenant tu vas me dire qui tu es vraiment et ce que tu as en vue ! souffla comme un bœuf Tyndal. Curtis lui avait fait ce plaisir et s’était levé au lieu de rester comme un sac mouillé. Tranquillement il regardait le visage rouge de Tyndal. Il avait également des yeux foncés tirant vers le vert olive. Sanara se dépêcha de revenir vers eux.
« Tyndal que fais tu là ? «  Curtis releva un sourcil sévère également. Tyndal retira sa main du bras de Curtis.
«  Je fais des recherches sur les dragons ! »
« Je ne te crois pas ! » siffla Tyndal.
„Tyndal…“ commença d’un ton apaisant Sanara, mais Tyndal ne se laissa pas convaincre.
„ Sanara, ne soit donc  pas aveuglée! Regarde le donc! Il  ne vient pas de la guilde des elfes pour faire des recherches ! c’est un guerrier ! D’où vient-il ?  C’est un espion ! Un baron fou a monté une intrigue dont nous n’avons pas encore tous les éléments! »

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #22 am: 12. Oktober 2013, 21:28:14 Uhr »
"-Idiotie, il n’est pas en mesure de tromper un dragon, personne ne le peut" . Le contredit de plus en plus énervée Sanara.

"-Ta femelle dragon est vaniteuse. Les histoires brumeuses de recherches scientifiques l’ont mise dans sa poche ! «

Cette pique de Tyndal eut comme réponse un rugissement de protestation puissant qu’on pouvait entendre  partout. Intéressant, les dragons pouvaient donc suivre les conversations de leurs cavaliers n’importe où. Comment faisaient-ils ? Leur système nerveux devait être extraordinairement complexe

„- c’est d’une telle idiotie, que je me passe de tes objections Tyndal ! Il étudie les dragons et Penthara veut qu’il le fasse, c’est la chose qui compte. Moi cela m’est égal. Je n’aime pas avoir des étrangers ici, mais si Penthara estime que cela a du sens, alors c’est bon. Sanara était restée dominante, Tyndal inspira profondément.

„ Que veux-tu étudier et en quoi cela sera-t-il profitable? «  dit avec colère Tyndal en se retournant vers Curtis. »

« -Je veux tout savoir sur les dragons, comment ils vivent, se reproduisent, et sous quelles lois naturelles. Ce n’est que lorsqu’on connaît quelque chose qu’on le comprend bien. «

« - mais nous savons tous tout cela ! »

«  Pourquoi n’y a-t-il qu’un œuf de reine ? Comment cela est-il programmé dans le dragon, comment vont-ils et reviennent ils dans l’Entredeuxmonde, que fait-on quand un dragon tombe malade ? «

«  Les dragons ne tombent pas malades » cria Tyndal sans ménagement dans les oreilles de Curtis »

« Cela serait donc très intéressant d’apprendre pourquoi c’est ainsi ! »

« Ce n’est pas important ! », rétorqua durement Tyndal qui voulait garder l’avantage.

„Tyndal, cela suffit! Je l’ai décidé et tu dois l’accepter.! » lui dit doucement Sanara, qui ne voulait pas  le ridiculiser devant les autres habitants du Weyr, ce qui était très malin. Tyndal le va la main, menaçant du doigt Curtis :

« Je te garderais à l’œil et si tu fais une erreur, Brankh t’attrapera ! »

Tyndal s’éclipsa . Curtis respira profondément, avant de regarder Sanara :

« Merci ! »

La réaction de Sanara l’étonna, elle le regardait d’un air flamboyant et menaçant :

« Il n’y aura pas que Tyndal qui t’aura à l’œil, moi aussi. Occupes-toi de tes devoirs et dégage !"

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #23 am: 13. Oktober 2013, 03:34:51 Uhr »
Coucou Elaine!

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii!  :-* :-* :-* [jump] [jump] [jump] [sm] [sm] [sm]

Bizz
Flamme
 :D

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #24 am: 13. Oktober 2013, 17:32:55 Uhr »
 ;) l'histoire commence à prendre là... [devil]

bonne lecture! :-X

***


Curtis  dessinait dans son bloc notes pour se changer les idées. Il était assis sur un rocher du lac. Il tenait une aile du dragon , qu’il observait. Il avait pu travailler deux jours sans être dérangé dans le Weyr. Il n’était pas encore allé si loin, car il ne voulait pas effrayer les habitants du Weyr avec l’arrivée de lourds appareils. Il était resté à l’arrière pour mesurer et observer. En toute honnêteté, il savourait simplement l’atmosphère du Weyr. C’était fascinant d’observer les habitants et leurs dragons. Un court interlude sans fils règnait pour l’instant. Sanara l’utilisait pour préparer la prochaine période de fils. Les jeunes cavaliers de dragons étaient formés, les stocks de nourriture prêts, les négociations  du tribut  avec les barons menées. Tout se déroulait selon des rituels et des traditions très anciennes. Curtis avait parfaitement senti  le léger mouvement et le bruit de la glissade dans son dos, il l’ignora avec ironie. Ce n’est que lorsque Penthara lui postillona presque affectueusement dans la nuque, qu’il se retourna. Penthara louchait sur son dessin, Curtis le lui montra.

« J’espère que tu peux au moins le voir ! »

Sanara approcha, trempée, en sous chemise. Elle avait auparavant barboté dans l’eau avec Penthara.

« Penthara a de très bons yeux » expliqua Sanara et flatta son dragon à voix haute, ce qui signifiait que l’information était aussi  pour lui.
« Pourquoi as-tu glissé dans la saleté ? Je dois à nouveau me laver. ! »

Penthara ne donnait pas l’impression de se sentir coupable, lorsqu’elle retourna dans l’eau claire du lac.
« Je sais que tu aimerais te baigner  encore une fois, mais je dois  marchander les redevances  avec le baron Ma’ran . Je n’ai pas envie d’apparaître trempée et dégoutante » maugréa Sanara à voix haute.

Elle soupira à côté de lui. Curtis essayait de ne pas la fixer. Sa tenue, ou plutôt  son absence de tenue, le mettait mal à l’aise, il n’aurait pas su dire pourquoi. La liberté de moeurs dans le Weyr n’étaient pas choquante, elle était publique et honnête.
Etait-il si pudique ? Quelque chose clochait-il avec lui ?

Sanara le regarda de profil pendant qu’il  s’astreignait à fixer Penthara.
« Penthara dit que c’est avant tout l’Entredeuxmondes qui t’intéresse ! »
Curtis tourna son visage vers elle, se limitant à regarder ses yeux sombres, qui semblaient le consumer, rien ne semblait s’y miroiter.
« j’aimerais bien comprendre le méchanisme, par lequel le cavalier change de lieu avec son dragon sans perte de temps. C’est cela « l’Entredeuxmonde » ?
Sanara le fixa pensive.
„Parfois je ne sais vraiment pas ce que je dois penser de toi! Tu poses des questions si bizarres ! Chaque enfant de Pern connait l’Entredeuxmondes ! Si Penthara ne te défendait pas toi et tes actes constamment, je  t’aurais laissé sous l’interrogatoire de Tyndal et de Brankh.


Curtis se tut diplomatiquement, la regarda néanmoins avec franchise. Il admirait un peu Sanara. Malgré son jeune âge, elle dirigeait  tout le Weyr, dans lequel vivaient 200 personnes.

„Je n’ai pas le temps aujourd’hui mais demain nous pouvons faire quelques vols d’essai dans l’Entredeuxmondes. Cela te convient-il ?"

Curtis rayonnait à l’ idée d’atteindre enfin l’Entredeuxmondes. Dans le regard de Sanara il aperçut une fugace pulsion, qui le troubla.

« Merci, cela me convient très bien. «  dit-il juste avant que Penthara ne sorte de l’eau en triomphant.

Durant la nuit Curtis fit venir Otto  avec des appareils de mesure, nécessaire pour le lendemain  dans sa petite grotte isolée.

« Patron, ils t’ont vraiment installé de façon très spartiate, c’est odieux dans cette grotte ! »
Curtis eut un air ironique sous l’éclairage de l’unique loupiote de la pièce, face à la colère artificielle de l’androïde.
« Je suis ici incognito et ne veux pas d’inutile battage ! Sanara et les autres sont suffisamment méfiants. Ici personne ne connaît le grand Capitaine et cela me convient tout à fait.
S’il n’y avait Penthara, ils m’auraient déjà dépecé ou chassé. Je me casse la tête pour comprendre pourquoi elle me défend !"

Les yeux d’Otto se transformèrent en fentes.

« Que penses-tu ? »

« Pern est isolé depuis longtemps.Je me suis peut-être trompé en ce qui concerne les dragons, ce ne sont pas des animaux de compagnie. Penthara a un objectif  bien précis. Lequel ? Tyndal a raison! Pern et les dragons peuvent vivre sans mes recherches. Nous avons besoin des résultats, pas eux !Que sait Penthara que je n’ai pas encore compris? "

« Un complot ! »

« Non, Otto, un objectif bien précis. Lequel ? Penthara m’apprécie, je le sens, mais pourquoi ? Est-ce dû  au fait qu’elle sait qu’ils auront besoin de moi pour une raison que j’ignore encore?
Une telle inclination pour quelqu’un d’autre ques on cavalier est très rare!“

« Le dragon t’apprécie ? Tu ne plaît donc pas seulement aux humaines. » gloussa Otto sans respect.

Curtis réagit au quart de tour, sans qu’il puisse se retenir en soupirant d’un air exaspéré

„Raconte à Simon mes réflexions, vaurien.Peut-être voit-il  mieux avec davantage de recul qu’ici en plein coeur des événements.

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #25 am: 28. Oktober 2013, 21:37:38 Uhr »
 ;D danke earthy,

langsam aber sicher ....

LG

 Le lendemain matin il ne quitta pas Sanara des yeux dans la grande halle. Il voulait être prêt à partir quand elle signalerait le départ. Sanara devait encore régler des affaires jusqu’à ce que Curtis entende Penthara grogner  bruyamment de colère, ce qui le fit froncer les sourcils. Sanara se retourna vers lui et lui fit signe  de la tête de la suivre. Curtis la suivit impatient. Enfin il partait !Sanara l’emmena dans sa grande  maison troglodyte. Il n’avait été ici qu’une  fois et très peu de temps. Les habitations n’étaient fermées que par des rideaux, il n’y avait aucune porte ce qui permettait d’avancer plus vite dans le labyrinthe mais ne laissait aucune place à la vie privée. Les hommes n’avaient pas beaucoup de biens, quelques meubles en bois, des tissus, des torchons. Sanara sortit sa tenue de cavalier d’un coffre, une veste, un pantalon et un casque en cuir. C’était la tenue habituelle, qui ressemblait à une tenue de protection.
 « -pour toi nous chercherons une tenue dans le stock. Est-ce que ta tenue est assez chaude ?
-je l’espère, quelle température fera-til ?
Sanara le regarda en secouant la tête. Mauvaise question.
« -Nous verrons. » et elle sortit. Sanara ne disait pas grand-chose, n’expliquait que rarement. Elle était habituée à donner des ordres. Etait-il ainsi ? Sans doute. Ce n’était pas méchant  mais cela donnait une impression très  impolie. Il n’était pas sûr qu’elle éprouve pour lui un soupçon de sympathie. Son comportement n’en laissait rien paraître mais ce n’était pas pertinent maintenant.
Il se dépêcha derrière elle. Sanara était bien plus petite que lui, elle devait courir mais cela n’en avait pas l’air, elle filait impassible et d’un air formel à travers le Weyr. Certes elle ne devait pas faire le dos rond. Peut-être son manque d’intérêt était il lié à la différence d’âge, sans doute ne correspondait-il pas à une catégorie d’homme susceptibles de l’intéresser. Elle était peut-être jalouse parce qu’il avait gagné la faveur de Penthara, sans qu’il sache vraiment comment. Les dragons ignoraient tous les hommes en dehors de leur cavalier, sauf lui l’exception qui confirmait la règle. Il n’y avait pas que Penthara qui lui témoignait de l’intérêt.
Dans le stock de vêtements il lui fut difficile de trouver une tenue lui allant. Sanara était étonnemment patiente. La tenue lui était importante, il devait faire froid. Curtis enfila la tenue de cuir trop courte, prit le casque dans les mains comme il l’avait observé chez Sanara.
Ils se rendirent ensemble sur le plateau où les attendait déjà Penthara.

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #26 am: 29. Oktober 2013, 13:37:47 Uhr »
 [devil] [naughty] bald....


Sanara s’adressa à Curtis très sérieusement.
Cette fois ci tu seras assis derrière moi. Tiens toi bien, car si tu tombes dans l‘Entredeuxmonde, en m’emmenant avec toi, nous mourrons tous ! Il y fait très froid, noir et tu ne peux y respirer. Avant que nous sautions je dirais « maintenant » , tu inspireras profondément, retiendras ta respiration et tu pourras à nouveau respirer quand nous aurons quitté l’entredeuxmondes , c’est clair ?Curtis approuva de la tête.
-   Combien de temps peux-tu retenir ta respiration ?
-   Sans doute 3 minutes » Sanara écarquilla les yeux.
-   Si longtemps ?
-   Je me suis longtemps entrainé
-   Au moins tu n’étoufferas pas. Juste avant le saut j’enverrai une sorte d’image aérienne de notre destination à Penthara. C’est ce qu’on exerce chez les jeunes cavaliers le plus longtemps car sans image concrète il y a le danger que le dragon ne trouve pas son objectif. Tout Pern existe sous forme d’images aériennes, ainsi nous pouvons toujours atterrir à proximité  d’un point repère. Plus le cavalier est expérimenté et âgé, plus il peut atterrir de manière précise car il a emmagasiné le plus d’image intérieurement. » expliqua patiemment Sanara, comme si elle parlait à un enfant. Curtis n’en fut pas vexé, Sanara avait déjà expliqué qu’il en savait moins qu’eux sur Pern.
-   Bien, j’ai compris. Se tenir fermement,  quand tu dis « maintenant «  retenir mon souffle, ne pas respirer dans l’Entre deux mondes mais seulement à l’arrivée.
-   Super, alors allons-y“ Sanara grimpa sur l’aile, Curtis derrière elle. Il s’agrippa très hésitant  à Sanara, il craignait de trop la coller, c’était apparemment ce qui la mettait mal à l’aise.
-   Mets tes bras autour de moi! Tiens toi fermement et essaye de ne pas tomber, surtout reste tranquille ! J’étais déjà des milliers de fois dans l’entredeuxmondes, c’est impressionnant mais cela ne nous fait rien. Fais confiance à Penthara.

Curtis obéit. Il était assis tout contre son dos menu, sentait sa chaleur malgré la tenue de cuir. Elle sentait l’eau froide et le cuir. Penthara s’éleva. Curtis respirait de manière saccadée.Penthara se mit en vol stationnaire, seules les ailes battaient.
-   Maintenant !
Curtis retint sa respiration mais ne put que décrire avec difficulté ce qui vint ensuite. C’était la nuit noire totale, même pas le scintillement d’une étoile. Au bout de quelques secondes il dut fermer les yeux, le froid était insupportable. Cela ressemblait au vide spatial même si ses globes auculaires auraient explosés.Il ne ressentit aucune crainte, même si c’était totalement nouveau, cette expérience était vécue.

 Penthara apparaut immédiatement, sans passer dans l’atmosphère de Pern, en dessous d’eux s’étendant un nouveau paysage.“Respire «  l’informa de façon décontractée Sanara. Curtis respira à nouveau, cela suffisait largement pour l’entredeuxmondes. Sanara donna une petite tape affectueuse à Penthara. 

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #27 am: 29. Oktober 2013, 20:47:46 Uhr »
Ils planaient au dessus d’une plaine de toundra.
„ Nous sommes à deux jours à pieds de Weyr vers l’est. Tout va bien ?
« Oui, merci ! C’est très intéressant ! »
„Encore un essai? „
„Avec plaisir“
Ils volèrent avec Penthara encore quatre autres fois dans l’entredeuxmondes. Curtis sentit ensuite une boule dans le ventre.
„Nous allons atterrir et manger quelque chose, Penthara doit aussi reprendre des forces.
« Pourquoi ? «
« L’entredeuxmondes demande beaucoup de force »
C’était une réponse très vague, que ne le satisfaisait pas vraiment, bien, il pourrait s’y atteler plus tard.
Penthara atterrit dans une verte vallée, dans laquelle il y avait un lac, un lieu de pique nique idéal pour un dragon. Curtis descendit. Sanara lui suivit avec élégance. Elle sortit d’une des sacoches de la selle une cuisse de chèvre fraîche qu’elle lança à Penthara. La dragonne se jetta dessus affamée. Sanara prit une autre sacoche, plus petite et alla sous un arbre. Curtis la suivit sans y être invité.Sanara s’assit dans l’herbe grasse, retira le casque, avant de trifouiller dans la sacoche. Curtis sentait ses mollets trembler. C’était une effet secondaire  inattendu . Heureusement Sanara lui tendit une pomme, lorsqu’il s’assit à ses côtés. Il mordit dans la pomme comme un affamé.
« - alors t’es devenu plus futé concernant l’entredeuxmondes ?
Curtis se prit le temps de mâcher avant de répondre.
« Je supposais quelque chose, cela s’est confirmé. Je dois encore l’évaluer de manière plus précise.
« Bien, le maître Than de la guilde des Harpistes est très intéressé à l’idée de te connaître. Peut-être arriverez vous ensemble à résoudre le problème. A quoi penses-tu ?
Cela pourrait- être délicat si la guilde des Harpistes s’en mêlait, peut-être devra-t-il quitter le Weyr plus tôt que prévu, plus tôt qu’il n’aurait voulu.
„Cela semble être un espace de vide complet, un espace en plein milieu de votre monde, qui ne peut être pénétré sans l’aide des dragons, c’est peut-être le temps lui-même !
Sanara le fixa presque dégoutée, ce qui le fit sourire.
«  Sanara je m’intéresse depuis  des années à ce type de problèmes. Je ne comprends pas comment tu conduis Penthara dans l’entredeuxmonde. »
Sanara cassa un bout de la miche de pain , enveloppée dans un torchon qu’elle avait sortie de la sacoche , pour le lui donner. Curtis était très heureux qu’elle n’ait pas seulement pris la pomme.
« Merci ! »
« Nous resterons encore un moment pour nous reposer avant de repartir.
Sanara se releva vivement,  pour rejoindre Penthara, qui était déjà allée dans le lac. Comme d’habitude elle se déshabillait en chemin. Curtis se détourna en soupirant. Il sortit son petit ordinateur pour  regarder ce que les sondes avaient relevé. Il masquait les cris joyeux de Sanara. Il n’y fit à nouveau attention que lorsque l’ombre de Sanara tomba sur lui.

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #28 am: 30. Oktober 2013, 11:29:36 Uhr »
Coucou Elaine! Hallo Earthy!

Je suis curieuse de voir ce qui va se passer, cette histoire pique ma curiosité!  ???

Alors, Elaine, continue!  [sm] [outahere] ;D

Bonne journée!
Bizz
Flamme
 ;)

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Dragons, traduction de Drachen de earthquake
« Antwort #29 am: 30. Oktober 2013, 20:29:14 Uhr »
 [naughty] coucou les filles,

j'ai coupé le passage en deux, d'abord Sanara...

bizz

Sans en avoir conscience Sanara avait observé , debout dans l’eau , l’arbre sous lequel était assis Curtis. Elle se souvenait du vol durant lequel il s'était serré tout contre elle. Au départ elle avait pensé que ce serait désagréable qu’il s’assoit derrière elle dans l’Entredeuxmondes, mais cela n’avait pas été si terrible. Il était étonnement  chaud et fort. Ses bras si forts l’avaient en l’enserrant transmis un sentiment de refuge protecteur.Penthara avait raison, il n’était pas seulement musclé, il débordait de force. Sanara l’avait senti à travers la tenue de cuir. Penthara jouait dans l’eau. Sans réelle intention Sanara sortit de l’eau et retourna à l’endroit du pique nique. Curtis ne leva même pas ses yeux. Sanara souriait sans le savoir mais avait conscience de sa nudité. Elle s’agenouilla à ses côtés.
Curtis se râcla la gorge nerveusement, évita néanmoins comme auparavant de la regarder, c’était justement ce qu’elle voulait. Il avait des yeux magnifiques mais semblait ne pas en avoir conscience tout comme de son corps. Sanara attrapa le truc, auquel ses doigts s’étaient éperdument agrippés vers l’avant. Sanara posa l’ordinateur dans l’herbe, pour pouvoir étendre sa main jusqu’à sa chemise sous laquelle elle savait qu’il y avait une forte musculature. Curtis retint  sa respiration presque effrayé, lorsqu’elle le toucha. Sanara souriait. Elle  sentait sa force, comme elle l’avait déjà sentie sous la tenue de cuir. Curtis ne semblait pas sûr de savoir si ce qu’elle faisait lui plaisait ou non, il n’exprima pourtant aucun rejet , que ce soit par un mot ou par un geste d’arrêt.
Sanara s’était décidés pour eux deux. Sans hésiter elle s’approcha pour s’asseoir sur ses genoux . Avant qu’il n’ait pu protester, sa bouche s’était posée sur ses lèvres. Cela faisait longtemps, qu’elle avait eu un tel désir pour un homme. Curtis avait vu  en elle les sentiments les plus divers s’exprimer, d’abord la méfiance, puis la jalousie, la curiosité et maintenant elle voulait le toucher. Curtis réagit vraiment dans son sens , bien qu’il y eut en lui un sentiment d’évitement non exprimé, sans doute n’avait-il pas l’habitude qu’une femme ait l’initiative, peut-être était-il lié. Curtis lui rendit pourtant son baiser avec beaucoup de désir, Sanara laissa donc de côté sa culpabilité. Contrairement à ce que laissait supposer sa constitution il était tendre et ne lui fit pas mal. Les hommes qu’elle connaissait dans le Weyr étaient plus fins, Curtis était visiblement capable de maîtriser sa force. Sanara était tout sauf déçue, rarement elle avait perdue ainsi la maîtrise d’elle-même. Doucement Curtis l’avait allongé à ses côtés, se blotissant dans son dos. Sanara souriait dans son demi sommeil.
Non, elle n’était pas mécontente du déroulement de sa journée.ce n’était pas une perte de temps. !