Autor Thema: Meuterei / Version française  (Gelesen 29207 mal)

0 Mitglieder und 1 Gast betrachten dieses Thema.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Meuterei / Version française
« am: 2. Mai 2013, 16:38:23 Uhr »
Hello les girls (les gars ayant définitivement abandonné ou quoi  ::) )

j'ai proposé à Free Nurara de traduire son histoire, Meuterei. C'est une des plus représentatives publiées actuellement sur le forum allemand de la vision "allemande" de Capitaine Flam et de son équipe, à mon avis, et surtout, c'est une des plus aisées pour moi à traduire... je me suis dit que ça vous intéresserait sans doute d'en lire une version française, et Free Nurara était d'accord pour que je le fasse. Bon, c'est un gros chantier, car il est déjà loin dans son récit, mais enfin, je pense que ça vaut le coup d'essayer et en plus, ça va me faire bosser mon allemand, c'est toujours une bonne chose, intellectuellement parlant.

autre raison également de ce choix, c'est que c'est un des rares hommes à écrire des fans-fictions, ce qui présente un intérêt supplémentaire (vous voyez, les francophones masculins, certains osent ! - ça, c'est juste une remarque en passant, histoire de rappeler que NON, nous ne sommes pas un repaire de fanEs  ;) )

Cette histoire est la suite de "Man hat immer eine Wahl" qui raconte la "reconversion" de Nurara (Saturnia).

Je fais le choix de conserver les noms utilisés par Free Nurara (Kuolun pour Kahlon, Capitaine Futur pour Capitaine Flam, etc...).

J'espère que la lecture vous plaira et que je parviendrai à tenir le défi  ;) ! Toutes vos remarques seront les bienvenues et si vous avez des questions, j'essayerai d'en faire part à Free Nurara pour qu'il puisse vous répondre !

Voici donc le début ! Bonne lecture !

Limeye  :)


Chapitre 1


Katherine s’était réveillée très tôt ce matin-là. Elle se tenait, pieds nus sur le porche de la maison de ses parents, avec une tasse de café fumant à la main, vêtue seulement d'un short et d'une longue chemise. Elle avait, comme souvent, noué en queue de cheval sur son épaule, ses longs cheveux noirs de jais, et seules quelques mèches parsemaient son front. Toute la maisonnée dormait encore, ses parents Ted et Eve, son jeune frère Steven et son fiancé John. Ce matin promettait d’être une nouvelle chaude journée de juillet de cette année 2203, et Katherine appréciait le lever du soleil. C'était le dernier jour de leurs vacances ensemble, qu’elle et John avaient passées chez les parents de Katherine dans l'Alabama. Dans la soirée, tous les deux devraient partir pour rentrer à New York, et être le lendemain au travail, au siège de la police de l’espace. Katherine y travaillait comme psychologue de la police, avec le grade de major, John était le capitaine et le chef du centre de communications et de la sécurité informatique.

La veille, John avait demandé au père de Katherine sa main. John s’était sentit ce soir-là très mal à l'aise, parce que le père de Katherine était un ancien boxeur professionnel, Theodore "Ted, le mauvais" Ballard, avec 200 victoires sur 210 combats, une légende vivante, de l'âge de près de soixante ans, mais qui présentait encore un aspect menaçant. En outre, John avait neuf ans de moins que Katherine, ce qui lui faisait craindre que Ted ne considère pas John comme le gendre approprié. John fut surpris, car Ted n'avait pas hésité longtemps et lui avait tenu la main, tout enthousiaste, et avait joyeusement embrassé John. Au total, John avait été impressionné par l'environnement familial et aimant de Katherine. La façon dont les Ballard se comportaient les uns envers les autres, John ne la connaissait qu’à travers des romans de gare, il avait lui-même eu une enfance difficile et une adolescence avec une mère qu'il connaissait à peine et un père qui avait investi son argent dans le jeu plutôt que dans son propre fils. Raison de plus pour que John se sente accepté et en sécurité dans la famille de Katherine.



« Letzte Änderung: 2. Mai 2013, 21:37:45 Uhr von limeye »
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #1 am: 2. Mai 2013, 21:49:33 Uhr »
Katherine était juste en train de prendre une gorgée de sa tasse de café quand elle sentit des mains fortes sur ses hanches et un souffle chaud sur sa nuque. Katherine tourna légèrement la tête et le regarda avec des yeux aimants, des yeux bruns, qui brillaient.
« Bonjour, cow-boy ! », s’écria Katherine.

"Hey, Belle du Sud, as-tu bien dormi ?", demanda John. Cowboy et Belle du Sud étaient les surnoms que John et Katherine s’étaient donnés, il y a trois ans, lors de leur première rencontre. Katherine avait appelé John ainsi à cause de son arrière-grand-père qui venait de l'Oklahoma. Belle du Sud n’était donc rien de plus qu'une simple vache cornue. Katherine était sudiste et ne faisait pas mystère de ses origines. Souvent, elle se moquait avec humour de son accent du Sud, qu’on n’entendait pas sur la côte est.

Katherine fit un large sourire et regarda John avec ses yeux gris bleu acier. "Oh oui, j’ai bien dormi. John, c’était un merveilleux séjour avec toi et je tiens à te remercier pour la dernière soirée. Ta demande est le plus beau cadeau que tu pouvais me donner."

"Espérons juste que ton John me donne un cadeau encore plus grand", c’était une voix profonde qui grognait depuis la cuisine. Ted était vêtu d’une robe de chambre et apportait deux tasses de café sous la véranda, il serra la main à la John. "Effectivement, Kat, tu as maintenant 34 ans. Faites-moi enfin un petit-fils." Ted se tenait à côté de John et lui sourit.

Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #2 am: 2. Mai 2013, 21:55:21 Uhr »
Meine Geschichte auf französisch zu lesen gefällt mir sehr gut. Das macht richtig was her, fast schon wie Literatur! ;D ;)

Limeye, du hast dir mit der Übersetzung sehr viel vorgenommen, im Moment sind es über 140 Seiten in A4... und ich bin noch lange nicht fertig... bonne Chance!  [respekt] [bthumbup]

Hallo Free Nurara !

Ich weiss, dass es ein grosse Arbeit ist ! Aber, ich werde auch den Anfang und das Ende in parallel übersetzen, wird es mir in der Geschichte helfen.

Viele Grüsse !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #3 am: 3. Mai 2013, 10:00:32 Uhr »
Après le petit déjeuner, Katherine alla prendre une douche et s'habiller. Alors qu'elle se séchait devant le miroir de sa chambre, elle avait l'air profondément pensive. Elle était tonique et mince,  avec des courbes féminines là où il fallait, et ses seins galbés étaient serrés comme ceux d’une adolescente. "Tu es encore tout à fait passable encore regarder, à ton âge», était l'une des nombreuses maximes irrévérencieuses, dont son frère Steven la gratifiait volontiers. Mais secrètement, Katherine donnait raison à son petit frère. Elle se plaisait, même si son corps présentait une minuscule cicatrice : il y a presqu’exactement un an, elle avait été frappée avec un vieux révolver par un fou devant le palais de justice de New York. La balle avait traversé son épaule gauche et fracturé la clavicule. Les médecins avaient pratiqué une opération de six heures pour lui poser une clavicule artificielle, et maintenant, Katherine ne gardait comme cicatrice de ce jour fatidique qu’une fine ligne rouge avec une petite étoile, ce jour durant lequel le kamikaze et une personne merveilleuse, qui était un de leurs amis, avaient trouvé la mort. Le bourdonnement de son communicateur la sortit de ses pensées. C’était son supérieur hiérarchique direct, le Marshall Ezella Garnie, chef de la Police de l'Espace, un bretteur audacieux et policier de la vieille école. Elle se précipita et appuya sur la touche du haut-parleur.

"Ici, Ballard, oui", répondit-elle en enfilant son t-shirt.
"Ici, Garnie !", explosa le haut-parleur. "Katherine, comment vas-tu ? As-tu passé un excellent séjour ?"
"Absolument, monsieur, merci de me le demander. Malheureusement trop court, comme toujours."
"Je veux que tu saches quelque chose, Katherine," dit Garnie d’une voix grave. "Si tu es de retour ici demain matin, je veux que tu ramènes un sac de voyage pour environ une semaine."
"Monsieur, je ne comprends pas ?", demanda Katherine, surprise.
"Tu vas rencontrer de vieux amis. Je veux que toi et la lieutenant Landor vous rendiez dans le système de Samedi. Le croiseur Tennessee s’y trouve. On a arrêté ce jour le colonel Abraham Tovin et il faut le ramener du Tennessee sur Terre. Tu recevras les premiers éléments de l’enquête, et Joan sera là pour t’aider et aussi pour te servir de protection personnelle."

Katherine se mit à rire : "Monsieur, pourquoi ai-je besoin de protection individuelle sur un navire de guerre de la flotte du système solaire ? Il y a 1500 soldats qualifiés à bord".

"Katherine, l’affaire est grave. Sur le vaisseau, vous n'aurez pas besoin de la protection du personnel, mais vous pourriez être amenée à conduire des enquêtes sur Sameda II, et la population y est très irritée par les agissements de Tovin. Les Samedien ressentent en ce moment une forte rancune contre les hommes et les autorités du gouvernement terrien, qui ont toujours avec bienveillance lutté pour garder la foule à distance. Si maintenant j’envoie des soldats là-bas, ce n’est pas pour mettre le feu aux poudres. Prends avec toi des vêtements civils discrets. Tu apprendras tout au briefing demain. Je t’attendrais à 9h dans mon bureau. Profite bien de ta dernière journée de vacances. A demain", et Garnie raccrocha.
« Letzte Änderung: 3. Mai 2013, 10:29:59 Uhr von limeye »
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #4 am: 3. Mai 2013, 10:30:16 Uhr »
c'est corrigé  ;) !
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #5 am: 3. Mai 2013, 19:14:38 Uhr »
Katherine s’était assise sur le bord de son lit et regardait le communicateur qu’elle tenait maintenant à la main. Elle avait appris la tuerie que le colonel Tovin avait commise il y a une semaine sur Sameda II. Pour des raisons inexplicables, le déjà très décoré policier de l’espace s’était mis à courir en uniforme dans les rues de Samad, la capitale, en jetant des grenades autour de lui. Soixante-cinq Samediens, hommes, femmes et enfants avaient été tués, des centaines avaient été blessées, dont certaines grièvement. Tovin avait réussi à s’enfuir avec un combattant de la planète, mais ils avaient été poursuivis par la Corvette terrienne Rampage qui appartenait à l'escorte du Tennessee. L'incident avait conduit à des tensions politiques et diplomatiques entre les Terriens et le gouvernement samedien, qui auraient pu être résolues rapidement, mais le gouvernement samedien avait insisté encore pour obtenir l’extradition de Tovin, ce qui signifiait pour lui, selon la jurisprudence samedienne, la peine de mort immédiate. Du fait du droit fondamental de la convention intergalactique qui interdit la peine de mort, le gouvernement Terrien, cependant, avait refusé l'extradition. Rien que cette attitude avait exaspéré la population samedienne, qui avait exigé satisfaction sous la forme d'une exécution du délinquant. A tous points de vue, la situation était extrêmement dangereuse. Katherine se mit à penser au croiseur de bataille Tennessee, l'un des plus grands navires et des plus compétents de la flotte et le phare du "groupe d'expédition de pointe", un groupe de combat hautement compétent, composé de croiseurs, de six corvettes, d’une base de combat et d’une frégate hôpital. Katherine savait que le Tennessee était un très bon vaisseau, elle y avait passé, il y a deux ans, six mois à bord et y avait effectué, pour le Département de la police, différentes missions spatiales. Avec regret, elle avait noté alors que le commandant en second, le Commodore Hank Taggart s’était retiré. Son successeur était le premier officier, le commandant Joachim Becker. Becker était à l'opposé de "Papa" Taggart, dur et impopulaire avec son équipage qu’il menait selon les principes du cavalier. Même si Becker s'était toujours comporté envers Katherine de manière courtoise, sa sympathie pour l'officier allemand était limitée.

Katherine entendit des pas dans l’escalier et se dépêcha de s’habiller. C’était John qui entrait dans leur chambre à coucher. "Je t’ai entendue parler, et j’ai reconnu la voix du Marshall Garnie. Que se passe-t-il ?"

Katherine soupira : "Oui, ils ont arrêté Tovin."

John comprit à la voix de Katherine, qu'elle allait devoir avoir quelque chose à faire. "Et on t’attend à New-York, n’est-ce pas ? Tu pourras encore gagner une promotion de commandant."

"Oui", grogna doucement Katherine, "c’est déjà prévu que je gagne le Système de Samedi, à bord du Tennessee. De là, je dois pouvoir infiltrer. Joan m’accompagnera."

La bouche de John s’ouvrit en grand, alors qu’il prenait Katherine dans ses bras. "Katherine, tu as vu aux informations combien ce massacre a provoqué de troubles là-bas. S’il-te-plaît, soit prudente."
« Letzte Änderung: 3. Mai 2013, 22:09:02 Uhr von limeye »
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #6 am: 3. Mai 2013, 19:41:02 Uhr »
Coucou Limeye!

Merci de nous offrir cette traduction! Tu auras du boulot, c'est long on dirait... ;D

Personnellement, j'arrive assez a suivre sa prose, mais tu ajoutes des details que j'avais surfes trop vite... ;)

J'aime beaucoup sa facon d'ecrire et son sens de l'action, et le personnage de Katherine Ballard, sacre personnalite! Par contre, je ne suis pas tres a l'aise avec ce qu'il a fait de Joan dans cette histoire...Une bonne discussion avec le Capitaine s'impose, entre autre...

Bon courage,

O-tho

PS: dans ta traduction, "Son successeur était le premier officier, le commandant Joe Smith." tu veux plutot dire Joachim Becker au lieu de Joe Smith?

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #7 am: 3. Mai 2013, 21:28:16 Uhr »
Limeye, je tiens à te remercier pour cette traduction, tu ne peux savoir combien j'apprécie!  [jump] [jump] [jump] J'aime beaucoup le style de Free Nurara, mais je n'ai aucune idée de ce qui s'en vient, sauf vos allusions, alors j'appréhende peut-être un peu... [smhair] Traduire les histoires allemandes  avec un site de traduction est long et pénible par moments, même si certains sont cocasses (j'ai déjà vu "président Cashew" traduit en "président noix de cajou", Hou, Hou, Hou!  ;D

Merci O-Tho pour ta remarque, je me mélangeais avec ces deux noms... [rollsmile]

L'allemand, pour moi, c'est presque comme du chinois, même si c'est moins pire car je comprends quelques mots, mais de là à saisir le sens des phrases, c'est tout autre chose!  [chinese]

Encore merci Limeye, tu es un ange de nous rendre ce service! [angel]

Bizz,
Flamme

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #8 am: 3. Mai 2013, 22:04:01 Uhr »
bonsoir à toutes et tous (là, je peux le mettre !),

j'avoue utiliser aussi un site de traduction, mais pas google qui est franchement peu satisfaisant. Mais mes souvenirs d'allemand reviennent bien, mon dico m'aide beaucoup aussi... et comme je le disais, le style de Free Nurara est relativement facile à traduire, avec des phrases assez courtes. Même pour les scènes "techniques" de combat, avec du vocabulaire militaire peu courant, je m'en sors, c'est dire... bon, j'espère juste ne pas faire de contre-sens. Mais l'auteur me corrigera si nécessaire  ;)

je vais vérifier pour Joe Smith, je travaille non avec le forum, mais j'ai copié le texte de Free Nurara au fur et à mesure de sa publication dans un ficher word, donc s'il y a eu des corrections, il est possible que j'en ai loupées quelques-unes... je vais essayer d'être vigilante  ;)

je ne vous promets pas la suite pour ce soir, on a été invité à l'apéro chez les voisins, du coup... heu, vu que je bosse demain...  [snore]

bizz

Limeye  :)

ps : elle est très mignonne, l'actrice qui t'a inspirée le personnage de Kat ! Tu avais déjà mis sa photo dans l'histoire, n'est-ce pas ?

2eme ps : j'ai corrigé pour Joachim Becker
« Letzte Änderung: 3. Mai 2013, 22:09:24 Uhr von limeye »
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #9 am: 3. Mai 2013, 22:45:32 Uhr »
Hallo Free Nurara,

Effectivement, plutot jolie cette actrice! Et avec la personnalite que tu lui donnes, elle est irresistible!

Comme mon allemand est "rouille" (il y a longtemps que je n'ai pas parle ou lu...)...Comprends-tu bien le francais sans traduction via Google? Otherwise, I can translate in english, if it is easier for you to understand.

Au plaisir de lire la suite de ton histoire (et de savoir ce qui se passe avec Joan... [afraid])

O-tho


Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #10 am: 3. Mai 2013, 23:54:14 Uhr »
Allô Free Nurara!

Ne t'inquiète pas pour ta femme, nous devons garder le secret avec nos maris nous aussi... ;D

Je suis bien contente de te connaître, mais mon allemand est pratiquement inexistant, sauf quelques mots... que j'ai appris sur le forum pour la plupart!

Je me débrouille avec les sites de traduction pour passer de l'allemand au français, mais je n'oserais pas écrire en allemand, je me demanderais si je serais interprétée correctement!  :o

Je me débrouille mieux en anglais, psa besoin de site de traduction dans cette langue, ça économise du temps!

Je suis impatiente de connaître la suite de l'histoire,   [jump]et je vais m'imaginer Kat avec la figure de cette actrice, maintenant, elle est effectivement TRÈS jolie...

Flamme

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #11 am: 4. Mai 2013, 10:14:51 Uhr »
Quand Katherine entra le lendemain dans la salle de réunion qui jouxtait directement le bureau de Garnie, elle y était déjà attendue par Joan, Curtis et son patron. Garnie se félicita de voir la psychologue de la police, l’accueillit avec une étreinte toute paternelle et lui dit : "S’il vous plaît, prenez place, Major. Je ne veux pas perdre de temps. Avez-vous étudié les documents que je vous ai envoyés hier soir ?"

Katherine acquiesça.

"Eh bien, vous et la lieutenant Landor monterez à bord du PTV-54, notre vaisseau le plus rapide. Il vous conduira à la fois sur Sameda II et à bord du Tennessee. Vous aurez à vous signaler au Commandant Rodriguez, le premier officier du bord. Vous aurez sous vos ordres une quinzaine d’hommes de la police, légèrement armés…". Garnie regarda sévèrement le large sourire de Curtis, qui se retenait de ne pas éclater de rire. "Curtis, et si tu nous expliquais ce qu’il y a de si drôle ?"

"Le Commandant Rodriguez ? Il s’agit bien d’Hernando Rodriguez Munoz d’Aragon ?", demanda Curtis, toujours riant.

Garnie regarda son datapad, ne comprenant toujours pas pourquoi le nom de cet officier de la flotte le faisait rire. "Oui, Munoz d’Aragon, mais qu’y a-t-il de drôle là-dedans ?"

Curtis éclata de rire et se frotta les yeux, emplis de larmes. "Je connais cet homme, son surnom est… ha ha ha… son surnom est Hot Rod."

"Hot Rod ?", demandèrent en chœurs les deux jeunes femmes.

"Oui, Hot Rod’Rodriguez… Kat, prends garde avec lui. Toi aussi, Joan, il est connu comme étant l’un des pires coureurs de jupons de toute la flotte, si ce n’est le pire de tous. Il préfère généralement les femmes aux cheveux noirs, mais il se contente de tout ce qui peut passer à sa portée. En tant qu'officier, c’est un brillant tacticien, un ingénieur des systèmes d'armes et un meneur d'hommes, mais entant qu'homme, il est - disons – un peu trop dépendant de sa testostérone."

Les jeunes femmes ouvrirent de grands yeux, et Garnie sourit : "Merci pour cette information, pouvons-nous passer à autre chose maintenant ?"
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #12 am: 5. Mai 2013, 04:55:38 Uhr »
Bizarre, ce Curtis,  ça le fait rire, que Joan voyage avec un homme qui non seulement porte le surnom de Hot Rod, mais en plus mérite ce surnom? J'imagine qu'il va rire jaune plus tard?  ???

Je suis perplexe! ::)
Flamme

Offline Frégo80

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 335
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #13 am: 5. Mai 2013, 05:18:21 Uhr »
Ah! flamme

On pourra dire que Curtis aura mérité ses cornes de cocu plus tard dans cette histoire [devil] [threesmilies] (Halo Free Nurara! ;D) .

A+

Frégo  8)

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Meuterei / Version française
« Antwort #14 am: 5. Mai 2013, 08:09:32 Uhr »
Coucou !

j'ai avancé dans la traduction, je suis rendue dans le chapitre 2, mais je bloque sur deux petits passages dans la fin de ce premier chapitre. Deux détails, l'un secondaire, l'autre plus important et qui pourrait me faire faire un contre-sens. J'ai demandé son aide à Free Nurara, dès que j'ai sa réponse, je pourrai vous livrer la suite. En attendant, je continue ce qui me permettra de vous livrer de plus longs passages ensuite  ;)

Bizz

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).