Autor Thema: Cadavre Exquis – Les visages de mon ennemie (Ou la révolte des prisonniers, visi  (Gelesen 34356 mal)

0 Mitglieder und 3 Gäste betrachten dieses Thema.

Offline Frégo80

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 335
Coucou Limeye!

Ah mais le Majordome n'est pas un nouvel ennemi. Vous le connaissez sous un autre nom! ::)

Cherchez bien!  ;D

Frégo  8)

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Cadavre Exquis – Les visages de mon ennemie
« Antwort #376 am: 3. Dezember 2013, 02:09:23 Uhr »
Coucou!

Alors là, Frégo, les choses se corsent...  [wallbash] et ma mémoire flanche!  [unconscious]

D'après moi, le Majordome, c'est le bras droit de Guggenheim, mais de là à me rappeler qui cela peut être... [mindoubt]  Faudrait que je retrouve le passage où tu en as parlé!  [needhelp]  ??? Pas une mince affaire...  :o

Je me suis demandé quel jeu jouait Tor, jusqu'à ce que je comprenne que c'était un double jeu!  :o

Il y en a du monde sur ce trampoline communautaire format géant...  ;D ;D ;D  [jump] [jump] [jump]

Bizz
Flamme
 :P

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Coucou Frego,

Eh bien tu sais relancer l'intrigue dis donc! Et ce Tor, il sait bien nager entre 2 eaux, mais je ne lui fais pas confiance pour autant...Tant que leurs interets coincident...

Le Majordome, moi je pensais que c'etait Guggenheim lui-meme, mais j'ai un doute la.... ;D

En tout cas, j'ai bien hate de voir la suite!  [jump] [jump] [jump]

O-tho

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Bonjour - bonsoir !

j'ai mis un peu de temps à revenir sur cette histoire, car je cherchais un peu ce qu'Ivanov pouvait bien connaître des projets de Guggenheim... voici ce que j'ai trouvé. Tu me diras Frégo, si cela peut t'aider ou pas dans la description de ce qui se passe sur Uranus.

première partie donc de la "réunion de crise" chez Kim.

bizz et bonne lecture !

Limeye  :)


- Il a parlé, Capitaine, dit Simon, de sa voix neutre. Mais tout d'abord, comment va Joan ?
- Elle a pu sortir un peu et marcher dans le jardin, elle est couchée et lit. Ca va. Elle a le moral.
- Bien. Si ce qu'Ivanov a révélé est vrai, alors il va falloir jouer serré. As-tu pu joindre le Président ?
- Oui, j'ai eu quelques précisions concernant la situation autour de nous. Il ne va pas falloir tarder à repartir, à mon sens.
- Je le pense aussi.
- Que t'as dit Ivanov ?
- Il a parlé d'une tentative de renversement du général Raad sur Uranus. Je crains qu'Emma Thomson et Isabella Randall ne se retrouvent en plein panier de crabes !
- Bon sang !
- Quel rôle devait-il jouer, lui ?
- Une fois débarrassé du Balkan, prétexte - un de plus - à renverser Carthew, il devait avec ses hommes se rendre sur Titan. De là, il serait parti avec une petite troupe fidèle à Guggenheim pour renforcer les opposants à Raad, et semer le désordre.
- Il y a donc bien un complot en route sur Uranus... il va falloir le cacher à Joan, ajouta-t-il tout bas, plus pour lui-même.

Simon bougea légèrement ses tubes oculaires en signe de compréhension.

- Je suggère de ne pas parler de ces révélations lors de notre réunion ce soir, pour éviter que des propos malheureux n'arrivent aux oreilles de Joan, poursuivit le professeur. Savoir sa mère en mission délicate est déjà une source d'inquiètude pour elle, ce n'est pas la peine d'en rajouter. Mais Ivanov m'a révélé autre chose aussi, Curtis.

Le Capitaine le fixa avec sérieux.

- Il m'a donné des détails concernant Joan et ce que Norton et Guggenheim voulaient en faire. Encore plus aujourd'hui qu'hier, il ne faut pas qu'elle tombe entre leurs mains, sinon, nous ne la reverrions pas.

A ces mots, Curtis frissonna. Les propos de Simon ne faisaient que renforcer son idée de laisser Mala sur Tyrial.

- Bien, Simon. Pas un mot non plus de ceci. Lorsque tu parleras de l'interrogatoire d'Ivanov...
- Je dirai qu'il était au courant de plans de sédition sur plusieurs planètes, ce qui ne surprendra personne. Laisse-moi en parler, et nul ne soupçonnera qu'il y a un peu plus derrière mes propos.
- Il faudra peut-être cependant informer au moins Ezra de tout cela.
- J'y pensais, mais nous le ferons discrètement, demain.
- Très bien.

A cet instant, ils entendirent des voix à l'extérieur. Kim et Nekiri étaient de retour, accompagnés de Grabo, Arko et Jade.

Curtis les salua avec plaisir, à part le Jovien, il n'avait pas revu Grabo et les siens depuis la veille. Il était curieux aussi de faire connaissance avec Jade, celle qui assurait la cohésion de la communauté en l'absence de Kim. Elle était une femme de type martien, grande, assez large d'épaule. Il devina à son regard qu'elle était aussi très courageuse et ne s'en laissait pas conter facilement. Elle avait de beaux et longs cheveux châtain foncé, des yeux verts, comme souvent les femmes de Mars. Ses oreilles étaient légèrement en pointe.

- Heureuse de vous voir plus longuement, Capitaine, dit-elle en lui tendant la main qu'il serra avec plaisir.
- Moi aussi, Jade, j'ai déjà entendu beaucoup parler de vous et je suis heureux que vous ayez pu venir ce soir. Je voulais vous remercier aussi pour votre accueil et pour l'aide que vous nous apporter ici.
- Vous avez ramené nos hommes, Capitaine. Alors qu'auparavant, vous auriez tout tenté pour nous les enlever. J'ai entendu déjà bien des récits depuis votre arrivée, je sais ce que vous avez affronté et les sacrifices qu'il a fallu faire. Vous les avez presque tous ramenés, c'est un exploit.
- Nous avons fait au mieux...
- Non. Vous avez fait le mieux.

Elle marqua un petit temps de silence, puis dit, à l'attention de Myriam qui attendait au seuil de la salle :

- Nous avons apporté de quoi pour le repas, Myriam, ne te fais pas de souci. Je crois que la discussion sera longue. Qui attendons-nous encore ?
- J'ai fait prévenir Otho de nous rejoindre, dit Simon. Timarrow prendra le relais ce soir pour les écoutes et Otho retournera à sa place quand nous aurons terminé. Grag va revenir avec lui.
- Le colonel est sorti chercher Andrew. Ils ne devraient pas tarder, ajouta Kim. D'ailleurs... les voilà, avec Miss Sanchez.

Quelques instants plus tard, tous furent réunis dans la grande salle. Par discrétion, Myriam avait rejoint Joan. Maëva assistait à la réunion.

Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Frégo80

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 335
Coucou Limeye!

Superbe suite! [goodjob]. Pour ce qui est de renverser le Général Raad, c'est un choix que les conspirateurs potentiels feront ou pas à la dernière minute.  :-X. Mais une conspiration "officielle" existe bel et bien  ;D

A+

Frégo  8)

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Cadavre Exquis – Les visages de mon ennemie
« Antwort #380 am: 8. Dezember 2013, 21:20:17 Uhr »
Coucou!

Superbe suite, effectivement... [goodjob] et inquiétante, aussi, autant pour ce qui se  mijote sur Uranus que pour ce que Norton et Guggenheim prévoyaient pour Joan...  [smhair]

La suite!  [jump] [jump] [jump] [jump] [jump]

Bizz
Flamme
 ;)

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
- Nous avons appris plusieurs choses importantes ces dernières heures, commença le Capitaine, j'ai pu être en contact direct avec le Président et je suis en mesure désormais de vous dresser un tableau assez précis de la situation dans le système solaire. Comme nous nous y attendions car nous l'avions appris lors du vol à bord du Phénix, les planètes de Mercure, Vénus, la Terre et Mars sont aux mains de Guggenheim. La situation sur Jupiter est désormais sécurisée, mais l'Amiral Taggart ne peut tenter aucune manoeuvre d'envergure sans risquer de voir à nouveau les troupes de Guggenheim tenter de s'emparer de la planète ou d'un de ses satellites. Il ne peut donc porter secours au Président Carthew, et notamment, ne peut pas intervenir autour de Saturne où la situation est assez conflictuelle, pour ne pas dire délicate par endroit. Des raids sont fréquemment menés par les troupes basées sur Titan en direction de Rhéa notamment, pour s'emparer des mines. Japet est également aux mains de Guggenheim, et sur Saturne-même, il y a toujours un foyer insurrectionnel. Les autres planètes se sont déclarées en faveur du Président, mais on peut toujours y craindre des révoltes.
- Cela précise en effet ce que nous avions appris, Capitaine, dit Kim. Que peut faire le Président pour renverser la tendance ?
- Pour l'heure, il fait mener uniquement des actions commandos pour tenter de couper les vivres à Guggenheim et l'empêcher d'accéder aux ressources vitales, mines, bases militaires, arsenaux...

Simon prit à cet instant la parole et développa ce qu'ils avaient appris concernant le Daminthor. Tous regardèrent avec effarement, y compris ceux qui connaissaient déjà le document, le petit film tourné par Annie Bonnel.

- Comment... comment peut-on résister à ce produit ?, murmura Jade, impressionnée.
- Par la volonté, mais cela ne suffit pas toujours. Il existe un produit à base de plantes qu'on le trouve sur Uranus en particulier et qui peut permettre d'annihiler les effets du Daminthor, expliqua Simon. Il est possible aussi que d'autres combinaisons de plantes puissent exister, Joan avait réussi à nous faire une tisane revigorante qui a agi sur l'un des ingénieurs, George Mac Clinton après que celui-ci eut manipulé l'épinglette trouvée sur Norton.
- Il faudrait demander à Yasmina, dit Jade qui avait repris ses esprits. Elle possède une grande connaissance des plantes de Tyrial, mais aussi de Mars et d'Uranus, car une partie de sa famille en est originaire.
- Ce serait une bonne idée, dit Kim. Maintenant, poursuivit-il avec autorité, et à cet instant, Curtis et ses amis mesurèrent pleinement l'aura du chef pirate, nous devons aussi décider de ce que nous allons faire. Tous ceux qui étaient avec nous à bord du Phénix ont connaissance du coup d'état et nombre d'entre eux sont prêts à se battre contre Guggenheim. Mais chacun doit décider en son âme et conscience et une fois encore, je n'admettrais pas qu'on jette l'oprobe sur ceux qui resteraient sur Tyrial. Il faut de toute façon organiser la sécurité des familles et prévoir les évacuations en cas de danger, pour pouvoir rallier Phoebe ou aller plus loin si nécessaire.
- De combien de vaisseaux disposez-vous ?, demanda Curtis.
- 4 vaisseaux bien armés, dont on peut rapidement renforcer encore l'armement, dit Grabo. Et deux autres, plus petits et peu armés.
- Plus le Phénix, intervint Nekiri. Il pourrait permettre d'évacuer des familles à condition d'y apporter quelques aménagements. Cela peut être fait rapidement.
- Bonne idée, Néki, dit Kim. Qu'en pensez-vous, Capitaine ?
- La suggestion de Nékiri est bonne, répondit-il. Combien de vaisseaux faut-il laisser sur Tyrial pour permettre l'évacuation des familles en toute sécurité ?
- Avec le Phénix, les deux petits seront suffisants, dit Arko qui n'était pas encore intervenu mais suivait avec attention toute la discussion. A condition de les armer aussi, et de laisser aussi suffisamment d'hommes ici pour les protéger et mener les vaisseaux.
- Quand parleras-tu aux gars, Kim ?, demanda Jade.
- Dès demain. Même si chacun est heureux de retrouver les siens et de profiter d'un repos bien mérité, les questions restent en suspens. Et s'il faut apporter des modifications aux vaisseaux, nous aurons besoin de bras. Certains commencent à avoir une bonne expérience, d'ailleurs, ajouta-t-il, goguenard. Ainsi, chacun disposera d'assez de temps pour réfléchir à ce qu'il voudra faire, certains pourront aussi changer d'avis au fil des nouvelles que vous recevrez du Président, Capitaine.

Curtis hocha simplement la tête. La situation se présentait bien. Il n'était pas étonné de trouver sur Tyrial des vaisseaux armés, et sans doute rapides. Et quatre vaisseaux, c'était déjà une petite flotte non négligeable, surtout si elle était bien armée et si les hommes à bord étaient prêts à en découdre. Et il savait que nombre d'entre eux n'avaient vraiment pas froid aux yeux.

- Puis-je vous poser une question, Capitaine ?, demanda Jade avec franchise.
- Allez-y.
- Qui d'entre vous restera sur Tyrial ?
- Je pense que tous les militaires viendront, n'est-ce pas, Andrew, Ezra ?

Tous deux hochèrent la tête.

- Pour ce qui est de l'équipe technique, je ne sais pas, dit Andrew. Je n'ai pas beaucoup parlé avec eux pour l'heure.
- Ils auront le temps de se décider, dit Kim.
- Quant à Miss Randall et vous, Maëva, vous avez déjà fait votre choix, n'est-ce pas ?, demanda Curtis.
- Oui, si c'est possible, bien entendu, nous resterons avec vous. J'aiderai si nécessaire à l'hôpital également.
- Merci, dit Jade. Toute aide sera toujours la bienvenue. C'est donc parfait, dit-elle pour conclure. Nous parlerons à toute la communauté demain, nous lancerons la révision et l'armement des vaisseaux, une équipe pour aménager le Phénix, prévoir le vol jusqu'à Phoebe et vous pourrez partir. En quelques jours, cela pourra se faire, n'est-ce pas, Kim ?
- Exactement, répondit le chef pirate avec un léger sourire.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Cadavre Exquis – Les visages de mon ennemie
« Antwort #382 am: 9. Dezember 2013, 12:32:48 Uhr »
Coucou!

Ça sent le départ prochain...  :( Une autre séparation en perspective, elle va être difficile, celle-là... Comme si Joan n'avait pas assez à supporter avec celle de JIYD...  :o  ;D J'espère que Curtis prendra la peine de donner des nouvelles, au moins... [nono] faudrait que la Dre Darmont le lui rappelle, avant le départ...   [motz]  ;D

Bizz
Flamme
 [flower]

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Coucou Limeye,

L'etat major rebel en etat de guerre..avec 4 vaisseaux bien armés?! Que peuvent ils faire sans rejoindre les forces du president? Sans compter l'option d'evacuer la base si jamais Guggenheim a plus de resources que prevu...a moins qu'il y ait des defections....hmmmm ..ca va chauffer... ;D

O-tho  [jump] [jump] [jump]

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Hello les filles,

pour répondre à vos interrogations, je pense que Curtis donnera le plus régulièrement possible de ses nouvelles à Joan, ne serait-ce aussi parce qu'il voudra en prendre...  ;)

je ne voulais pas donner une force trop importante aux pirates, mais montrer cependant qu'ils ont de la ressource. Ce n'est pas une grosse troupe qui va rejoindre Carthew, mais des hommes volontaires et solides. En 40, le quart de la France, c'était l'Ile de Sein... soit une bonne centaine d'hommes, venus sur des bateaux de pêche... et Carthew a bien dit que toutes les bonnes volontés seraient les bienvenues.

rien ne dit pour l'instant que les forces de Guggenheim vont s'en prendre à Tyrial : déjà, il faudrait avoir repéré cet astéroïde bien planqué (même Flam ne l'avait pas trouvé, c'est dire...) et il faudrait y parvenir, et trouver une utilité à l'attaquer. Or Guggenheim ignore que Joan (qui serait le seul intérêt qu'il trouverait sur Tyrial) y est. Il la croit morte à bord du Balkan, comme il croit morts les Futurmen et Ezra.

voici un autre "tiboutte".

bizz

Limeye  :)


Lorsqu'après le repas au cours duquel il fut toujours beaucoup question de ce qui se tramait autour d'eux, des risques potentiels pour ceux qui partiraient, comme pour ceux qui resteraient, Curtis resta un moment avec Grag, Simon, Ezra et Mala. Il leur livra ses impressions et sa satisfaction à voir que les choses prenaient bonne tournure pour rejoindre rapidement Phoebe. Il annonça aussi à Mala qu'il acceptait sa proposition de rester avec Joan et Maëva sur Tyrial. Le robot et l'androïde échangèrent alors un regard de connivence, et leurs trois compagnons se dirent que leurs prochaines conversations tourneraient certainement autour de ce sujet. Puis le Capitaine renvoya Mala aux écoutes, Grag et Simon au Phénix pour commencer l'inventaire des aménagements nécessaires.

- Pas fâché d'en avoir terminé avec Ivanov, dit alors Ezra, une fois seul avec Curtis.
- Moi non plus, Ezra, mais ce qu'il nous a révélé est lourd de conséquences. Nous n'avons pas tout dit ce soir.

Et il lui expliqua brièvement les choses.

- Pourvu qu'Isabella et Emma s'en sortent.
- Elles peuvent trouver des alliés sur Uranus, dit Curtis, en songeant qu'il avait bien fait de leur donner le moyen d'entrer en contact avec le Peuple de la Noirceur.

En passant par les sous-sols de la planète, elles pourraient accéder à nombres d'endroits en toute sécurité, ou y trouver un refuge sûr. Rares étaient ceux qui s'aventuraient dans ces profondeurs inconnues et parfois terrifiantes. Il se dit aussi que cela avait certainement révélé leur liaison à Joan et lui-même à Isabella, mais c'était un détail sans grande importance à ses yeux.

- Joan sera en sécurité, ici, Capitaine, reprit Ezra en voyant la mine songeuse du jeune homme. Et avec Mala à ses côtés, elle ne peut avoir de meilleur garde du corps, sauf peut-être Grag.
- Oui, je ne peux me priver de Grag autour de Saturne, répondit Curtis. Mala me serait certainement utile plus tard, mais...
- Mais nous serons toute une troupe, pas juste toi et ton équipe. Cela fait la différence.
- C'est vrai. En attendant, il faut lui cacher la situation délicate de sa mère. Il faudra que je donne des ordres à Mala en ce sens, même si je sais qu'il ne parlera pas à tort et à travers.
- Je peux te suggérer quelque chose ?
- Oui, Ezra, je t'écoute.
- Au lit. Les heures avec Joan te sont désormais comptées.

Curtis sourit simplement.

Lorsqu'il rejoignit Joan, elle dormait déjà. Maëva lui avait préparé une tisane, et Myriam avait dîné avec elle. Il se dit qu'elle serait bien entourée avec la jeune docteur et la toute jeune fille. Il la regarda un moment avant de se coucher. Son joli visage, ce petit nez qu'il aimait tant, son menton volontaire. Ses cheveux d'une douceur incroyable. Il l'aimait, et il ne laisserait personne lui porter atteinte, ni Guggenheim, ni aucun de ses sbires, Norton ou un autre du même genre. Et pas seulement parce qu'elle était enceinte, de lui, mais aussi parce qu'elle était si courageuse, si généreuse, et si vivante. "C'est cette force de vie, que je soupçonne aussi chez ta mère, mon amour, que Guggenheim ne supporte pas. Il ne supporte pas cela, c'est cela qu'il veut détruire. En toi, comme en Annie, comme en tant d'autres... Nous ne laisserons pas faire cela, et je pense que ceux qui me suivront en ont tout autant conscience. Nous n'avons pas d'autre choix que nous battre et peut-être... mourir pour que vous puissiez vivre."

Il chassa cependant ces sombres pensées, se coucha à ses côtés, et comme toujours, malgré le sommeil, elle vint se blottir entre ses bras. Habituellement, il laissait reposer ses mains dans le creux de ses reins, mais depuis deux nuits, il avait pris l'habitude d'en laisser une sur son ventre.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Frégo80

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 335
AAAAAAHHHHHH.... [eyeheart] [loveu] [loveya] [knuddeln] [imsorry] [bussi] [naughty] [jump]

 ;D

A+

Frégo  8)

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Cadavre Exquis – Les visages de mon ennemie
« Antwort #386 am: 10. Dezember 2013, 12:59:32 Uhr »
Coucou les filles!

OOOOOOOOHHHHHHH!  [knuddeln] [imsorry] [bussi] [eyeheart] [loveu] [loveya] [heart] [flower]

Pour faire écho à Frégo...  ;D

Bizz
Flamme
 ;)

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Coucou les filles !

j'aime beaucoup votre concours de smileys...

voici une suite !

bizz

Limeye  :)


Ce matin-là, une agitation nouvelle régnait dans la petite cité de Tyrial. Les enfants couraient partout, cela ressemblait à un départ des hommes, mais pourtant, c’était différent. Tous avaient été conviés à une grande réunion sur le terrain près de chez Arko. Le terrain était assez grand pour permettre de rassembler tout le monde. L’autre endroit où il aurait été possible de se réunir tous était la piste de l’astroport. Grimpé sur une grosse caisse en bois, Kim attendait. Près de lui se tenaient le Capitaine Flam, Simon, Arko, Grabo, Nekiri et Jade. Grag, Ezra, Andrew et les policiers faisaient partie de la foule, mais se tenaient un peu sur le côté. Pratiquement toute la petite communauté, femmes et enfants compris, était présente. Ne manquait à l’appel que quelques malades, soignants, Mala qui était resté au poste de communications, et quatre hommes que Kim avaient laissé à l’astroport.

- Bien, tout le monde est là ?, lança Kim à un moment après avoir évalué d’un regard toute sa petite communauté.

Un murmure d’approbation lui répondit.

- Bon, vous avez tous appris maintenant notre aventure à bord du Balkan et sur le météore et comment nous nous en sommes sortis. Sans doute aussi que beaucoup d’entre vous sont également maintenant au courant de ce qui s’est produit dans le système solaire, avec la chute du gouvernement légal. En d’autres temps, sans doute que cette nouvelle nous aurait quelque peu réjouis, mais je peux vous assurer qu’aujourd’hui, il n’est plus temps de rire. Certes, longtemps, nous avons vécu en marge de la société, pillant et volant pour survivre et vous apporter à tous un avenir et une vie convenable. Mais ce qui est arrivé nous met en danger. Demain, si l’ordre nouveau voulu par Guggenheim et les siens se met en place, ce ne seront plus des policiers auxquels nous devrons échapper, ni même des juges, mais à des bourreaux et des miliciens. Ces hommes possèdent une technologie qui vide leurs victimes de leur énergie, les transformant en morts vivants. Je ne veux pas de cela pour vous. C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ai pris la décision de rallier les forces restées fidèles à la démocratie et au Président Carthew, et c’est pourquoi j’irai me battre à leurs côtés pour vous défendre encore une fois.

Un tonnerre d’applaudissements lui répondit, mais aussi des regards anxieux et interrogatifs. Kim attendit quelques secondes que le calme revienne.

- Hier soir, nous avons tenu une réunion de crise, pour nous organiser. Il y a suffisamment de vaisseaux pour nous permettre de tous quitter Tyrial, hommes, femmes, enfants, et rallier Phoebe. Néanmoins, nous pensons, compte tenu des informations dont nous disposons, que vous êtes tous plus en sécurité ici. Sur Tyrial, nous n’avons jamais été inquiétés par les forces de la police interplanétaire, ni même par un des plus farouches justiciers que le monde ait connu, le Capitaine Flam. C’est pourquoi, si même lui n’a pu parvenir jusqu’ici qu’en raison de circonstances bien particulières, je ne crains donc pas que les forces de Guggenheim viennent rôder autour de Tyrial. Vous y serez toujours en sécurité, tout comme jusqu’à présent. Je demande donc à tous de bien réfléchir à ce que vous voulez faire. Soit vous me suivez, et vous suivez le Capitaine Flam et son équipe, soit vous restez ici.

Cette fois, chacun resta silencieux, jetant un regard à son voisin. Mais parmi les hommes, beaucoup avaient déjà une attitude ferme et déterminée : une grande partie de ceux qui avaient vécu sur le météore et participé à la construction du Phénix avaient déjà fait leur choix.

- Il faudra de toute façon que des hommes restent ici, comme lorsque nous partons en expédition. Pour assurer la protection des familles et la vie de tous, tout simplement. Ceux qui resteront ne seront ni plus courageux, ni plus lâches que ceux qui vont partir. A chacun de choisir, en son âme et conscience. Aujourd’hui, comme hier, c’est pour nos familles que nous allons nous battre !

Un nouveau chœur de cris lui répondit.

- Capitaine, je vous laisse expliquer un peu comment les choses vont s’organiser.

Curtis prit la place de Kim sur la grande caisse. Il savait déjà que le discours de Kim avait porté, que la petite communauté serait soudée face à ce nouveau défi pour sa survie, comme elle l’avait été auparavant.

- Les forces du Président Carthew sont en partie rassemblées sur Phoebe. Mais plusieurs planètes lui sont restées fidèles. C’est le cas pour Jupiter, Pluton, Uranus et Neptune. Sur Saturne, la situation est plus délicate et c’est aussi pourquoi nous voulons pouvoir rejoindre et renforcer rapidement les troupes disponibles pour mettre fin aux raids des forces de Guggenheim, organisées à partir de Titan et de Japet. Une fois que Saturne et ses satellites seront "nettoyés", vous serez encore plus en sécurité ici. Selon le nombre d’entre vous qui se joindra à nous, nous partirons avec 3 ou 4 vaisseaux. Nous laisserons ici le nombre nécessaire pour l’évacuation de tous si un événement quelconque vous poussait à partir sans que nous puissions intervenir. Il nous faudra à peine deux jours pour rallier Phoebe.
- Comment ça se passera, une fois là-bas, Capitaine ?, demanda Okapaï.
- Pour vous ? Je peux vous garantir votre liberté.
- Capitaine ?

Il se tourna vers une autre voix, reconnut l’homme sans peine. C’était Vadek.

- Je suis prêt à vous suivre, comme beaucoup ici, car nous avons compris que nous n’avions plus le choix. Je vous fais confiance lorsque vous nous dites que nous ne risquons pas de nous retrouver derrière les barreaux, et que vous nous garantissez notre liberté. Mais personnellement, je voudrais émettre une remarque.
- Je vous écoute, Vadek.
- Sachez que je n’obéirai qu’à Kim ou à vous-même. Je ne veux pas me retrouver sous les ordres d’un chefaillon, d’un soldat avec des barrettes et des médailles.

Curtis hocha la tête. Il s’était attendu à ce genre de remarques, et il n’était pas mécontent qu’elle ait émané de Vadek. C’était un homme de parole et crédible aux yeux des siens. Sa remarque remporta l’adhésion de beaucoup autour de lui, Curtis le remarqua immédiatement.

- Je ne pense pas que cela posera le moindre souci, dit-il avec un léger sourire en imaginant certains gradés tentant de faire obéir une poignée de brigands…
- Alors, moi, je pars, dit Vadek.
- Moi aussi, dit Okapaï.

De nombreux hommes s’avancèrent d’un pas, marquant leur approbation et leur engagement. Grabo hochait la tête, gravement. Nekiri se pencha vers lui, lui murmura quelque chose à l’oreille. A cet instant, une voix timide se fit entendre. C’était Wilson, l’un des policiers qu’ils avaient laissé libres après leur interrogatoire.

- Je parle au nom de mes camarades, Capitaine. Pouvons-nous vous suivre aussi ? Nos familles sont en danger, sur Terre, et sur Mercure pour deux d’entre nous. Si nous pouvons nous racheter…
- Vous pouvez venir, bien entendu, répondit Curtis fermement, mais avec un regard qui donna confiance aux cinq hommes.

Kim remonta alors sur la caisse, que Curtis avait abandonnée, et reprit la parole.

- Ok, les gars ! Merci à vous. On va procéder à un décompte et à un enregistrement des volontaires, c’est Arko qui s’en chargera. On va aussi répartir les équipes pour renforcer les armes des vaisseaux, que ce soient ceux qui resteront ici pour les familles ou les autres. Il faudra aussi deux équipes pour aménager le Phénix et le rendre plus confortable pour une éventuelle évacuation. Une autre équipe, sous les ordres de Nékiri commencera à rassembler les provisions pour deux jours de voyage, et vérifiera aussi les stocks pour les familles.

Une autre voix, inconnue, fusa :

- Et en ton absence, Kim, qui reste avec Jade ? Grabo ou Arko ?

Les deux hommes se regardèrent. Ils avaient longuement discuté depuis le retour de Grabo. Arko voulait en découdre, mais Grabo voulait l’obliger à rester, à cause des enfants et de Jade. Mais son fougueux beau-frère ne l’entendait pas de cette oreille. Kim répondit :

- Ce n’est pas encore décidé, car ces deux abrutis veulent venir. Va falloir que je tranche. Je vous tiendrai au courant, dit-il avec un rire un peu gras.
« Letzte Änderung: 10. Dezember 2013, 14:31:14 Uhr von limeye »
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Cadavre Exquis – Les visages de mon ennemie
« Antwort #388 am: 11. Dezember 2013, 00:21:02 Uhr »
Coucou Limeye!

Cher Kim... je l'imagine bien, en train d'haranguer ses troupes...  [director] Et j'adore quand il traite Grabo et Arko d'abrutis... tout comme son rire gras.... [rolllaugh]

Par contre, je ne peux imaginer lequel des deux, entre Grabo et Arko, va rester... je pencherais presque sur l'hypothèse qu'ils vont partir tous les deux, avec la bénédiction de Jade...  ;D

Bizz
Flamme
 ;) ;D

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Coucou Limeye,

Ah vraiment tres bien amene!   [goodjob] Les choses se precisent, les decisions sont prises, ca sent le depart... ;D

O-tho  [jump] [jump] [jump]