Autor Thema: Cadavre Exquis – Les visages de mon ennemie (Ou la révolte des prisonniers, visi  (Gelesen 28063 mal)

0 Mitglieder und 1 Gast betrachten dieses Thema.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Hello toutes !

voici donc la suite du récit de la mutinerie. Pas très original, mais différent de la version Hamilton, forcément. Je laisse néanmoins le champ libre, je pense, pour Frégo pour organiser la suite, à savoir l'enfermement de l'équipage et le changement de direction du vaisseau. Je te laisse aussi expliquer pourquoi Curtis a eu peur pour Joan à ce moment-là...

Néanmoins, si tu as besoin que je garde la main ou si quelqu'un d'autre veut apporter son grain de sel à l'histoire, aucun souci bien entendu. O-tho, tu n'as pas envie d'ajouter un petit paragraphe ? On peut faire court, tout en apportant sa pierre à l'édifice ! C'est ce que l'on a fait Elaine et moi pour le précédent...

bonne lecture en tout cas !

bizz

Limeye  :)


Les prisonniers avaient désormais tout ce qu'il leur fallait pour se mutiner. Un otage, en la personne du colonel, des armes qu'ils avaient volées aux gardiens, et la porte du quartier des cellules ouverte.

- Bien, dit Kim. Maintenant, si nous ne faisons pas d'erreurs, nous avons la possibilité de nous rendre maîtres du vaisseau. Je vous le redis ! Ne tuez que si vous ne pouvez pas faire autrement ! Plus nous aurons d'otages, et mieux ce sera ! Et bien entendu, vous laissez la vie sauve aux filles...
- Bien, Kim. On commence par quoi ?
- On se divise en trois groupes. L'un va se rendre à la salle des machines, l'autre au poste de pilotage. Le troisième dans le quartier de l'équipage. Bora Boru, je te charge du poste de pilotage. Molemos, la salle des machines, je m'occupe de l'équipage. Bora, tu prends le colonel avec toi. Moi, j'essayerai de trouver un autre otage sur mon chemin.

Rapidement, les trois groupes se constituèrent et en moins d'une heure, les prisonniers étaient devenus les maîtres du vaisseau. Dès qu'ils étaient sortis du quartier des cellules, l'alerte avait été donnée, mais il était déjà trop tard. Menés par des hommes qui avaient eu accès au plan du vaisseau, les trois groupes eurent rapidement la maîtrise de leurs objectifs. Réveillés par l'alerte, Curtis et Joan s'étaient précipités dans le couloir, pour se trouver nez à nez avec Kim et une dizaine de prisonniers. Ils étaient parvenus à se replier vers l'étage inférieur où se trouvait les techniciens et les gardiens qui n'étaient pas de veille, ils y avaient retrouvés Grag, Otho et Simon.

- Où est Ezra ? Le Commandant Théron ? Combien sommes-nous ?, demanda rapidement Curtis.
- Le colonel a été pris en otage, lui répondit le Major Andrew Barett, le second. Quant au commandant..., il était au poste de pilotage. Nous n'avons aucune nouvelle des hommes qui s'y trouvaient.

Curtis évalua rapidement leur nombre, ils étaient une vingtaine. Aucun blessé. Tous armés.

- Ils ont certainement occupé le poste de pilotage. Nous allons nous replier vers la salle des machines, de là, nous pourrons nous isoler et contre-attaquer. En route ! Grag, tu ouvres la voie.
- A tes ordres, chef !

Mais avant même de pouvoir gagner la salle des machines, ils se heurtèrent aux hommes de Molemos qui avaient pris d'autres gardiens en otage et récupéré un nombre impressionnant d'armes. Ils tenaient l'accès à la salle des machines. Aucun des mutins n'hésita à tirer, et Curtis comprit très vite qu'il était la cible principale. Grag s'en rendit compte aussi immédiatemment et pendant qu'Otho assurait la protection de Joan, le robot parait les tirs destinés à son capitaine.

- Rendez-vous, Capitaine Flam ! Nous tenons le vaisseau !, lança Molemos avec une voix triomphale. Vous ne pouvez plus rien contre nous !

Une autre voix retentit, par le système de radio de bord. C'était Kim Ivan.

- Capitaine Flam ! Mes hommes tiennent le poste de commandes ! Nous tenons le colonel Gurney en otage, ainsi que tout l'équipage qui était aux commandes. Le commandant Théron est mort. Rendez-vous ! Je vous laisse trente secondes pour lâcher vos armes, sinon, j'abattrai le colonel Gurney !

Joan étouffa un cri d'horreur. Curtis rageait. Il ne comprenait pas ce qui s'était passé, et pourtant, ils avaient pris le maximum de précautions. Cependant, ce n'était pas le moment de comprendre comment la mutinerie s'était produite, mais de faire face. Son regard croisa celui d'Otho, puis celui de Joan. Ils étaient trop peu nombreux, et en face, les mutins avaient des otages. Et la vie d'Ezra était entre leurs mains.

Il jeta ses armes devant lui. Barrett, Otho, Grag, puis Joan firent de même. Les autres, les derniers hommes libres du Balkan les imitèrent. Ils ne pouvaient rien faire d'autre.

Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
 :o  mon préféré du moment, vous me l'abîmez pas, hein? Il va être papa! ;D

va falloir que je me calme ailleurs qu'ici, je suis déchaînée aujourd'hui...

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Bonsoir Elaine,

pas de soucis... je n'ai pas l'intention qu'Ezra soit plus que légèrement blessé. Maintenant, je ne sais pas ce que Frégo veut faire de son côté.

t'aurais pas envie d'ajouter un petit morceau, là, ce soir ? Je serai bien étonnée que tu n'aies pas envie de mettre un petit grain de sel "pikante" de temps en temps à cette histoire  ;)

je me trompe  :-* ?

bonne soirée et promis, je serai au rendez-vous pour Just in your dreams dans quelques heures  ;). Encore un peu de patience  [motz] (je te mets ton préféré pour te faire plaisir !)

Limeye  :)

ps : sinon, pour te calmer, il y a le dernier défi, sur Vénus, que tu n'as pas fait encore...   [work] [sm]
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Bonjour a toutes!

Ca demarre fort les filles!   [goodjob]
Je suis bien curieuse de savoir comment cette histoire va se developper (AU, Alternate Universe comme on dit chez moi...), et avec tous ces nouveaux personages, notamment Jenkins, ca met du piquant !

" Réveillés par l'alerte, Curtis et Joan s'étaient précipités dans le couloir"...hmmm sortis de la meme chambre? Ou bien... ;D Ils sont proches comment, au debut de votre histoire? ;)

Pour Limeye:"O-tho, tu n'as pas envie d'ajouter un petit paragraphe ..."
C'est gentil de vouloir m'inviter a ecrire, mais je dois avouer que ca m'intimide encore trop...Entre ecrire avec des mots imposes pour delirer et une vraie histoire...et puis j'aurais trop peur de faire devier la trame...Je prefere encore vous lire ou commenter pour le moment! ;)

A Elaine" sinon, pour te calmer, il y a le dernier défi, sur Vénus, que tu n'as pas fait encore."
C'est ce que je pensais aussi ;D
D'ailleurs c'est aussi vrai pour Frego et August...qui se cache ou , tiens? ???

O-tho

Frego

  • Gast
Hello, Limeye, Elaine et O-tho.

Merci Limeye pour la suite de la mutinerie qui etait plus detaillee et coherente que ce que j'avais en tete. Elaine, non je n'ai pas envie de trop abimer le colonel non-plus. Pour Joan, le capitaine n'en sera quitte que pour une belle frousse; promis jure. Je suis encore au boulot. J'ecrirai un petit bout juste a temps pour les matinaux a l'est de l'atlantique.

A+

Frego ;)

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Hello les filles !

contente que ça te convienne, Frégo ! Contrairement à la version DA - Hamilton, j'ai préféré envoyer Kim Ivan s'occuper de l'équipage : il connaît Molémos et ne lui fait que moyennement confiance pour les prendre en otages plutôt que les tuer, et il veut garder le capitaine vivant car c'est un otage de premier rang !

pour répondre à O-tho concernant la relation entre Joan et Curtis, pour moi, ils sont ensemble, mais je ne sais pas ce que Frégo imaginait à ce sujet, c'est aussi pour ça que je n'ai pas fait plus explicite concernant leur réveil. J'y ai bien songé un peu [devil], mais ça ne cadrait pas du tout avec le reste du récit. Donc, je me suis dit que ça laissait planer le doute...

Bonne journée (début ou fin)

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Frégo

  • Gast
Hello everybody!

Limeye et O-tho,pour moi aussi ils sont ensemble tout en essayeant de demeurer discrets.

Je suis en pleine rédaction pour la suite mais je dois éffectuer un long déplacement en voiture. Alors la suite promise sera prête en fin de soiré. Je ne ferais pas un bon capitaine Flam concernant les promesses. Mais j'ai tout en tête jusqu'à ce qu'ils arrivent en vue du planétoide.

A+

Frégo  :-*

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Coucou Frégo,

pas de souci pour attendre...  enfin, si un peu [jump]  ;D !

j'ai une petite suggestion à te faire... je laisserai bien pour ma part nos amis dans l'ignorance du rôle joué par Miss Jenkins...

j'ai une scène en tête, pour quand ils seront sur le Météore, dans laquelle Simon, Ezra ou Joan (je ne sais pas encore lequel des trois) découvrirait son double jeu...

mais si tu as prévu autre chose, pas grave...  ;)

bizzz

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Frégo

  • Gast
Bonjour Limeye,

Aucun problème pour ta scène sur le planétoïde. Je m'adapte.

A+

Frégo


Frégo

  • Gast
Coucou tout le monde!

Je suis très en retard. J'espère que ceci va me faire pardonner ;). 8 heures de route et la rédaction c'est crevant! [unconscious]

Voici la suite et je vous reviens plus tard avec un autre petit bout.

Le capitaine Flam, Barrett, Mala, Crag , Simon et Joan avaient déposés les armes aux pieds de Molémos en face de la salle. Il savourait ce moment en riant méchamment. « Désactive ton robot, Flam avant que je décide de descendre ta petite amie. » Curtis obtempéra. « Je suis désolé Crag ». Dit-il. Mala gronda comme «un  chien  enragé.

Molémos donna des ordres : « Grabo, prends des hommes avec toi pour amener ce joli petit monde  aux cellules. Reluuk et Mickey, restez ici garder  les ingénieurs, surtout le petit Bérenson. » Il saisit Joan par le cou et l’amena à l’écart. « Toi ma petite, tu vas m’accompagner sagement au poste de pilotage, t’es invitée à une petite fête. » Le regard de Molémos était avide. 

Curtis se mit à se débattre sauvagement pour se libérer des hommes qui le retenaient. « Non laissez-là tranquille!!! Ne la touchez pas avec vos mains sales!!! » Grabo le frappa à l’estomac. Un groupe d’ex-détenus l’ entraina avec Crag, Mala et Simon  vers les cellule. Joan essayait de donner le change. « Ne t’inquiètes pas capitaine, il n’aura rien de moi. »Lui dit-elle. « C’est tellement touchant que je vais en pleurer! » Railla Molémos. « Pas d’entourloupettes la tigresse, ou il en cuira à ton colonel et à Flam! » Dit-il menaçant.

Joan s'efforçait de garder sa contenance malgré son désespoir pendant que Molémos l'entraînait vers le poste de pilotage. Ses pires craintes semblent se concrétiser. Sa découverte du complot de Swan n'aura servi qu'à offrir aux pirates un autre occasion de se mutiner. Joan était convaincue que l'événement déclencheur, quel qu'il soit, était l'erreur d'une ou plusieurs personnes.

Elle avait remarqué que la présence de l'ingénieure Anastasia Jenkins et son équipe à bort avait créée un malaise et même du resentiment parmis plusieurs officiers. Théron était devenu blanc comme un linge. Curtis l'avait saluée avec indifférence mais semblait aussi la connaître. Son équipe incluait des éléments qui étaient inexpérimentés face à un voyage comme celui-ci. Joan avait pris soins de les instruire sur les consignes concernant les prisonniers.

Du poste de pilotage, elle pouvait déjà entendre des pirates en train de ripailler en chantant des chansons à boire. En entrant, elle fut accueillie par les sifflements et par les commentaires obscènes de la part des pirates qui s'y trouvaient. Anastasia Lou Jenkins était aux commandes du vaisseau. À part une echymose à un œil et une erraflure à une épaule, elle semblait indemne.Joan reprennait peu espoir, Miss Jenkins n'avait jamais piloter en dehors du système. Elle allait avoir besoin d'une aide extérieure.
Surtout que Joan avait pris secrètement une ultime précaution concernant ce voyage. Elle avait programmé l'ordinateur pour faire silence complet sur les données de navigation s'il passait plus de 3 jours hors du système solaire.  «Utiles, ces séances avec Jennings!» Pensa-t-elle.

Elle fût rappelée à sa sombre situation en apercevant le Colonel Gurney, blessé à la tête et tenu en joue par les pirates. «Colonel! » Dit-elle avec désespoir. «Lieutenant, je vous ai tous laissé tomber...Je t'ai laissée tomber, Joan.» Dit-il, vaincu par le désespoir et l'angoisse. «Tu as toujours été forte, Joan.» Continua-t-il. «Essaie de rester en vie.» Joan fût incapable de parler à partir de ce moment là.

«T'en fais pas, colonel de mon cœur! On ne va pas la tuer,on veut juste en profiter un petit peu!»  Railla Bora Boru. Molémos s'esclaffa à son tour. «Allez vous autres, emmenez-le dans une cellule  avec les autres.» ordonna-t-il. «Que le diable vous emporte, ordures!» Cria Ezra. «Ça mon petit colonel, ça pourrait peut-être m'amuser, mais pas tout de suite!» Rétorqua Molémos.

Joan fit face à ses bourreaux, les yeux éteints. Anastasia lui dit: «Tu dois en passer par là tôt ou tard Joan. Crois-moi, plus tu attendras,plus tu résisteras, plus pénible ce sera pour toi.» Joan lui jeta un regard méprisant. «Vous prenez vraiment votre exemple pour une règle Miss Jenkins!» Pensa-t-elle. «Désolée Ezra, je suis une battante mais vivre à tout prix, Je ne sait pas si je vais pouvoir.»

«Choisis ma belle, c'est nous ou on te donne aux ripoux.» Laissa tomber Bora Boru. Un autre des mutins, Stone, les interrompit et se saisit de Joan. «À quoi ça rime ça, nous on veut prendre du bon temps avec elle tout de suite!» Stone ne vit même pas le coup  de Joan dans ses parties sensibles partir. Il se retrouva par terre plié en deux. Pris de colère, Molémos la gifla à toute volée. «Tu viens de faire une énorme bêtise la tigresse!» Il se jeta sur elle, serrant une main sur son cou. 

À ce moment là, deux mains desserrèrent la prise de Molémos et le poussèrent 2 mètres plus loin. «Non mais qu'est-ce que tu essaie de faire, abruti, l'achever toute suite?» Vociféra Kim Ivan. «J'avais pourtant donné des ordres pour enfermer TOUS les officiers et gardes dans les cellules. Je croyait aussi t'avoir assigné à la salle des machines, Molémos!»

«Bora, va avec Molémos. Vous mettez Miss Randall dans une cellule et vous allez tous les deux relever Reluuk et Mickey à la salle des machines et vous y restez jusqu'à nouvel ordre, j'espère que je fais bien comprendre! Refroidissez-vous la tête! Le chemin est long jusqu'à Mazara, on en a encore pour des semaines!»

«D'accord Kim, te fâche pas, on voulait juste s'amuser!» Rétorqua Molémos.
Ils conduirent Joan dans le quartier des détenus.
En chemin, ils dirent à Joan:«C'est toi qui l'a voulu ma jolie, On te souhaite bonne chance avec les Ripoux!» Ricanèrent-ils.



Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
 [jump] alors là j'aime!

 [goodjob]

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Je fais comme Elaine :   [goodjob] [jump]

et forcément, on en demande encore !!! je ferai bien un petit passage sur Simon ? allez, je m'y attelle. Je ne pense pas que ça interférera avec ce que tu écris.

Bizz et bravo !!! pas évident de tout concilier  ;)

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Et voilà !

Alors qu’ils les emmenaient vers les cellules, Otho soutenant Curtis qui n’avait pas encore récupéré du coup qu’il avait pris dans l’estomac, Simon réfléchissait à toute vitesse. Grag était hors d’usage, les hommes ne pouvaient rien tenter sans risquer aussitôt d’être descendus. Il était le seul à pouvoir leur fausser compagnie. Alors qu’ils cheminaient le long des couloirs, il aperçut ce qui allait peut-être être une chance : une des petites armoires électriques du vaisseau avait été ouverte. En y entrant, il pouvait espérer se glisser rapidement dans un recoin hors de portée des mutins. Il pourrait ensuite circuler dans le vaisseau par les différents conduits d’aération ou d’entretien, sans risquer de tomber entre leurs mains. Il avait utilisé les premières journées du vol à étudier soigneusement toute l’architecture complexe du vaisseau, respectant l’adage qu’il valait mieux être trop prudent et que c’était en connaissant les lieux qu’on pouvait s’y retrouver. Curtis avait été occupé à consulter les documents que Joan avait découvert sur le complot, il avait aussi soigneusement passé en revue la composition de l’équipage et des équipes techniques. C’était donc sur Simon qu’avait reposé l’étude du vaisseau.

En arrivant à la hauteur de l’armoire électrique, Simon s’éleva un peu en l’air et en quelques secondes se trouva caché aux yeux des mutins. Il chemina le plus vite possible le long des câbles pour gagner un recoin où il allait être hors de portée. Il essaya de ne pas penser à ce qui se passait dans le couloir, du fait de sa fuite.

- Bon sang ! Le professeur s’est échappé !, rugit Grabo.

Un des mutins qui escortait le groupe tira vers l’armoire électrique, déclenchant un mini incendie et un court-circuit local. Mala, Barrett et Curtis tentèrent d’en profiter en se battant à mains nues contre leur escorte, mais un tir de Grabo mit fin à leur tentative.

- Attachez-les ! Ca suffit comme ça ! Capitaine Flam ! Je vous préviens qu’à la prochaine tentative de rébellion, nous exécuterons l’un d’entre vous ! Alors, tenez-vous tranquille !
- Le professeur a certainement été grillé par le court-circuit, dit Timarow, l’un des mutins. Bien fait pour lui !

Mala et Curtis se regardèrent désespérés. Eux aussi craignaient que Simon n’ait subi un tel sort. Et ce fut le cœur lourd qu’ils se retrouvèrent chacun enfermés dans une cellule, Curtis craignant le pire pour Joan et pour Simon.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Frégo

  • Gast
Hello,

C'est encore moi! Au contraire Limeye, ce que tu as écrit sur Simon va même m'aider dans ce qui suit. Je te laisse les détails sur son escapade dans le vaisseau.

Un petit retour avec Joan dans la cellule avec les ripoux :

Trois jours plus tard...

Mac Nair tomba sur le sol, immobile, mort.« Joan!!! Que se passe-t-il….Joan!!!! Cria Curtis.
Swan, Larson et Kulikov s'avancèrent lentement vers Joan, menaçants.

«Faites vos adieux à la petite garce Capitaine Flam, Colonel Gurney! Elle va rejoindre son cher papa!» S'écria Swan.

Soudain, Le professeur Simon sortit de la bouche de ventilation de la cellule et frappa Swan derrière le haut de sa colonne cervicale de ses rayons. Swan mourût sur le coup. Kulikov et Larson se retournèrent en même temps pour voir d'où venait le coup. Joan brisa le cou de Larson d'un coup avec le tranchant de la main pendant que Simon envoya de nouveau ses rayons et atteignit Kulikov dans les artères carotides. Celui-ci ne put reprendre sa respiration et Joan ne fera aucun effort pour le ranimer.
Des bruits de pas vers les cellules se firent entendre.

Simon retourna vite se cacher dans la bouche d'aération. Joan tapa rapidement : «Tous morts. Simon, caché.»

Grabo et Timarow arrivèrent à la hauteur de la cellule de Joan. Ils contemplaient le tableau, incrédules. «Non mais pince-moi et dis-moi que je rêve!» S'exclama Timarow. «T'as vu le carton?» «Molémos et Bora Boru vont en faire une jaunisse ça s'est sûr.»  Jeta Grabo. «Viens, on a autre chose à faire en ce moment.»

Ils arrivèrent à la cellule du Capitaine.

«Allez debout Flam, Kim Ivan t'attend  au poste de pilotage.» Ils le relevèrent et l'emmenèrent au poste de pilotage. Curtis tourna sa tête vers Joan. Il était soulagé qu'elle soit en vie, indemne. Son regard était redevenu clair malgré l'inquiétude qu'il y lisait.« Allez avances, capitaine de mon cœur!» Lança Grabo. « Travis, Tolek et Sinqué vous restez de garde et vous ne laissez personne entrer avant mon retour! Personne!»

Ils atteignirent le poste de pilotage.

Kim Ivan les attendait. Molémos et Bora Boru n'étaient pas présents. Jenkins était toujours aux commandes.

Grabo chuchota quelques mots à Kim Ivan. Kim marmonna avec colère : «Tu les a laissés faire? Et c'est maintenant que tu me préviens de leurs manigances? Je règlerai ça plus tard à ma manière. Toi et Timarrow vous pouvez retourner à votre poste.»

Kim Ivan s'adressa au capitaine sans détour : « Je déteste l'admettre, mais nous avons besoin de votre aide capitaine.»

« Nous avons perdu tous nos repères dans l'espace et l'alarme vient de se déclencher pour une raison inconnue.» Repris Anastasia Jenkins.

Curtis pensait intérieurement:« Joan, tes prédictions se vérifient vraiment souvent, je pense que c'est toi qui a programmé l'ordinateur pour ne plus donner de coordonnées de navigation. Mais ça personne n'a besoin de le savoir; surtout pas cette racaille. Allons, foutaise time!»

«Les forces cosmiques et physiques en vigueur dans notre système solaire ne jouent plus quand on en sort. Sans les ajustements appropriés, l'ordinateur ne reconnaît plus les information qu'il reçoit.» Répondit Curtis. « Tout ce qu'il reconnaît pour l'instant c'est que le vaisseau se dirige à toute allure sur un corps céleste assez gros pour se fracasser dessus.»

Curtis ajouta avec une rage contenue: «Donnez-moi une bonne raison pour que j'empêche que cela ce produise!!! »

«Allons capitaine, je vous en prie, Grabo m'a appris ce qui s'est passé entre Miss Randall et Swan avec ses comparses. Vous voulez vraiment qu'elle ait survécu pour rien?

Curtis ferma les yeux. Joan avait effectivement beaucoup payé de sa personne durant ce voyage. Et sa vie continue d'être menacée.

Curtis adressa à  Anastasia Jenkins. «Virez lentement à 45 Degrés». Anastasia eu à peine le temps de faire la manœuvre que soudain, un énorme planétoïde apparût à l'écran.

« Non! Ne touchez pas aux rétrofusées! Cria Curtis.

See you later, alligators.
Frégo.


Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Coucou Frégo !

sacré carton ! mais je les aurais laissé vivants, les Ripoux... au moins un ou deux... histoire d'avoir à faire à eux sur le Météore. Hum, enfin, ils auront assez de défis à y relever  ;) !

ok pour Simon, contente qu'il ait pu t'aider ainsi ! je reprends la main dans la journée sauf si tu veux continuer ?

Limeye  :)

Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).