Autor Thema: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"  (Gelesen 10755 mal)

0 Mitglieder und 1 Gast betrachten dieses Thema.

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #120 am: 12. März 2013, 22:38:41 Uhr »
Le jardin était en plein soleil , Joan  sentit une caresse toute douce à fleur de peau, elle hésita mais lorsque la caresse recommença , l'émotion l'assaillit jusqu'aux larmes. Dire qu'elle avait envisagé de ne pas le garder, elle caressa son ventre et essaya de graver le paysage devant elle pour pouvoir plus tard lui raconter qu'elle l'avait senti bouger un beau jour de printemps, lorsque les pivoines étaient en fleur.
« - Je te préviens que si tu continue à larmoyer comme une madeleine et que mon fileule ou ma fileule est un molasson, je t'en tiendrais personnellement responsable!
- elle a bougé! « Jelle lui sourit tendrement et sarcastique
- Vaut mieux pour un bébé....c'est sûr qu'avec des ascendant  pareils  il veut déjà sauver sa mère de la dépression avant même de sortir. Pourquoi elle, c'est à toi qu'incombe de nous faire un garçon! De préférence roux, pas trop bête, dans 20 ans  il épouse  ma énième fille , c'est prévu. «  Joan sourit , sa chère Jelle, la seule qui pouvait lire dans son coeur comme dans un livre, la seule qui savait que son choix était  difficile pour elle.

- TU crois que j'ai bien fait, qu'il ne me le reprochera pas?

- Joan, fichue idéaliste, que dois-je dire? Que tu as réussi à mettre le grappin sur le célibataire le plus recherché de l'univers?  ET que cela se mérite, pauv'fille va.

- Il devrait déjà être là, cela fait deux mois que je suis rentrée avec Ezzra.

- Je suis d'accord, « fit une voix amusée derrière elles.

- Curtis! " Elle se leva pour lui sauter au cou. Jelle soupira, sourit et s'esquiva discrètement, les voir heureux depuis la cuisine lui suffirait amplement, il fallait qu'elle vérifie si elle aurait assez à manger.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #121 am: 13. März 2013, 04:36:39 Uhr »
 [goodjob]

coucou Elaine !

tu t'en sors très bien avec Jelle ! et j'aime bien le côté l'une parle d'une fille, l'autre d'un garçon. Ca se titille et ça s'adore !

bon début de journée !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #122 am: 15. März 2013, 12:09:09 Uhr »
Hello !

vous l'avez deviné, il y en a une qui va vite, et l'autre qui prend son temps. Elaine nous a livré une bien belle petite scène, mais il manque cependant quelques éléments que je vais m'efforcer de vous apporter. En voici le début. Et après, si j'ai le temps, je vous livre une scène romantique à souhait   [eyeheart] (ça faisait longtemps  :D)

Limeye  :)


Ils n’avaient pas vu le temps passer. Joan avait rencontré Saadar, il l’avait reconnue immédiatement. Elle ressemblait tant à son père ! Les mêmes yeux bleus, le même petit menton volontaire. Elle avait parlé longuement avec lui, pendant que Marga organisait le départ des dynasties. Evoquer son père avec quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, mais qui l’avait très bien connu, qui avait été proche de lui, son ami, un peu comme l’avait été Ezra, l’avait bouleversée. Elle pensait aussi beaucoup à sa mère, à ce qu’elle aurait à lui raconter, si… si elle revenait sur Terre.

L’attrait de cette civilisation, de ce peuple qui était aussi un peu le sien, était fort. Et il lui fallut plusieurs jours pour prendre la vraie mesure de tout ce qu’elle avait à affronter, des choix qu’elle avait à faire.
Curtis et les Futurmen, Ezra et son équipe, aidaient au mieux à la préparation du départ. Curtis ignorait le choix que ferait Joan et pour l’heure, il avait compris qu’elle avait plus besoin de temps, de ne pas ressentir de pression non plus pour y parvenir. Mais il veillait aussi à se rendre disponible dès qu’elle aurait besoin de parler avec lui. Ils avaient organisé le retour du peuple de San parmi les autres dynasties. L’arrivée de ces nomades avait créé une certaine surprise, pour ne pas dire, de la confusion parfois. La différence était telle entre ces gens simples et ces autres hommes possédant des connaissances et une technologie très avancée. Nouk était le trait d’union entre eux.

Un jour, Nouk alla trouver Joan. La jeune femme passait beaucoup de temps dans le beau jardin d’Eris, parlant souvent avec Kany des différentes plantes que l’on y trouvait, collectant des graines de celles qui plairaient à Jelle. Elle s’amusait aussi des efforts que Ken faisait pour occuper Jalna. Les deux enfants s’entendaient bien, et elle devinait que la séparation serait difficile. Un après-midi, Ken avait dit à Joan, un peu comme un secret : "Tu as vu les yeux qu’elle a… je n’en ai jamais vus d’aussi beaux !". Joan avait souri. Elle espérait juste qu’il n’était pas en train de tomber amoureux de la petite fille.

Nouk s’approcha d’elle, alors que Joan, assise sur un banc regardait Jalna et Ken.

- Joan, bonjour, comment vous sentez-vous ?
- Mieux, Nouk, beaucoup mieux. Je te remercie d’avoir pris soin de moi. Donne-moi des nouvelles d’Enrik ?
- Il est très faible encore. Mais il survivra. Sa force physique lui est d’un grand secours.
- J’en suis heureuse, car pour Jalna…
- Tout ira bien, Joan. Marga et Enrik sauront agir dans l’intérêt de l’enfant. Et les liens entre le père et la fille sont très forts.

Nouk avait prononcé ces mots d’une voix particulière, qui fit frémir un peu Joan. Elle regarda la jeune fille et un profond sentiment de paix et de confiance l’envahit.

- Joan, j’aimerai vous montrer quelque chose. Voulez-vous me suivre ?

Elle accepta volontiers. Autant elle avait ressenti un certain malaise lorsqu’elle s’était trouvée pour les premières fois en présence de Nouk, car elle avait vu en elle plus que quiconque. Mais cela s’était estompé et elle se sentait désormais rassurée quand elle était là. Elle la suivit, dans une des pièces sacrées.

- Joan, seules des femmes peuvent entrer ici, et des femmes d’Ostéa, des femmes qui ont été reconnues par la déesse. La déesse vous a protégés, vous et votre enfant. Elle est la vie, elle a fait le choix de la vie pour vous. Pour votre bébé aussi. J’ai ressenti vos doutes, je voudrais les apaiser, vous aider, car je le peux. 
- Merci, Nouk, mais… Je dois faire le chemin seule, je crois.
- Pourquoi seule ? Dans cette aventure, vous êtes trois.

Joan la regarda un peu étrangement. C’était vrai. Nouk avait raison. Curtis était tout autant partie prenante qu’elle-même, quant à l’enfant…

Nouk lui fit signe de s’asseoir près d’une petite table de bois simple, lui prit les mains et les posa sur la table. Une force semblait en émaner. Nouk expliqua :

- Ici, tout a été fabriqué à partir du bois des premiers arbres sacrés. La déesse habite ce lieu. J’y ai apporté la nouvelle pousse, celle que nous avons récupérée sur Hauméa, avec grand-père, mais aussi en présence du Capitaine. Il a assisté à une cérémonie rare, qui, à ma connaissance, ne s’est jamais déroulée en présence "d’étrangers", et encore moins, de quelqu’un qui n’avait pas été initié. En général, c’est une femme qui conduit la cérémonie, mais il est arrivé qu’un homme le fasse, mon grand-père me l’a raconté. Parfois, les circonstances nous y obligent. Si la déesse a accepté sa présence, ce n’était pas un hasard. Il n’y a jamais de hasard. Vous comprenez ?

Joan opina.

Nouk lui tourna le dos et ouvrit une petite niche dans laquelle se trouvaient la cage de verre et la jeune pousse, qu’elle posa sur la table devant Joan.

- La vie est ici, Joan, cette pousse, c’est le cœur de notre déesse. Regardez-le avec confiance.
 
La jeune femme obéit, la petite pousse la fascinait. C’était comme un cœur de lumière, battant, vivant. Et en le regardant, elle se sentit aussi terriblement vivante. Elle sentit aussi qu’elle avait un lien avec ce petit cœur. Une aura blanche et douce l’enveloppa avec tendresse. Cela lui rappela un souvenir très lointain, un souvenir oublié dans sa mémoire d’enfant, de toute jeune enfant. Elle se sentit bercée par l’aura, des larmes ruisselaient sur ses joues sans qu’elle en ait conscience. Nouk était à ses côtés, proche, rassurante, amicale. Elle devina aussi une autre présence, et comprit qu’il s’agissait de Jelle. "Pourtant Jelle est loin…", se dit-elle.

Puis tout doucement, l’aura se retira dans le petit cœur. Joan releva les yeux vers Nouk. La jeune fille lui sourit.

- Vous avez senti, n’est-ce pas ? Ce lien d’une mère avec son enfant ?
- Oui.
- Celui que vous avez eu avec votre propre mère ? Celui aussi que votre amie a avec vous, car vous êtes très proches, n’est-ce pas ? Comme deux sœurs ?
- Oui.
- Joan, je pense que cela va vous aider, maintenant.

Joan hocha doucement la tête, soudain, elle eut très envie de retrouver Curtis. Nouk sourit :

- Allez. Il vous attend.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #123 am: 16. März 2013, 18:42:18 Uhr »
Donc toujours petit retour en arrière par rapport à ce qu'Elaine a écrit, mais elle vous livre la suite plus tard !

Limeye  :)


Au bout de quelques jours, Anders s'était rappelé à leur bon souvenir. Il demandait à ce que ses agents rentrent sur Terre rapidement, si leur présence n'était plus nécessaire sur Eris. Les préparatifs étaient bien avancés, les Futurmen resteraient un peu plus longtemps.

Joan avait pris sa décision. Elle ne les suivrait pas. Elle avait vécu depuis sa plus jeune enfance comme une Terrienne, et même si les liens avec ce peuple étaient forts, elle avait construit sa vie autrement. Elle ne se voyait pas vivre sans Curtis, sans Jelle, loin d'Ezra et abandonner Ken. Ici aussi, elle avait des engagements.

Saadar comprit son choix, Nouk aussi. Pour Marga, ce fut un peu plus difficile à accepter, même si la souveraine ne le montra pas. Elle avait travaillé, depuis des années, à l'unification de son peuple et laisser derrière eux une de ses enfants lui était douloureux.

Le petit vaisseau de la police interplanétaire était prêt à partir. Ce matin-là, Joan finissait ses préparatifs, elle avait passé ses dernières nuits à bord du Comète. Elle ne voulait pas rester dans le palais, où l'activité débordante ne s'arrêtait jamais, même la nuit.

Simon était encore à bord quand elle quitta le vaisseau et elle le salua avant de partir.

- A bientôt, Joan, lui dit-il. Nous te donnerons des nouvelles dès notre retour, je te le garantis.
- Merci, professeur. Je vous souhaite bon courage pour tout ce qui reste encore à faire ici et de faire bon voyage aussi pour le retour.

Puis elle gagna le tarmac où le reste de l'équipe l'attendait. Ken était en grande discussion avec Curtis, sous l'oeil amusé d'Ezra et de Sara. Janice et Bill discutaient un peu plus loin, avec Nouk et Kany. Marga n'était pas encore là.

- Je te promets que je veillerai bien sur elle, Capitaine ! Fais-moi confiance !
- Je sais, Ken, dit le jeune homme avec sérieux. Tu as été très courageux et ingénieux au cours de cette aventure !

Le jeune garçon vit alors s'avancer Joan. Elle vint glisser son bras sous celui de Curtis. Il la regardait avec tendresse et beaucoup d'amour, un regard qui n'échappa pas à Bill. Ce dernier savait à quoi s'en tenir depuis un bon moment, mais cela ne l'empêchait pas de ressentir toujours un petit pincement au coeur quand il les voyait ensemble. Il se détourna rapidement et monta dans le vaisseau.

Nouk s'avança alors, un petit paquet dans les mains. Elle emmena Joan un peu plus loin, loin des oreilles des autres. Elle avait quelque chose à lui dire qui ne devait pas être entendu.

- Au revoir, Joan, vous avez fait le bon choix. Je vous remets ceci : une graine de l'arbre de vie, vous la planterez dans quelques mois, à l'endroit qui vous plaira. Cet arbre n'aura pas la magie, ni la puissance de nos arbres sacrés, mais il sera pour vous un souvenir de votre peuple et de nous tous. Il sera aussi la preuve pour votre enfant de vos racines. Ayez confiance, en vous, en lui, en l'enfant. Et ceci... C'est pour Jelle. Je sais que vous avez récolté pour elle quelques graines de nos fleurs, mais vous lui donnerez ces semences en mon nom. Je suis certaine qu'elle sera heureuse de ce que cela donnera.
- Merci, Nouk. Que dois-je vous souhaiter ?
- Rien. On ne souhaite rien à une grande prêtresse.
- Puis-je au moins vous embrasser ?

Et les deux jeunes femmes se serrèrent dans les bras.

Les adieux entre Ken et Jalna furent les plus difficiles. Enrik, encore faible, avait tenu à être présent pour saluer Ezra et son équipe, et il pressentait aussi que sa fille aurait besoin de lui.

Quand le petit vaisseau de la police interplanétaire s'éleva dans les airs, que la petite fille agitait les bras avec un visage ruisselant de larmes, deux mains se posèrent sur ses épaules, en même temps, sans que les deux hommes auxquelles elles appartenaient ne se soient pourtant concertés :

- Ken ne t'oubliera pas, Jalna, lui dit son père. C'est un garçon d'honneur et un grand ami que tu as eu.
- Tu le reverras un jour, j'en suis certain, ajouta Curtis.

Les yeux de la petite fille allaient d'un visage à l'autre.

- C'est vrai ?, demanda-t-elle en s'efforçant de ravaler ses larmes.
- Je te le promets, dit Curtis.

Otho donna alors un coup de coude à Grag :

- Et bien, tu veux mon avis, tas de ferraille ?
- Je t'écoute, boule de gomme.
- Ca nous réserve une belle aventure dans quelques années, ce genre de propos.

**

Si Ezra était attendu à New York, Joan quant à elle demanda un congé spécial et n'y resta pas. Elle se rendit aussitôt auprès de Jelle. Elle était la seule personne auprès de laquelle elle avait envie d'être sur Terre. Et elle n'avait aucune envie de remettre les pieds pour le moment au siège de la police interplanétaire, ni même dans son appartement qui gardait encore de nombreuses traces du saccage qui s'y était déroulé, Ken et Ezra ayant tout laissé en plan dès qu'ils avaient trouvé la piste d'Eris.

Auprès de Jelle, elle le savait, elle serait bien.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #124 am: 16. März 2013, 19:24:03 Uhr »
Janice quant à elle était revenue passionnée par son voyage, plongée dans les témoignages qu'elle avait recueilli, les photos, les enregistrements, elle savourait le plaisir de la recherche et avait obtenu un congé pour publier ses travaux. C'était son élément, le savoir,  mais au bout de quelques jours elle subit la panne sèche, elle n'arrivait pas à se concentrer sur son travail et se surprit à regarder certaines photos plus que d'autres.
 Perplexe,   elle voulut en  avoir le coeur net et télephona à la police interplanétaire pour prendre des nouvelles de Joan Randall. L'opérateur lui signifia son congé, ce qu'elle savait déjà  et aiguilla l'appel, ce qu'elle voulait. La voix mûre qui lui répondit la fit frissonner comme une écolière mais elle ne se démonta pas. Feignant l'étonnement devant le congé de Joan, elle  parla de ses travaux et de leur difficultés, lorsqu'Ezzra proposa son aide, elle sut qu'elle avait gagné.
Elle l'invita donc à dîner chez elle le soir même pour qu'il puisse l'aider à identifier des lieux d'Eris, des personnes le plus vite possible et ainsi débloquer sa "panne".
Lorsqu'Ezzra racrocha, il était plutôt emballé et s'arrangea pour terminer tôt. Il arriva chez Janice en avance mais elle avait déjà préparé tous les documents, lui proposa un apéritif  pour les consulter. Au bout de la troisième photo il se rendit compte qu'elle savait très bien de quoi il s'agissait et la coinça en la taquinant. Janice rougit mais son regard lui plut beaucoup et lorsqu'il se pencha sur elle pour l'embrasser dans le cou , il comprit qu'ils dîneraient très tard.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #125 am: 16. März 2013, 19:44:53 Uhr »
Bon, vous avez suivi ?

Je vous livre mon épilogue, mais il est possible qu'Elaine vous en fasse un aussi. Pour un cadavre exquis écrit à deux mains, ça paraît logique. Mais je ne veux pas m'avancer non plus...

Bonne lecture et bonne... heu... ce que vous voulez selon votre fuseau horaire  ;)

Limeye  :)


EPILOGUE

Curtis ne dormait pas. Il tourna légèrement la tête, regarda Joan, endormie à ses côtés. Son visage avait toujours les traits tirés.

"Elle est encore marquée", pensa-t-il. "Jamais je n’aurais pensé qu’elle aurait été si fatiguée… "

Cela faisait quatre jours qu’elle était revenue avec lui, sur Tycho. Lui avait récupéré, il était habitué à ces changements de rythmes et même si une étrange frénésie s’était emparée de tous ici, y compris de Simon, au cours de ces derniers jours, chacun, finalement, trouvait sa place.

"Elle va vite récupérer, avec mes deux loustics qui veillent…"

Mais le sommeil le fuyait. Ses yeux quittèrent le visage de Joan, firent le tour de la chambre. Il esquissa un sourire. Avec précaution pour ne pas la réveiller, il sortit du lit et s’avança vers l’endroit où il y a quelques jours encore se trouvait son bureau. Il s’accroupit devant le lit que Grag avait fabriqué et se pencha vers le petit être endormi. Il la regardait avec bonheur, une joie simple qu’il n’aurait jamais imaginé connaître, ressentir. Depuis qu’elle était arrivée, il avait le sentiment d’aller à l’essentiel. Ses premiers regards avaient été plus que des cadeaux, une offrande qui n’avait pas de prix. Et ces premières heures, à la tenir contre lui, car Joan, épuisée par l’accouchement, était incapable de la garder dans ses bras. Jelle l’avait soutenue pour la première tétée, puis il l’avait récupérée, encore blottie contre son torse. Petite étoile.

Un léger bruit se fit entendre. Il frémit, ferma un instant les yeux, revit l’aura blanche de la déesse, l’arbre sacré en feu, Joan dont l’image dansait dans les flammes. Et ce petit bruit qui l’avait finalement tiré de sa vision, qu’il n’avait pas identifié à l’époque, juste deviné que c’était important. Ce petit bruit de succion, la respiration de son enfant. La vie.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #126 am: 16. März 2013, 19:45:08 Uhr »
Super les filles!

ehehe la aussi il se fait plaisir l'Ezzra! ;D

O-tho

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #127 am: 16. März 2013, 21:04:16 Uhr »
 ;) bonsoir Otho,

ravie que l'histoire te plaise! Et oui j'avais envie de  mettre en valeur notre vieux policier qui a tout sacrifié à son travail...voici encore une petite note de nostalgie ...

***

15 ans plus tard, le président Andrew recevait une délégation d'Ostéa, un événement rare, leur diplomates avaient jusqu'à présent toujours refusé de quitter leur galaxie. Grâce au lieutenant Scott et aux futuremen ils étaient venus, pour honorer ce qu'ils avaient fait pour eux il y a longtemps.
Ken était là avec Otho, Crag, le capitaine et Joan, comme avant, lorsqu'ils étaient là bas.  Elaine, Tom, Mike et Kate étaient impressionnés par cet énorme vaisseau et intrigués car leur mère leur avait expliqué que leur grand père venait d'Ostéa.
Un homme d'âge mur descendit du vaisseau, serra la main du président, de l'équipe , ému de les retrouver après tout ce temps .

 Ken ne le voyait pourtant  pas, deux yeux verts lui transperçaient déjà  le coeur. Il sortit alors de sa poche un objet translucide, on aurait dit une aile. Jalna lui sourit d'un air radieux, lui montrant  l'autre partie d'un petit papillon bleu visible dans le cristal très fin de son collier. Ils surent  alors qu'ils iraient  retrouver le bonheur de ce jardin.




Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #128 am: 16. März 2013, 21:10:06 Uhr »
et maintenant on écrit le mot

FIN

 [master] [respekt], Elaine, pour ton épilogue que je découvre ici !

Limeye  :)

Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #129 am: 16. März 2013, 21:26:01 Uhr »
   [chinese] Limeye,  [chinese]

tu as plus écrit que moi. [work] Merci pour avoir aussi bien joué le jeu :-*


chers lectrices (soyons réaliste, que le seul homme se dénonce;D

Je crois ne pas trop m'avancer en notre nom à toutes les deux pour espérer voir vos commentaire sur notre histoire et notre collaboration. Perso je la trouve   amusante et complémentaire, un vrai défi pour tenir le rythme!


Merci pour votre fidélité,  [hello]

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #130 am: 17. März 2013, 21:52:49 Uhr »
Coucou les filles,

Tout a fait d'accord, excellente complementarite de style pour une chouette histoire! [master]
Et Elaine, finir en faisant allusion aux personnages de la "Succession"  ;D

Au plaisir de vous lire,

O-tho

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #131 am: 18. März 2013, 06:37:43 Uhr »
Bonjour O-tho !

merci pour ton avis !

j'ai peut-être écrit plus qu'Elaine (et encore), mais elle avait la trame de l'histoire en tête, et c'est elle qui a planté le décor et imaginé ce peuple éclaté en plusieurs dynasties.  Après, les idées se sont complétées et enrichies au fur et à mesure qu'on écrivait. Même si parfois, on bloquait un peu  ;)

enfin, on est retombé sur nos pattes !  Et je crois qu'on a répondu à toutes les questions que tu te posais à un moment, non ?

bizz et à plus tard !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #132 am: 18. März 2013, 06:45:51 Uhr »
 [animtwink] Bonjour O-tho (et Limeye bien sûr)

merci pour le message réconfortant, à vrai dire pour l'allusion aux enfants de la succession, je dois dire que j'ai cédé à la facilité. A force je cale sur le choix des prénoms!

Au début c'est facile, dans la première histoire mais dès qu'on  en fait une autre, cela se complique!Il faut toujours en trouver d'autres et concernant les enfants de nos héros , j'ai du mal ;D Priscilla et Brandon cela ne le fait pas hein pour les enfants de Joan? On est en plein jeu à gratter ;D dont la pub passe à la télé!

on a beau dire que ce sont des histoires fictives, elles nous demandent quand même du temps...et l'avis extérieur en prend plus d'importance. Alors merci de nous soutenir



a bientôt, biz,
 [hello]

Offline O-tho

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 487
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #133 am: 18. März 2013, 07:23:45 Uhr »
Bonjour les filles,

A Limeye:
"Et je crois qu'on a répondu à toutes les questions que tu te posais à un moment, non ? "
voui voui, merci! ;)

A Elaine
"on a beau dire que ce sont des histoires fictives, elles nous demandent quand même du temps...et l'avis extérieur en prend plus d'importance. Alors merci de nous soutenir"

Pas de soucis! Je ne peux qu'imaginer le temps que ca prend et le casse-tete que ca peut poser d'ecrire-  moi c'est facile je n'ecris pas (je ne compte pas les delires en 200 mots ou presque que je ponds avec les mots imposes  :P))

Bonne journee a vous!

O-tho, lectrice assidue