Autor Thema: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"  (Gelesen 12263 mal)

0 Mitglieder und 1 Gast betrachten dieses Thema.

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« am: 6. Februar 2013, 09:18:37 Uhr »
Bonjour à tous,

à force de poster des textes avec des mots imposés, l'idée de rédiger une histoire à plusieurs fait son chemin. Ainsi  je propose un titre et début, que le prochain continue!

a vos plumes,

Joan n'avait aucune nouvelles des futuremen depuis deux mois. Elle soupira en regardant par la fenêtre le ciel sans lune. Rien. Ezzra non plus ne savait rien, cette fois ils n'étaient pas partis pour Karthew. La dernière fois qu'ils avaient fait cela, elle avait participé à leur mission  mais cette fois même pas un appel. Bill était rentré dans le bureau, elle venait de le remarquer.
"Tout va bien? Vous semblez préoccupée Joan,
- c'est juste le ras le bol des dossiers, rien de grave Bill, posez cela là,c'est le rapport sur Cérès?
-oui, bien lieutenant..."Il s'apprêtait à sortir quand il s'arrêta devant la porte,
-Lieutenant Landor ? Je me demandais...
-Oui?
- J'ai deux cartes d'entrées pour la comédie musicale Mamamia, cela vous tente pour vous changer les idées?"
« Letzte Änderung: 6. Februar 2013, 09:27:26 Uhr von Elaine »

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #1 am: 6. Februar 2013, 09:44:24 Uhr »
Bonjour Elaine et à tous !

et hop !

Elle fixa Bill un instant dans les yeux. Après tout, pourquoi pas ?
- C’est à quelle date, Bill ?
- Demain soir, Lieutenant.
- Je suis partante !
- Je vous récupère après l e boulot ?
- D’accord.
- Bonne fin de journée, Lieutenant.
- Merci, Bill. Pour vous aussi.
Elle ne tarda pas à regagner son domicile. Aucune raison de rester traîner au bureau.
Quand elle arriva à l’étage de son appartement, elle pesta. La lumière du couloir était encore défectueuse. "Il doit y avoir un problème électrique, ça fait quatre fois en trois semaines…". Elle fouilla dans son sac pour trouver ses clés et sa petite lampe, mais n’eut pas le temps de réagir. Deux mains puissantes l’avaient saisie et alors qu’elle ouvrait la bouche pour crier, elle sentit qu’on lui appliquait quelque chose sur le visage.
Elle perdit connaissance.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #2 am: 6. Februar 2013, 10:53:14 Uhr »
 ;) Bonjour Limeye,
on est tout de suite dans le bain avec toi, d'ailleurs à ce propos... ;D On oublie qu'après Cérès elle est enceinte ou pas? J'ai pas réfléchi à ce "détail"



Joan avait l'impression que le sol bougeait, cela tanguait, elle se sentait mal, elle n'avait rien mangé et tout remontait. Elle ouvrit les yeux, les images étaient encore floues, elle était attachée  mais sur un lit. Elle pouvait se redresser, on aurait dit une cabine d'un navire, il y avait un hublot mais la nuit l'empêchait de deviner quoi que ce soit. Elle marcha en tanguant jusqu'au lit, elle n'allait vraiment pas bien.
Elle entendait des voix dehors, mais n'identifiait pas la langue.
Elle essaya de rassembler ses idées, Ezzra était en stage de formation, il ne s'apercevrait de sa disparition qu'après le signalement de ses absences, donc pas avant deux jours. Curtis avait disparu de la circulation, le seul qui pouvait s'en rendre compte avant était Bill. un gars bien, gentil qui avait un faible pour elle. Cela faisait du bien d'être courtisée, Curtis ne l'avait jamais fait tellement l'évidence de leur relation les  avait poussés dans les bras l'un de l'autre. Elle entendit des pas approcher, des pas de militaire, peut-être allait -elle être fixée sur son sort?



Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #3 am: 6. Februar 2013, 11:39:12 Uhr »
en fait, je me demandais si tu voulais que ce soit un peu une "suite" de ta propre histoire de Cérès ou si quand tu parlais du rapport sur l'affaire de Cérès, ça n'avait carrément rien à voir.

je partais un peu sur une autre affaire, ça nous laissait plus de possibilités pour le scénario, y compris dans la relation amoureuse. Mais je peux laisser planer le doute pour une suite (tantôt peut-être, là, j'ai à faire...)

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #4 am: 6. Februar 2013, 12:13:51 Uhr »
Pas de suite, je voulais juste un nom de rapport, je peux modifier et mettre un autre nom (où elle tombe pas enceinte... ;D ) pas facile ;D
Dis moi ce que je peux mettre

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #5 am: 6. Februar 2013, 13:49:08 Uhr »
Pas la peine de changer de nom pour le rapport. Pour cette histoire, on peut laisser planer le doute... voici une petite suite.


La porte de sa cabine s’ouvrit. Deux hommes, vraisemblablement des soldats, entrèrent. Ils lui firent signe de se lever et de les suivre. Ils n’avaient pas dit le moindre mot. Elle obéit, sachant pertinemment qu’il était souvent totalement inutile de demander quoique ce soit à des hommes de main : ils n’avaient en général pas les réponses aux questions que l’on pouvait se poser et mieux valait garder son énergie pour affronter les "chefs". Marcher lui fit du bien, même si ses mains étaient toujours entravées. Ils parcoururent le long couloir du vaisseau. Elle devina qu’il s’agissait d’un bâtiment d’importance. Mais elle ne reconnut pas le type d’appareil que c’était. Ce n’était pas un vaisseau de la police interplanétaire, et sans doute pas un de l’armée des Neuf Mondes non plus. De qui pouvait-il bien s’agir ?

Les soldats la firent entrer dans ce qu’elle aurait pu décrire comme un salon confortable, meublé avec luxe. Elle était attendue.

Par un très bel homme, brun, grand, aux yeux verts. Elle devina qu'il était métis, Terrien avec un rien de Saturnien. Elle lui donna la trentaine environ.

- Bonjour, lieutenant Joan Randall.
- Vous connaissez mon nom ?
- Evidemment. Sinon, je ne vous aurais pas fait amener ici. Mais peut-être préférez-vous un autre nom ?
- Je ne vois pas quel autre nom je devrais porter ?
- Joan Newton.

Elle le regarda un peu interloquée. Etrange qu'il dévoile si vite ses cartes... ce n'était pas un adversaire comme les autres...
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #6 am: 6. Februar 2013, 14:49:11 Uhr »
 ;) dis donc pas facile !!!Mais diablement intéressant...


 "Que voulez-vous dire par là? je n'ai pas l'habitude des pseudos.
- Vous avez le sens de l'humour, j'aime bien, on verra si vous le conservez encore longtemps. Vous êtes mon otage et si votre cher et tendre ne m'amène pas ce  que je veux, vous allongerez la liste des agents morts pour la patrie. " Joan  eut le réflexe de faire monter les larmes aux yeux, elle voulait l'attendrir. Il la regarda méfiant. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle pleure.
"Pourriez vous me détacher les mains, la douleur est insupportable, "dit-elle les larmes coulant sur ses joues mais d'un air digne. Une minute s'écoula interminable, il fit signe aux gardes, après tout ce n'était qu'une femme.
Joan le remercia,  les gardes la ramenaient vers sa cabine. Curtis était victime d'un chantage, or elle le connaissait suffisamment bien pour savoir qu'il ne répondait pas au chantage. Il fallait qu'elle trouve un moyen de s'échapper ou au moins de contacter quelqu'un.
Elle trébucha et tomba inanimée.
L'un des deux gardes contrarié la bougea du pied, aucune réaction.
Le deuxième se pencha alors au dessus d'elle "Merde ,elle est assommée, le chef a dit qu'il fallait pas l'abîmer." Un coup de genou bien placé dans la tête et il s'écroula, l'autre garde n'eut même pas le temps de réagir car Joan s'était redressée et l'avait abattu avec l'arme du premier. Elle fila en courant après avoir coincé les corps dans un placard.


Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #7 am: 6. Februar 2013, 16:24:16 Uhr »
Non, ce n'est pas un exercice facile, mais intellectuellement c'est stimulant !


Elle réfléchit rapidement : plusieurs fois, Curtis s’était échappé d’un vaisseau ennemi en empruntant une navette de secours. Elle se dit qu’elle pouvait tenter de faire de même. Elle était armée et saurait se défendre. Elle décida de gagner l’arrière du vaisseau, en général, c’était sur les flancs qu’étaient rangées les petites navettes. Elle ne put progresser bien vite : le vaisseau était un vrai navire de guerre, elle put voir qu’il était puissamment armé et que les forces qui s’y trouvaient étaient nombreuses.
Alors qu’elle voulait franchir le coude d’un couloir, elle fut repérée. Elle se cacha dans un recoin, tira pour faire taire le soldat qui avait donné l’alerte, mais trop tard. Des renforts arrivaient, elle était coincée. Elle voulut sortir en fonçant dans le tas, pour jouer sur l’effet de surprise, mais un tir la paralysa et très vite, elle se retrouva à nouveau entravée.
Le chef du vaisseau s’avança alors :
- Ma petite, il va vous falloir être très sage. Je n’aime pas qu’on se moque de moi ! Tant pis pour vous, j’étais prêt à me montrer conciliant et à vous laisser dans votre cabine. Mais compte tenu de votre attitude, vous serez mise aux fers.
Elle le regarda durement. Elle avait reçu un entraînement qui l’avait préparée à ce genre de situation. Sans compter l’expérience acquise au fil des missions. Elle ne flancherait pas. Cet homme n’obtiendrait rien d’elle. Mais au moment où elle pensa cela, elle sentit un léger malaise la reprendre. Non, il ne fallait pas qu’il se rende compte de ses faiblesses.
L’homme reprit, avec un sourire qui le rendait très séduisant, mais aussi terriblement dangereux :
- En même temps, j’aurais été très étonné de votre absence de réaction. Flam n’a pas l’habitude de s’entourer de bras cassés. Et je n’imaginais pas que sa compagne soit une petite bourgeoise peureuse, minaudant et pleurnichant pour un rien.
- Il est beaucoup plus fort que vous. Vous n’obtiendrez rien de lui, même si je suis votre otage.
- C’est ce que nous verrons… Allez !, dit-il en se redressant en faisant signe aux gardes. Bouclez- la dans la cellule 24 ! Et que je n’entende plus parler d’elle avant un petit moment…

**

Pendant ce temps, au quartier général de la police interplanétaire, Bill arrivait au bureau. Il était content, Joan avait accepté son invitation pour ce soir. Une si jolie fille… il soupira. Depuis qu’il la connaissait, il avait un sérieux faible pour elle, mais il s’était toujours demander comment l’aborder, enfin, à titre privé du moins. Dans le travail, ils s’entendaient bien. Mais il avait, comme d’autres, entendu des rumeurs à son sujet et cela l’avait toujours fait hésité.
Il gagna son propre bureau après avoir passé son uniforme et vers 10h, il décida de passer la saluer en lui apportant un café. Mais le bureau de Joan était fermé à clé. Il s’interrogea aussitôt, elle était toujours très ponctuelle. Intrigué, il contacta le service de la sécurité et son collègue lui signala qu’en effet, la lieutenant Randall n’était pas encore arrivée.


Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #8 am: 6. Februar 2013, 16:55:32 Uhr »
 ;) bravo pour le rebondissement mais tu me l'as remise en captivité!
Très bien je relève le défi... [sword]


Bill trouvait cela bizarre, Joan randall était toujours ponctuelle, elle n'allait quand même pas être malade le seul jour où elle acceptait de sortir avec lui! Il décida de se prendre un petit quart d'heure pour passer chez elle.
En arrivant dans la résidence à son étage, il vit le technicien de l'électricité et sentit une légère odeur , il toussa et avait les yeux qui picotaient. "Qu'est-ce que c'est que cette odeur" dit-il sans réflechir
" M'en parlez pas, avant que j'aère c'était irrespirable. Vous vous rendez compte dans une résidence de flics on trouve maintenant les mêmes lacrymogènes que dans les mauvais quartiers. Quelle époque!"
Bill s'approcha de la porte, sonna, pas de réponse, il allait faire demi -tour quand près d'un pot de fleur il vit quelque chose briller. un trousseau de clés. Il le ramassa et instinctivement l'essaya sur la porte du lieutenant. C'était ses clés. Il referma et contacta le service. Il était arrivé quelque chose.

Joan réfléchissait dans sa cellule, sa tentative avait exaspéré son ravisseur et ses larmes n'avaient plus aucune chance de faire leur effet. Elle fronça les sourcils, regarda alors par terre malgré l'obscurité et se souvint que de nombreux vaisseaux cachaient dans leur plancher leurs circuits. Elle tâtonna, accroupie , sentit les joints sous ses doigts, les suivit, continua ainsi plus d'une heure jusqu'à ce qu'enfin une plaque s'ouvrit. Elle commença à débrancher les câbles un à un à l'aide de la boucle de sa botte. Elle espérait bien mettre en difficulté ses ravisseurs.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #9 am: 6. Februar 2013, 19:22:51 Uhr »
Disons que je voyais mal comment elle pouvait s'échapper toute seule d'un tel vaisseau... ça me semblait plus "réaliste" qu'elle reste prisonnière. Mais enfin, si tu arrives à l'en faire sortir...
Je ne sais pas ce que tu comptes faire des Futurmen, en attendant, je plante le décor des autres protagonistes habituels. Voici le tour d'Ezra :


Pendant ce temps, Ezra terminait sa formation pour une conférence sur la protection des données. Il se disait que cela intéresserait certainement le Capitaine Flam, mais que de toute façon, ce dernier était déjà très au fait de tout ce qui pouvait se faire en la matière. La jeune femme qui animait le débat leur présentait à ce moment-là une série de documents anciens.
- Vous avez devant vous des données que nous avons récupérées dans l'ancienne bibliothèque de l'UNESCO. Nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir les trouver, après le grand cataclysme, beaucoup de choses ont été perdues. La bibliothèque de l'UNESCO était un des bâtiments qui conservaient le plus d'informations sur la vie des hommes au cours des siècles sur notre Terre, sur des civilisations disparues et complètement oubliées. Un proverbe du XXème siècle disait, suite à l'une des guerres les plus meurtrières qui aient touchées notre planète, "ceux qui oublient leur passé sont condamnés à le revivre". Nous avons donc le souci, aujourd'hui, non seulement de conserver, mais aussi d'exploiter ces données. Cela représente un gros travail scientifique. Cela va sans doute vous sembler un peu étranger à votre métier, mais ce travail n'est pas uniquement intellectuel. A votre niveau aussi, vous pouvez avoir besoin de savoir exploiter ces données, de savoir les décrypter ou du moins, de savoir à qui vous adresser pour les décrypter. Vous pouvez, lors de vos enquêtes, rencontrer des malfaiteurs dont le but serait de se servir de certaines pour des fins terrifiantes. Les secrets entourant notamment la fabrication de certaines armes anciennes, comme les armes bactériologiques ou nucléaires,  doivent être protégés. Aujourd'hui, elles ne sont presque plus utilisées, mais cela ne veut pas dire qu'elles ne sont pas dangereuses et que certains ne les utiliseraient pas pour menacer la paix.
Ce que la jeune femme expliquait était convaincant. Ezra savait qu'il était important de ne pas oublier ce genre de choses. Plus d'une fois, il avait discuté avec le professeur Simon à ce sujet.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #10 am: 6. Februar 2013, 20:49:53 Uhr »
Bonsoir Limeye,  :)

je plaisantais, au contraire ton texte a très bien réagi au mien, j'ai un côté provocateur puéril exaspérant que je n'arrive parfois pas à limiter, excuses moi.  :-*
En fait moi aussi j'ai un problème pour faire apparaître les futuremen, mais je crois avoir trouvé,
 [hello]


Curtis était bien, il avançait dans un champs de blé, caressant les épis qui bougeaient sous le vent. Il était heureux, détendu. Devant lui au loin une villa, les couleurs harmonieuses du paysage au soleil couchant le ravissait. La brise  agréable de cette fin de journée d'été  l'avait entièrement décoiffé. Une main passa dans ses cheveux, tâta son front.
"Il est en plein délire, professeur, la température est de 40°1. il faut le rafraîchir. "
Deux mains de fer le portèrent et il eut froid, très froid. Il tremblait , n'arrivait pas à maîtriser son corps.
Le visage d'un homme masqué , des marionnettes humaines dansaient devant ses yeux puis ce fut le grand trou noir.
Le professeur Simon était inquiet, Crag et Mala aussi, Curtis avait attrapé cette saloperie d'épidémie et ils n'étaient pas en situation pour l'aider. Ils ne connaissaient pas cette maladie ancienne qu'il avait certainement contractée en ouvrant ce maudit sarcophage. Il aurait dû porter un masque, il le savait pourtant.
Heureusement que San les avait aidés en les hébergeant . La vallée des morts était interdite aux étrangers non initiés, ils avaient eu de la chance que cette tribu nomade  les trouve dans le désert. Le cyberlabe avait été pris d'assaut pendant qu'ils faisaient les fouilles et ils avaient échappés de peu aux gardes. En les poussant à fuir vers le désert ils pensaient sans doute les condamner.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #11 am: 6. Februar 2013, 20:57:50 Uhr »
Très très bien ! Je tire mon chapeau !!!

Vraiment bien amenés... je réfléchis et si je ne suis pas trop fatiguée, je vois ce que je peux fournir... mais August aura aussi peut-être des idées...

A plus ! Je vais livrer un petit morceau des "défis"

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline August

  • Area-Member
  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 256
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #12 am: 6. Februar 2013, 23:07:09 Uhr »
Vous êtes trop fortes !  [chinese] Presque un épisode par heure !  [work] [gonenuts]  Et en plus, l'histoire tient debout et le dernier passage est particulièrement alléchant, j'espère que le mystérieux San a un remède    ???
« Letzte Änderung: 6. Februar 2013, 23:10:48 Uhr von August »

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #13 am: 7. Februar 2013, 08:58:44 Uhr »
 ;D merci August,

mais n'hésite pas à participer! Je privilégie l'alternance et je pense Limeye aussi! J'attends donc la suite! Je ne prétends pas la connaître, je lance des pistes, à vous d'en choisir!
A plus,  [moved] [hello]

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: cadavre exquis: à chacun sa plume!" Mémoires oubliées"
« Antwort #14 am: 7. Februar 2013, 13:55:27 Uhr »
Oui oui pour l'alternance ! Sauf si on reste bloquée sur un passage, dans ce cas, on se le dit et l'autre reprend la main. Mais j'attends aussi de voir si August a des idées !

J'ai un peu hésité pour la suite, je ne savais pas trop si je devais revenir à Ezra, prévenu par Bill de la disparition de Joan ou si je continuais sur les Futurmen. J'ai finalement choisi de décrire un peu plus la tribu chez laquelle ils ont trouvé refuge. J'aime bien développer les "à-côtés". Je pense qu'on va se compléter assez bien d'ailleurs Elaine et moi pour cela : à toi les avancées de l'action, plus rapides, à moi les détails et les descriptions. Mais rien n'est figé, bien entendu  ;)

En tout cas, j'espère que cette petite suite vous plaira !

Bonne lecture !

Limeye  :)


San s’était avancé dans l’abri, au creux de la grotte, là où ils avaient installé l’homme aux cheveux roux. Il avait apprécié l’attitude des étranges êtres qui l’accompagnait, l’aide du robot notamment avait été précieuse pour sa tribu. En échange de l’abri qu’il leur offrait, ces êtres les avaient aidés. Le cerveau volant avait surpris San durant quelques minutes, mais très vite, il s’était senti à l’aise avec lui, contrairement à ses proches. Il avait eu le sentiment qu'il était un peu un esprit.

Il venait voir comment allait l’homme. Il était suivi par sa petite-fille, Nouk, et par son petit-fils, Galok. Elle avait 17 étés et lui 19 hivers. Depuis la disparition de leurs parents, il les avait élevés et il avait commencé leur formation. Galok était plus intéressé par les cheveux du désert, leur élevage et la chasse, mais il aimait aussi passer du temps avec son grand-père. Nouk, quant à elle, écoutait toujours avec beaucoup d’attention ce qu’il disait. Galok comprenait plus vite, mais Nouk était plus attentive, mais elle possédait une meilleure mémoire et le don pour entrer en contact avec l'esprit de la déesse. Il fallait qu’ils apprennent son savoir. Il était sage et guérisseur, il était important pour sa tribu que d’autres prennent sa relève. Il avait formé plusieurs guérisseurs, d’autres tribus. Maintenant, il était temps de penser à l’avenir de la sienne.

San s’approcha du lit où reposait le grand jeune homme. Il posa ses mains sur son front, son torse, ses poignets et ses chevilles. Il fit signe à Galok, puis à Nouk de faire de même et leur expliqua ce qu’il percevait comme ondes venant du corps de l’homme. Galok hocha la tête, Nouk semblait très concentrée. Il leur demanda ce qu’ils avaient ressenti et à leurs réponses, il comprit que Nouk avait perçu quelque chose de différent de son frère. Il l’interrogea plus précisément.

- Il y a comme un spasme, profond, grand-père, dit-elle. La fièvre prend sa source très loin. Il va falloir aller la déloger.
- C’est ce que je pense aussi. Nous allons unir nos deux forces pour trouver cette origine. Mais d’abord, il va falloir lui préparer une potion. Galok, j’aurai besoin des ingrédients suivants.

Galok sortit de l’alcôve et gagna la réserve de plantes de son grand-père.

- Nouk, je crois que nous allons devoir aussi appeler les grands esprits.

Elle hocha la tête. Cette cérémonie était toujours redoutée et impressionnante pour les guérisseurs. Ce serait la deuxième fois qu’elle y participerait. Elle craignait aussi ce qu’ils trouveraient. Mais ce serait sans doute la seule solution pour le sauver.

San expliqua alors au professeur ce qu’il pensait faire. Simon avait du mal à croire à ce genre d’interventions spirituelles, mais il savait aussi par expérience combien le savoir ancestral des populations primitives était important et il le respectait. Il savait aussi que Curtis aurait accepté ce genre de cérémonie s’il avait été en mesure de donner son avis à ce sujet.

- Nous ferons voyager son esprit avec les nôtres. Pour aller à la rencontre de notre déesse de la vie. Elle nous aidera et nous guidera pour soigner son mal. Car il est trop profond pour que nous puissions nous y attaquer seuls. Même si Nouk et Galok étaient plus expérimentés et si d’autres guérisseurs venaient m’aider, nous n’y parviendrions pas. Etes-vous d’accord, professeur ?
- Oui. Et je pense que Curtis le serait aussi.
- Alors, nous allons le préparer et nous préparer aussi, dit-il en regardant Nouk.

La jeune fille hocha simplement la tête et sortit. Elle devait aller se purifier avant de partir à la rencontre de la déesse.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).