Autor Thema: Ecrire une histoire avec des mots imposés  (Gelesen 68157 mal)

0 Mitglieder und 1 Gast betrachten dieses Thema.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #15 am: 24. Januar 2013, 09:06:16 Uhr »
Bonjour August !

je suis contente aussi que tu relèves le défi ! Je suis certaine que tu vas réussir à caser les charentaises... il y a moultes possibilités !  :P

au plaisir de lire ta version ! bonne journée !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline August

  • Area-Member
  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 256
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #16 am: 24. Januar 2013, 19:10:21 Uhr »
A l'intérieur du musée intergalactique, la chaleur de cette fin d'après-midi  d'été est presque aussi étouffante qu'à l'extérieur. Les rares visiteurs soupirent d'envie en regardant par les fenêtres le jardin, la buvette, les parasols, les verres embués. Un chaton écrasé de chaleur dort profondément  sur un carton de pizza, et à voir le bien-être évident du petit animal, on pourrait le croire endormi sur une couette moelleuse après une séance de relaxation chez le plus doux des ostéopathes.
Dans la section paléontologie, deux gardiens de musée semblent attendre les visiteurs. Les visiteurs,  ou plutôt l'absence de  visiteurs, car dès que le dernier promeneur a quitté la salle, un des gardiens s'approche vivement d'une  vitrine contenant une petite gorgone fossile. Il s'empare du fossile et à l'aide d'une petite foreuse en prélève rapidement un échantillon, puis remet le tout en place. Sa collègue, tout en  faisant le guet, soulève son képi, fourrage dans ses cheveux blonds et se tournant vers lui :
 "Curtis, que faisons nous maintenant ? Puisque vous avez l'échantillon, nous n'avons plus rien à faire ici. Simon va pouvoir vérifier si les rayonnement des supernova sont enregistrés par les gorgones comme les variations du climat par les arbres".
 Empochant prestement l'échantillon, son compagnon sourit et lui répond :
"Joan, je me suis toujours demandé ce que cela faisait de porter un uniforme, et ma foi, celui des gardiens de ce musée n'est pas plus mal qu'un autre. Malheureusement, il est temps de nous en aller, la sécurité pourrait s'apercevoir de notre présence". Ils se dirigent vers la sortie, passant avec regret devant les riches collections du musée sans pouvoir en profiter. Les charentaises de l'empereur de Cérès, des bijoux étranges décrits comme  provenant de Jelle, la cité disparue, une corne de licorne de la planète Japet, un oeuf  d'Oogosaurus forment un véritable inventaire à la Prévert.
Joan, intriguée par la remarque du capitaine ne peut s'empêcher de demander "si vous avez toujours voulu porter un uniforme, pourquoi ne vous êtes vous pas engagé dans l'armée ?"
Curtis s'arrête et,  baissant la voix :
 "J'aimerais que ceci reste entre nous, je dois vous avouer que quand j'étais  jeune, j'ai eu un problème ... pour faire simple disons que je me suis battu dans un casino et ça m'a valu un un casier judiciaire". Une profonde surprise se peint sur le joli visage de la gardienne d'un jour et Curtis la trouve adorable ainsi. La lumière rasante de la fin d'après-midi, jouant avec les ombres, dessine sa silhouette menue contre le mur, juste entre deux imposantes  statues callipyges.

Si vous voulez demandez pourquoi ils pillent un musée, je suis au supplice de vous décevoir mais je n'ai l'explication, ils n'ont pas voulu me le dire   ;D
« Letzte Änderung: 24. Januar 2013, 19:15:48 Uhr von August »

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #17 am: 24. Januar 2013, 19:24:14 Uhr »
 ;D Bonjour August
Excellent le capitaine qui pille un musée.
 Tu devrais écrire !!!! Merci pour les citations,  mais c'est vrai qu'en uniforme il la ferait sans doute craquer plus vite,non?
 [goodjob]
En fait on aurait pu faire pire comme liste, non?   [angel]

On en propose une autre? [devil]

Offline August

  • Area-Member
  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 256
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #18 am: 24. Januar 2013, 19:39:13 Uhr »
Allez, on recommence !  [work]
citronnier
valise

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #19 am: 24. Januar 2013, 19:56:04 Uhr »
Bonsoir August et Elaine !

Ah, mais, ça ne va pas du tout, ça ! Moi, je veux savoir pourquoi ils pillent un musée  ;D !!!

On pourrait presque partir de cette petite histoire pour faire un cadavre exquis, mais bon, restons-en à une deuxième liste !

je propose crevette et légo (pour faire plaisir à mon fils  ;))

à vous pour la suite !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #20 am: 24. Januar 2013, 20:55:11 Uhr »
  ;D Chiche

Je suis ravie que cela reprenne ;)

citronnier / valise / crevette / lego /  ..... je propose chocolat  /  jarretières en dentelle [devil]

Un nom propre ? Sigmund  Freud

[happywave]

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #21 am: 25. Januar 2013, 09:09:43 Uhr »
Ca promet, les jarretières en dentelles...  [gonenuts]

Va pour Freud !

J'ajoute : calendrier.

A vous pour les autres, j'avoue que je les attends avec impatience, car j'ai déjà une petite idée de scénario en tête !

 [hello]

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #22 am: 25. Januar 2013, 11:13:48 Uhr »
 [hello] Bonjour Limeye et August,

moi aussi je commence à cogiter, donc on attend le 10 ème mot :

 citronnier / valise / crevette / lego /  chocolat  /  jarretières en dentelle / Sigmund Freud / calendrier

il en manque deux? !Pas d'idée

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #23 am: 25. Januar 2013, 11:30:35 Uhr »
passage exprès pour suggérer Stalagmite (je suis en plein dedans !)

ça va compliquer les choses avec le citronnier, mais bon...  ;D

à plus pour une petite suite de l'héritier ! j'avance, j'avance... ils ne sont pas encore dans la panade totale mais le piège se referme, héhé  [pfui]

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #24 am: 25. Januar 2013, 22:32:59 Uhr »
 ;) Attention,
ce n'est pas une bonne journée  [badhairday], j'ai donc opté pour la distraction et vous verrez Joan dans son côté...

 [bigeek]


Joan était épuisée, elle rentra dans son petit appartement newyorkais totalement déprimée et toute seule. Elle soupira en posant sa valise dans l’entrée et vit que le calendrier était encore sur le mois précédent, les citronniers de février sur la côté d’azur. Petit souvenir de vacances. Elle soupira. Le frigo était  vide, elle s’était achetée des crevettes marinées chez le traiteur asiatique d’en bas. Dehors il faisait nuit et froid, manger toute seule face à la télévision était franchement déprimant, elle prit le dernier livre qu’elle avait entamé Pourquoi grimper sur la montagne ? L’auteur s’y extasiait sur les beautés des chaînes mondiales, les sensations des alpinistes. De splendides photographies l’accompagnaient dans les tons bleus, blancs, des couleurs incroyables grâce à la réverbération des lumières du soleil sur les surfaces, les glaciers, à travers les grottes, les crevasses où perchés sur les stalagmites l’homme se dépassait et semblait minuscule. L’auteur plaçait cette ambition dans la lignée des grands penseurs, philosophes et même des psychanalystes comme Sigmund Freud avaient leur  mot à dire. Joan soupira, les images d’accord mais de la psychanalyse de sportif à deux dollars pas maintenant. Elle connaissait un meilleur moyen,  le chocolat et un bon petit irish coffee. Cela la fera dormir. Elle alla se coucher , mit son pyjama une pièce, ses grosses chaussettes et se recroquevilla dans son lit. Elle était déjà en train de s’endormir quand quelqu’un sonna, elle mit sa robe de chambre en maugréant et ouvrit brutalement la porte : Curtis était dans l’encadrement, visiblement amusé.
« J’étais sûr que vous aviez un long rapport à faire après cette mission, j’ai pensé passer vous soutenir le moral. Vous dormiez déjà. Il est 20h 30 !?
-Oui, désolée , mais entrez je n’ai pas envie que quelqu’un d’autre me voie ainsi. Je n’ai pas grand-chose à vous proposer. «  Elle avait honte de sa tenue, mais tant pis il aurait droit à son côté authentique, il aurait pu la prévenir.
« j’ai ce qu’il faut pour me faire pardonner de vous avoir lâchement abandonnée » Il montra une bouteille de champagne et une petite boîte. Etonnée, elle prit la petite boîte.
«  Vous devriez essayer, je n’étais pas sûr de la taille. « Fit-il avec un air qu’elle ne lui avait jamais vu, elle enleva le nœud et ouvrit : un splendide collier reposait sur des jarretières en dentelles de Calais blanches. Cela la réveilla tout d’un coup , elle le regarda  en souriant et fila dans sa chambre. Lorsqu’elle revint , elle ne portait que le collier, les jarretières blanches, des talons hauts sous un kimono ouvert.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #25 am: 26. Januar 2013, 03:42:25 Uhr »
Ca a dû te détendre de l'écrire  :D !

Je aime beaucoup  ;)  ;D

Rien que d'imaginer la tête de Curtis quand Joan a ouvert la porte  ;D !!!

Du coup, on part juste avec 9 mots ? Ou alors, j'en trouve un qui me plait dans ton histoire et je l'ajoute. Je vais me compliquer la vie, mais je choisis traiteur !

Et je vais cogiter.  [mindoubt]

A plus tard !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #26 am: 26. Januar 2013, 03:44:52 Uhr »
au fait, t'as oublié légo  ;)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #27 am: 26. Januar 2013, 04:18:06 Uhr »
Voici donc la mienne ! Le traiteur m'a posé quelques soucis, mais bon, je m'en suis débrouillée...  [laughnot]



Curtis se demandait bien où il était. Il avançait dans un tunnel sombre, un peu frais, dans les parois étaient construites en lego. Il n’en distinguait pas le plafond, ni la fin. Il n’avait pas d’autre choix que d’avancer. Son unique petite lampe torche lui permettait seulement de distinguer quelques vagues formes. Puis, sans que rien ne l’annonce, il se retrouva dans une salle plus vaste : une caverne dont cette fois, il put mesurer approximativement la hauteur. L’endroit était aussi plus humide. De magnifiques stalagmites la décoraient. Etrangement, il n’y avait pas de stalactites. Au centre de la caverne, il y avait un petit lac souterrain. Et de l’autre côté semblait se dessiner une issue. Il n’allait pas avoir d’autre choix que mettre les pieds dans l’eau pour traverser.

Dès qu’il entra dans l’eau, la surface se mit à scintiller doucement, comme si des petites étoiles s’allumaient. Ce n’était pas le reflet de sa lampe. Cette vision lui fit penser aux yeux de Joan. Mais où était Joan en ce moment ?

Il poussa un léger soupir. Il se rappelait l’avoir accompagnée à l’aéroport quelques jours plus tôt, alors qu’elle partait en vacances pour une île perdue du Pacifique. Il avait trouvé sa valise bien légère, mais n’avait pas osé imaginer ce qu’elle pouvait bien contenir. Sans doute une jolie collection de maillots de bain ? Quel idiot ! Et dire qu’elle lui avait proposé de l’accompagner. Mais il avait regardé tristement son calendrier : il n’avait pas le choix, il s’était engagé pour participer à un séminaire en Italie, où des questions très importantes pour l’avenir de l’humanité allaient être abordées. En tant qu’explorateur, scientifique et accessoirement combattant, son avis était attendu.

Il maugréa. Il continua d’avancer et se rendit compte que les petites lumières étaient en fait de minuscules crevettes, qui, un peu comme le plancton, devenaient lumineuses dès qu’il y avait un mouvement en surface. Enfin, il gagna l’autre rive et s’engagea sans hésiter dans l’unique passage qui s’offrait à lui. Très vite, il distingua une lumière. Enfin, le jour ! Il allait se sortir de cet endroit bizarre. D’ailleurs, il ne se souvenait même plus très bien comment il était arrivé là. Etait-ce l’effet d’un de ces plats pimentés avec d’étranges épices qu’il avait goûté après la dernière réunion ? Ils avaient choisi de bons traiteurs, les organisateurs du séminaire. Mais la soif commençait à le tenailler. Il aurait dû boire un peu dans la caverne. C’était certainement une eau de source d’une pureté incroyable.

Il arriva alors dans un vaste parc. Après l’humidité et la fraîcheur du souterrain et de la caverne, les rayons du soleil lui firent du bien. Il éteignit sa lampe et regarda tranquillement autour de lui. L’endroit était désert, mais très hospitalier. L’air était parfumé d’odeurs suaves et agréables, fleurs exotiques, vanille, mangue. Il avança dans une allée plantée de grands citronniers qui portaient d’étranges fruits : des jarretières en dentelles. Il se gratta la tête et se dit que quelque chose n’allait pas.

- Des jarretières en dentelles, dites-vous ? Accrochés à des citronniers ? Oh, mais c’est très intéressant. Continuez monsieur Newton, cette analyse va nous en révéler beaucoup sur votre inconscient.

Il tourna la tête. Il fronça les sourcils en regardant l’homme assis à quelques mètres de lui : ce psychanalyse qui ressemblait étrangement à Sigmund Freud et qui dégustait avec délectation un carré de chocolat suisse.
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Elaine

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 964
  • Geschlecht: Weiblich
  • carpe diem
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #28 am: 26. Januar 2013, 10:32:53 Uhr »
Bravo,
mais je fais amende honorable, je vais rajouter le lego...


Joan était épuisée, elle rentra dans son petit appartement newyorkais totalement déprimée et toute seule. Elle soupira en posant sa valise dans l’entrée et vit que le calendrier était encore sur le mois précédent, les citronniers de février sur la côté d’azur. Petit souvenir de vacances. Elle soupira. Le frigo était  vide, elle s’était achetée des crevettes marinées chez le traiteur asiatique d’en bas. Dehors il faisait nuit et froid, manger toute seule face à la télévision était franchement déprimant, elle prit le dernier livre qu’elle avait entamé Pourquoi grimper sur la montagne ? Où l’auteur s’extasiait sur les beautés des chaînes mondiales, les sensations des alpinistes. De splendides photographies l’accompagnaient dans les tons bleus, blancs, des couleurs incroyables grâce à la réverbération des lumières du soleil sur les surfaces, les glaciers, à travers les grottes, les crevasses où perchés sur les stalagmites l’homme se dépassait et semblait minuscule, comme un petit lego. L’auteur plaçait cette ambition dans la lignée des grands penseurs, philosophes et même des psychanalystes comme Sigmund Freud avaient leur  mot à dire. Joan soupira, les images d’accord mais de la psychanalyse de sportif à deux dollars pas maintenant. Elle connaissait un meilleur moyen,  le chocolat et un bon petit irish coffee. Cela la fera dormir. Elle alla se coucher , mit son pyjama une pièce, ses grosses chaussettes et se recroquevilla dans son lit. Elle était déjà en train de s’endormir quand quelqu’un sonna, elle mit sa robe de chambre en maugréant et ouvrit brutalement la porte : Curtis était dans l’encadrement, visiblement amusé.
« J’étais sûr que vous aviez un long rapport à faire après cette mission, j’ai pensé passer vous soutenir le moral. Vous dormiez déjà. Il est 20h 30 !?
-Oui, désolée , mais entrez je n’ai pas envie que quelqu’un d’autre me voie ainsi. Je n’ai pas grand-chose à vous proposer. «  Elle avait honte de sa tenue, mais tant pis il aurait droit à son côté authentique, il aurait pu la prévenir.
« j’ai ce qu’il faut pour me faire pardonner de vous avoir lâchement abandonnée » Il montra une bouteille de champagne et une petite boîte. Etonnée, elle prit la petite boîte.
«  Vous devriez essayer, je n’étais pas sûr de la taille. « Fit-il avec un air qu’elle ne lui avait jamais vu, elle enleva le nœud et ouvrit : un splendide collier reposait sur des jarretières en dentelles de Calais blanches. Cela la réveilla tout d’un coup , elle le regarda  en souriant et fila dans sa chambre. Lorsqu’elle revint , elle ne portait que le collier, les jarretières blanches, des talons hauts sous un kimono ouvert.


Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Ecrire une histoire avec des mots imposés
« Antwort #29 am: 26. Januar 2013, 10:43:52 Uhr »
Bonjour Elaine !

bien pour le légo  ;) !

j'en propose une autre pour le début du week-end !

couteau / rose  et comme personnalité connue : Che Guevara !

bon début de journée  :)

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).