Umfrage

A votre avis, dois-je rester fidèle à Hamilton concernant la mort du père de Joan ?

oui
0 (0%)
non
0 (0%)
sans opinion
4 (100%)

Stimmen insgesamt: 4

Umfrage geschlossen: 12. März 2013, 15:37:59 Uhr

Autor Thema: Just in your dreams...  (Gelesen 46477 mal)

0 Mitglieder und 1 Gast betrachten dieses Thema.

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Just in your dreams...
« Antwort #675 am: 30. Dezember 2013, 07:50:19 Uhr »
Hello les filles !

cette fin d'année n'est pas triste ! Même si c'est une fin...  ;)

Pour aujourd'hui, journée plus courte... les héros sont fatigués  ;D  [snore]

vous aurez plus de lecture demain...  ;)

bizz et belle journée  [flower]

Limeye  :)


30 décembre. New York

Ils sont rentrés à New York en fin de journée, John ayant bien du mal à émerger après avoir terminé la soirée alors que l'aube se levait. Curtis l'avait accompagné une partie de la fin de nuit, refusant cependant poliment une partie de poker. Il avait observé les joueurs un moment, puis avait rejoint Joan qui avait fini par s'écrouler dans ses bras alors qu'il l'avait invitée à danser un slow. Ce qui l'avait incité à penser qu'elle était loin d'avoir encore récupéré.

John n'étant pas en état de conduire, c'est Joan qui a pris le volant, car elle est la seule à ne pas avoir beaucoup bu, Simon lui ayant déconseillé de prendre trop d'alcool, car il n'est pas certain de ne pas devoir lui faire reprendre un traitement d'antibiotiques dans les prochains jours. Mais il a aussi voulu laisser la possibilité à la jeune femme de s'amuser un peu pour les fêtes.

Quand Joan gare leur véhicule dans le parking de l'immeuble de Suzy, John dit :

- J'aurais pu faire le crochet pour vous ramener, Joan.
- Ca va aller, John. On va prendre un taxi pour rentrer à la maison. Merci encore de nous avoir emmenés, c'était une chouette fête. Je suis certaine que vous allez bien remettre cela demain !, répond Joan.
- Je pense que vous aussi..., dit Suzy avec un clin d’œil, en sortant son propre sac du coffre. Je suis idiote, mais j'aurais dû laisser des affaires là-bas, quelle cruche !
- Mais tu en as laissé, ma chérie !, s'exclame John, seulement tu ne t'en souviens pas...
- Bon, je crois que vous avez besoin d'un peu de repos tous les deux..., dit Curtis, on ne s'attarde pas, surtout si tu travailles demain, John.
- Ouais, je vais pas faire des folies non plus, hein. Allez, rentrez bien et... à l'année prochaine !

« Letzte Änderung: 11. April 2015, 21:46:21 Uhr von limeye »
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Just in your dreams...
« Antwort #676 am: 30. Dezember 2013, 13:20:56 Uhr »
Coucou Limeye!

Je passe te faire mon commentaire quotidien...   :D

Tu ne dis pas de que genre de partie de poker il s'agissait, depuis les mini-défis, je ne les vois plus du même œil...  ;D

Bizz Vizz et bonne journée!
Flamme
 ;)


Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Just in your dreams...
« Antwort #677 am: 30. Dezember 2013, 13:36:07 Uhr »
Coucou Flamme !

remarque pertinente ! Mais il s'agissait d'une partie de poker "normal"... pour cette fois  [naughty]

belle journée pour toi aussi !

bizz

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Just in your dreams...
« Antwort #678 am: 31. Dezember 2013, 08:36:42 Uhr »
Hello à toutes et à tous  :) !

Nous voici arrivés au terme de cette année bien particulière, qui a vu se développer sur le forum bien des histoires, des rencontres, de nombreux fous rires et aussi bien des émotions.

Aujourd'hui aussi s'achève cette histoire, Just in Your Dreams. A l'origine, je n'avais voulu livrer qu'une petite histoire, en forme de conte, simple cadeau de la nouvelle année, une vision romantique de la déclaration d'amour de Curtis à Joan. Mais... une certaine August m'a incitée à écrire quelques pages de plus, et bien vite, ces quelques pages se sont transformées en chronique quasi quotidienne. Ce récit vous a tenu en haleine tout au long de l'année, avec pour objectif, non de raconter une nouvelle aventure pleine de dangers, de méchants, de machines innovantes ou d'exploits en tout genre, mais d'imaginer ce que pouvait être le quotidien de ce tout jeune couple qui se lançait là dans une aventure bien différente de celles auxquelles nous étions habitué(e)s. Oui, c'était une autre forme d'aventure, et pour moi aussi, que de parvenir à écrire cette chronique.

Etant passée par quelques moments difficiles, comme tout un chacun au cours de l'année, il est arrivé aussi, d'un point de vue plus personnel, que cette petite chronique soit pour moi un vrai rayon de soleil.

Aussi, pour cette dernière journée de l'année, qui sera aussi la dernière journée symbolique pour moi d'existence sur ce forum, je tenais à cette occasion à remercier encore une fois VSG de nous avoir offert ici un espace d'expression francophone et d'écriture, en toute liberté. Il a permis de belles rencontres qui vont perdurer sur le forum français de Pascal. Cela fut vraiment une belle aventure, marquée par des échanges riches, des rencontres, du travail aussi puisqu'Elaine et moi-même nous sommes essayées à vous proposer des traductions d'histoires allemandes. Je ne veux pas m'arrêter en si bon chemin à ce sujet, et j'espère pouvoir continuer ce genre d'"exercices" en 2014. Même si nous avons poursuivi nos pages d'écriture dès à présent sur le forum français, je tenais à terminer la publication de Just in Your Dreams ici, par respect pour toutes mes lectrices et tous mes lecteurs - même anonymes - et c'était aussi ma façon de remercier VSG en offrant des pages (que j'espère avoir été agréables à lire) pour les derniers jours d'existence du forum qu'il a créé, animé et porté pendant plusieurs années. Encore bravo et merci  [master]  :-* !!!

Mais pour terminer l'année, je laisse donc la parole à Joan et Curtis, avec aussi, comme je l'avais fait durant leur expédition sur Ixio, quelques morceaux de musique, qui, je l'espère, accompagneront agréablement votre lecture.

Je vous souhaite à tous de passer une belle dernière journée de 2013 et que 2014 vous trouvera en pleine forme, et pouvant réaliser des projets qui vous tiennent à coeur, un peu comme nos deux tourtereaux.  [loveu]

Le récit de cette journée étant long, je dois poster en deux fois.

Bonne lecture et... préparez-vous à une petite surprise !  [peepwall]

bizz

Limeye  :)



31 décembre. New York. 17H30


Tranquillement, Curtis déambule dans les rues illuminées de New York. Joan l'a obligé à sortir dès le tout début d'après-midi, arguant qu'elle n'avait absolument pas besoin de lui avant 18H30. Elle l'a chargé d'une seule mission : passer chez Ezra pour ramener une bouteille de champagne. Par précaution, il en a pris deux. Il est resté un moment chez Ezra, arrosant les plantes, et lisant, installé dans l'un des fauteuils confortables du colonel. Alors que le jour déclinait, il est reparti. Il se demande bien ce que Joan prépare comme surprise. Lui a la sienne bien en tête.

Le voilà donc qui marche tranquillement parmi la foule, le sac contenant les deux bouteilles à bout de bras. Il regarde d'un air détaché les vitrines décorées. Les piétons se pressent, il y a un air de fête et de précipitation dans l'air. Il évite soigneusement les hommes aux bras chargés, les femmes au pas rapide. Toute cette agitation le laisse étrangement calme. Il regarde sa montre, il a encore une heure à attendre avant de pouvoir regagner l'appartement et avise un café ouvert, près de l'entrée de Central Park. Il est à un petit quart d’heure à pied de chez Joan. Il entre, commande un café. L'endroit est quasiment désert, mais le patron s'active. Sur le mur, des affiches annoncent une soirée dansante pour le 31.

Curtis sirote son café, songeur. Il revoit en accéléré les moments forts de cette année, son émotion violente quand Joan est apparue dans sa robe blanche il y a tout juste un an. Il revoit le feu d'artifice et ses lèvres qui tremblaient quand il lui a souhaité une belle et heureuse année. Lui a-t-il offert cela ? Il n'en doute guère. Cette année a été une des plus riches et des belles qu'il ait lui-même connue. D'ici dix jours maximum, ils repartiront pour Ixio, ramenant par la même occasion ses parents. Ken restera en pension, pour ce début d'année, tant qu'ils n'auront pas trouvé une maison pour eux tous. Une fois qu'ils seront installés, il pourra les rejoindre, et reprendre son année scolaire sur Ixio. Pour l'heure, ils n'ont pas encore décidé de l'endroit où ils vont s'installer. Joan comme lui-même ne songent qu'à profiter d'un séjour agréable et estival à Glenogan. Instantanément, il la revoit nager, avec souplesse, aisance, fluidité. Il revoit son regard, émerveillé devant les beautés naturelles du deuxième continent, lors de leur exploration. Il espère pouvoir lui faire découvrir encore d'autres lieux aussi beaux.

Une cliente arrive, elle est rapidement rejointe par une amie. Visiblement, elles se sont donné rendez-vous là avant de passer la soirée ailleurs. Il pense à Suzy et Clara, reparties pour une "fête monstrueuse" dont Joan a décliné l'invitation à peine elle était formulée. Elle a vraiment quelque chose en tête, mais il n'a aucun indice. Un bip léger résonne, un appel. C'est Ken.

- Salut Capitaine ! Tu vas bien ?
- Oui, et toi ? Et vous ?
- Super bien ! On voulait tous vous souhaiter une belle soirée à Joan et toi !
- Merci, c'est gentil, nous de même.
- Joan est avec toi ?
- Non, elle m'a demandé d'aller prendre des provisions chez Ezra et je suis sur le chemin du retour.
- Ah, ok. Parce qu'on a appelé chez elle et ça ne répondait pas ! Jelle veut te dire quelque chose, je te la passe !

Il est un peu étonné que Joan n'ait pas répondu à l'appel, mais elle est peut-être sortie pour une course... ou sous la douche.

- Oui, Curtis ! Bonjour, enfin, bonsoir à New York !
- Bonjour, Jelle.
- Je voulais vous souhaiter un bon anniversaire à tous les deux !
- Merci, je transmettrai à Joan.
- Profitez-en bien... passez une belle soirée !
- Vous tous aussi, amusez-vous bien ! Les enfants sont sages ?
- Surtout ta filleule, les deux autres... mais on s'en sort ! Non, je blague. Ken joue bien avec Narna, tout va bien. Allez, je te laisse ! On vous appellera demain !
- Pas trop tôt...
- Avec le décalage horaire en votre faveur, y'a pas trop de risques...

Il sourit en raccrochant. Regarde sa montre. Il est temps de repartir. En marchant lentement, il arrivera juste à l'heure. D'autant qu'il lui reste une petite course à faire, chez le fleuriste, juste en bas de chez Joan.
« Letzte Änderung: 19. April 2014, 15:14:01 Uhr von limeye »
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Just in your dreams...
« Antwort #679 am: 31. Dezember 2013, 08:54:16 Uhr »
Quand Curtis entre dans l'appartement, celui-ci est plongé dans le noir. Les stores ont tous été baissés. Après les lumières vives du hall et du couloir, il met quelques secondes à s'habituer à l'obscurité. Seule une grande bougie éclaire le salon. Une bougie posée sur la petite table ronde, dressée pour deux. Il reconnait les verres, et la vaisselle, les couverts anciens de sa mère. Et il se dit que Joan a bien fomenté son coup, mettant Grag dans la confidence. Il imagine un instant Otho cherchant à en savoir plus, asticotant son ami tant et plus. A l'instant où il franchit la porte, quelques notes se font entendre. C'est la chanson qu'ils se sont offert, lui pour qu'elle sache qu'il pensait à elle, même en étant loin, qu'elle ne perde pas courage. Elle... pour qu'il sache qu'elle l'aimait malgré la distance, et qu'elle était avec lui par la pensée pour son anniversaire. Mais ce soir, c'est leur anniversaire et il se dit qu'elle a bien choisi pour un premier morceau.

http://www.youtube.com/watch?v=ZabQ_hNgLEw 

Il s'avance dans la pièce, après avoir déposé le sac avec les deux bouteilles de champagne près de la porte. Il a encore son manteau sur le dos, mais avant toute chose, il défait l'emballage de la rose rouge qu'il a achetée l'instant d'avant et la glisse dans le vase qui l'attendait. Puis il se retourne, ôte son manteau qu'il accroche dans l'entrée, et d'un pas sûr, il se dirige vers le balcon dont la porte est très légèrement entrebâillée. A travers la vitre, il devine une silhouette claire. Une voix légère, un peu émue, l'accueille.

- Bonsoir Monsieur Newton, et heureuse fin d’année.
- Bonsoir Miss Randall, quelle belle surprise pour une fin d’année.
- Vous êtes la seule personne avec laquelle je souhaitais passer la dernière soirée de l'année, mais peut-être aviez-vous envie d'autre chose ?
- Je ne veux rien d'autre que passer cette soirée avec la plus belle des femmes, la femme de mon cœur, répond-il avec un léger sourire, et il s'avance pour la prendre dans ses bras.

Après un long baiser, il s'écarte un peu et la regarde. Elle porte à nouveau la longue robe blanche qu'elle avait mise l'an dernier, mais cette fois, elle a choisi la parure de diamant bleu de Neptune.

http://www.youtube.com/watch?v=kL8V73dutT0

- Tu es ravissante, lui dit-il. Pourquoi aurais-je envie d'aller ailleurs, ce soir ? Mais rentrons, tu vas prendre froid.
- Par contre, je connais deux bouteilles qui, elles, vont prendre chaud. On va les mettre sur le balcon, il y fait plus frais que dans mon réfrigérateur ! Et de toute façon, il n'y a plus de place dedans !

Il lève un sourcil étonné.

- Tu as l'intention de nous faire un dîner plus plantureux que ceux de Jelle ?
- Pas du tout. Mais j'ai tout préparé, dans des assiettes, et ça prend de la place... Par contre, c'est moi qui fais le service, tu n'as pas le droit de mettre les pieds dans la cuisine !
- Comme tu veux...

Il récupère alors les bouteilles et les dépose sur le balcon. Pendant ce temps, Joan allume les bougies qu'elle a disposées un peu partout dans la pièce. Puis elle le regarde et lui dit :

- Et toi, tu as l'intention de rester en tenue de ville ?
- Tu veux que je porte le costume, c'est cela ?
- Celui que tu as porté chez Clara est prêt. Il t'attend dans la chambre.
- Très bien, Miss Randall. Tes désirs sont des ordres...

Elle lui sourit, amusée et taquine.

Quand il revient, elle est dans la cuisine, s'affaire à donner une dernière touche de décoration au premier plat qu'elle a préparé. Il retourne sur le balcon, récupère une bouteille, bien glacée. Elle dispose les assiettes sur la table, puis s'assoit pendant qu'il sert les bulles fines et parfumées.
 
- Ezra a vraiment un délicieux champagne, remarque-t-il.
- Tu sais que c'est un amateur de bonnes choses.
- Ce qui se trouve dans nos assiettes, ça n'a pas l'air mal non plus...
- Je n'ai pas pu bénéficier de l'aide de Grag, à son grand regret d'ailleurs, rit-elle, mais j'espère que tu trouveras cela bon !
- Tu as tout préparé ? Je commence à comprendre pourquoi il fallait que je sois absent tout l'après-midi...
- Je t'avoue que je n'ai pas tout fait, certaines petites choses viennent de chez le traiteur. Notamment ceci, dit-elle en désignant des petites bouchées fourrées. Par contre, toutes les verrines, c'est moi qui les ai préparées, et le dessert aussi, mais c'est pour plus tard.

Curtis, toujours debout, lui tend son verre, prend le sien, dépose un léger baiser sur son front avant de trinquer.

- Joyeux anniversaire, ma chérie.
- Joyeux anniversaire, cœur de mon cœur.

Et ils dégustent leur première gorgée pétillante et fraîche.

**

http://www.youtube.com/watch?v=RDwsEdlSMJY 

Ils dînent avec plaisir, ce que Joan a préparé est délicieux, fin, savoureux et le champagne accompagne merveilleusement bien leur repas. Elle se lève par deux fois pour amener deux nouvelles assiettes, l'une avec des verrines, l'autre avec des toasts avec des poissons fumés et marinés.

- C'est délicieux, ma chérie, lui dit-il. Et c'est certain que je ne pouvais pas manger mieux ! Même ta sœur...
- Tttt, Jelle cuisine bien mieux que moi ! Je n'ai rien fait de compliqué. C'était un peu long à préparer, mais pas très difficile. Le plus long, c'est la décoration !
- A propos de ta sœur, Ken et elle m'ont appelé tout à l'heure. Ils nous souhaitent un joyeux anniversaire. Ils ont appelé ici, mais tu n'as pas répondu.
- J'ai entendu sonner, j'étais sous la douche. Je ne les ai pas rappelés, car j'avais encore à faire. Ils allaient bien ?
- Oui. J'imagine qu'ils vont passer une bonne soirée eux aussi.
- C'est bien que papa et maman soient là-bas, pour garder les petites et Ken. Comme ça, Davies et Jelle peuvent s'offrir une soirée pour eux, ça n'arrive pas très souvent...
- C'est sûr qu'avec les deux petites..., ils n'ont pas beaucoup de liberté.

Joan reste un moment silencieuse, puis un étrange sourire s'affiche sur son visage.

- A quoi penses-tu ?
- Sais-tu ce que Jelle m'a dit en premier quand j'ai pu lui parler, quand tu avais entraîné tout le monde pour cette balade au port ?
- Non ?
- Elle a cru que j'étais enceinte. Qu'on allait annoncer une naissance pour l'année prochaine.
- C'était vraiment sa première idée ?
- Elle ne perd jamais une occasion de me rappeler qu'elle a déjà deux enfants et qu'il faudrait que je m'y mette. Que nous nous y mettions.

Curtis sourit à son tour, un peu énigmatique. Son regard s'est fait plus sombre, mais une lueur étrange s'y est allumée. Il se lève, les ressert en champagne, puis lui prend la main pour l'inviter à se lever.

- Je crois que nous aurons bien le temps d'y songer dans les mois à venir...

Debout devant lui, la main posée sur son torse, elle le regarde.

- Tu veux vraiment un enfant ?
- Oui. Parce que je sais que c'est le plus beau cadeau que je peux te faire et que tu pourrais me faire.

Elle noue ses bras autour de son cou, et comme l'émotion lui serre la gorge et qu'elle ne sait que dire, elle l'embrasse longuement.

- Veux-tu danser ? Avant le dessert ?

Elle acquiesce et change le fichier de musique.

http://www.youtube.com/watch?v=Bpbuqh12oj4 

Ils ont tourné lentement, se regardant avec amour et bonheur. Les yeux de Joan sont encore plus beaux que d'habitude, il a l'impression de s'y noyer.

"Aucune étoile ne sera jamais plus belle que celles que je vois dans tes yeux, mon amour. Aucune.", songe-t-il.

"Aucun ciel ne sera jamais plus beau que ton regard, mon amour. Aucun.", pense-t-elle.

Après trois morceaux, elle s'arrête, reprend son verre pour boire une gorgée. La première bouteille est vide.

- Veux-tu que j'ouvre la deuxième ?, demande Curtis.
- Laisse-la encore un peu au frais. Tu es prêt pour le dessert ? On l'ouvrira au dernier moment.
- Comme tu veux, et je veux bien en effet découvrir ton fameux dessert !
- Alors assieds-toi et ferme les yeux. Tu les ouvriras juste quand je te le dirai, d'accord ?
- Promis !

Et il reprend place, s'appuie contre le dossier de la chaise, ferme les yeux, mais glisse sa main droite dans la poche de sa veste, et trouve la petite boîte. Il entend Joan ouvrir la porte du réfrigérateur, faire tinter des cuillères dans l'assiette, puis revenir dans la pièce.

- Garde encore les yeux fermés, dit-elle. J'ai encore quelque chose à faire.

Il devine qu'elle dépose les assiettes sur la table, mais qu'elle ajoute quelque chose dans la sienne ou à côté. Puis elle se rassoit et dit :

- Voilà, tu peux ouvrir les yeux.

Il obéit et découvre le dessert. C'est une tranche de glace aux fruits rouges, avec un coulis de framboises, provenant très certainement du jardin de Victor et Salomé, décorée de quelques fines pépites de chocolat noir et d'une feuille de menthe. Mais devant son assiette, elle a posé un petit support, une sorte de petite pince pour accrocher une photo. Sauf qu'à place de la photo, il y a une simple petite enveloppe blanche. Devant Joan, en revanche, il n'y a que son assiette.

Il lève un sourcil, légèrement étonné.

- Ouvre, dit-elle avec un sourire.

Mais ses lèvres tremblent légèrement et il devine à la veine battante de son cou qu'elle est très émue. Il se demande bien ce qu'elle a caché dans cette petite enveloppe. Il la détache soigneusement du support qu'il déplace sur le côté, et l'ouvre. A l'intérieur, il découvre une simple petite carte blanche sur laquelle elle a tracé quelques mots.

Veux-tu m'épouser ?

Il la fixe gravement quelques secondes. Il la voit qui frissonne, mais elle ne le quitte pas des yeux. Il hésite à peine et sort de sa poche la petite boîte.

- Voici ma réponse, dit-il simplement en lui tendant la petite boîte.

C'est un écrin de velours sombre. Les doigts tremblants, Joan l'ouvre et découvre une bague ancienne. Une pierre claire brille en son centre, comme le cœur d'une fleur. Elle est entourée par de petits pétales d'argent légèrement rosé.

- C'était la bague de fiançailles de ma mère, ajoute-t-il. Alors, ma réponse est oui.

Et il se lève, la prend dans ses bras, elle se laisse aller contre lui, le serre fort, vaincue par une émotion trop intense.

Après une longue étreinte, il essuie du bout de ses doigts, d'un geste tendre, la larme qui a roulé sur la joue de la jeune femme, l'embrasse légèrement, puis lui dit en souriant :

- On devrait peut-être s'occuper de notre dessert... il risque de fondre, ce serait dommage.

**

http://www.youtube.com/watch?v=H9nPf7w7pDI

Après le dessert, ils ont dansé, encore. Il la fait tourner lentement, puis doucement, la rapproche de la table, il y prend la bague qu'il glisse à son doigt, la regarde gravement, puis sourit et l'embrasse longuement.

- Ca va être l'heure du feu d'artifice, dit-il. Veux-tu profiter du spectacle ?
- Oui !
- Alors, va te couvrir...

Joan revient avec le châle que Salomé lui a offert pour son anniversaire et ensemble, ils gagnent le balcon. Curtis tire avec précaution la porte derrière eux. Pour que Joan ait moins froid, il l'entoure de ses bras, elle s'appuie tout contre lui. Le spectacle commence. Les yeux émerveillés, comme ceux de Narna lorsque son père a éclairé la pièce le soir de Noël, la tête tournée vers le ciel, ils admirent les jeux de couleurs. Puis résonnent les cris annonçant les dernières secondes de l'année et enfin, les quatre chiffres de la nouvelle éclatent dans le ciel.

- Belle et heureuse année, à la plus belle des femmes, à la femme de mon coeur.
- Belle et heureuse année, au diable rouge qui hante le mien.

Et il l'embrasse doucement, la fixe à nouveau et dit :

- Je te promets qu'elle sera aussi belle que celle qui vient de s'achever.


FIN... DE L'AN UN

Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline flamme

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 1023
Re: Just in your dreams...
« Antwort #680 am: 31. Dezember 2013, 14:40:09 Uhr »
Bonjour Limeye!

Soupir.... les mots me manquent! Je dirai simplement que le récit de l'anniversaire de cette première année est digne de celui du début!  [master] [chinese] [respekt] C'était merveilleux, émouvant...

J'y joins également un gros MERCI de nous avoir fait vivre de si beaux moments tout au long de l'année!  [knuddeln] [bussi] [loveu] Tu as un réel talent d'écriture, tes récits viennent toujours me chercher!  [master]  [flower]

Je veux aussi dire un autre gros MERCI à VSG, qui a donné la chance à des fans francophones de lire et écrire des fan fics dans leur propre langue... et de créer des amitiés!

Vielen Dank VSG, ich wünsche Ihnen ein glückliches 2014!  [partysmiley]

Heureuse année 2014 à tout le monde!   [partysmiley]

Je vous laisse, je dois me resolidifier et me remettre en un seul morceau, une fois encore...  ;D

Bises / LG
Flamme
 [flower]

« Letzte Änderung: 31. Dezember 2013, 14:42:05 Uhr von flamme »

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Just in your dreams...
« Antwort #681 am: 31. Dezember 2013, 15:55:42 Uhr »
Merci Flamme, je suis touchée...

je vais  tenter de poursuivre dans cette voie pour l'an 2...  ;)

bizz vizz et belle dernière journée de 2013 !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Frégo80

  • Joan Randall
  • ****
  • Beiträge: 335
Re: Just in your dreams...
« Antwort #682 am: 31. Dezember 2013, 16:41:03 Uhr »
Coucou, Limeye, Flamme!

Limeye, merci pour cette année 2013 et le monde et les histoire  que tu as crées avec l'Univers du Capitaine Futur! Heureuse années à toutes et à tous!

[goodjob] [master] [chinese] [eyeheart] [knuddeln] [loveu] [party] [partysmiley] [partytime] [biggrinparty]

A+

Frégo  8)

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Just in your dreams...
« Antwort #683 am: 31. Dezember 2013, 17:57:06 Uhr »
Coucou Frégo !

merci beaucoup ! Bonne année aussi pour toi ! Pour nous, ici, les festivités ne vont pas tarder à démarrer...

bizz !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Just in your dreams...
« Antwort #684 am: 11. Dezember 2014, 23:28:26 Uhr »
Heureuse de voir qu'il y a encore des lecteurs / lectrices sur cette histoire... et que le forum français attire toujours, même si nous ne postons plus ici.

N'hésitez pas à laisser un petit mot si l'envie vous prend ! Nous y répondrons avec plaisir  :)

Merci à vous  [chinese]

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).

Offline Tachioniumfinder

  • Ezra Gurney (Mod)
  • Joan Randall
  • *****
  • Beiträge: 435
Re: Just in your dreams...
« Antwort #685 am: 13. Dezember 2014, 18:48:47 Uhr »
Salut Limeye,

heureuse de lire quelques mots de toi! Parfois (si j'ai le temps) je rends visite au forum français - il est très vivant! Avec les webzines Captaine Flam "News People" ..... ;D ;D ;D ....j'ai ri beaucoup!

Amitiés,
Tachi

Offline limeye

  • Simon Wright
  • *****
  • Beiträge: 2569
  • Geschlecht: Weiblich
Re: Just in your dreams...
« Antwort #686 am: 16. Dezember 2014, 21:24:18 Uhr »
Bonsoir Tachi !

j'ai été très occupée ces dernières semaines, je suis moins passée sur le forum de Pascal. Je viens encore ici pour relire certaines histoires, mais je lis aussi toujours les histoires allemandes avec beaucoup d'intérêt, même si j'ai du retard et parfois, je n'ai pas le temps de traduire...

je te souhaite de belles fêtes de Noël ainsi qu'à tous les amis du forum ici [santa] !

Limeye  :)
Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti (Gandalf le gris / Tolkien).